Les technologies prêt-à-porter : Big Data vs Micro Data

MicroData-BigData-MindDropNous entendons beaucoup parler des « wearables technology », traduit par les technologies prêt-à-porter dont la liste s’allonge chaque jour : chandail, lunettes Google, masque de plongée, lentilles de contact, montres, etc. Rien n’y échappe. Lorsque je pense qu’en 2006, je faisais l’évangélisation de la webdiffusion en temps réel et que je m’égosillais contre le scepticisme complet face à l’idée qu’un jour nous allions regarder la télé dans le creux de notre main. Non seulement nous y sommes, mais nous avons même la nouvelle maladie du millénaire : la nomophobie! Qui n’a pas le nez rivé sur son téléphone intelligent ou ses versions agrandies. Le moins que nous puissions dire, c’est que les technologies vont plus vite que nous. Nous parlons de moins de 8 ans pour en être arrivés là, disons plutôt 4 ans dans mon exemple. Imaginons-nous alors en 2022 l’instant d’un blogue… allez c’est un bel exercice de futurisation!

L’évolution exponentielle des technologies

Vous connaissez le Dr Michio Kaku? Sinon, je vous invite à le découvrir via mon article dont les détails vous révéleront le personnage fascinant que ce physicien est devenu technologies pret-a-porteraprès la parution de son livre qui parle du futur. Il fait état d’une similitude absolue entre le papier, l’électricité, l’eau courante, le transport à moteur (train) et les technologies. Il explique que chaque innovation suit la même courbe à partir de son premier stage où seule l’élite a accès aux bénéfices et jusqu’au stade de la commodité. Évidemment sans oublier les révolutions économiques au passage parce que nos modèles de consommation changent. Ainsi chacun d’entre nous prend pour acquis l’eau courante et l’électricité qui semblent être là par magie, les voitures pour se déplacer et le papier qui a fait bien du chemin entre le papyrus et aujourd’hui dont l’avenir est dicté en grande partie par la numérisation. Il est donc à prévoir que les prochaines années nous apporteront une forme de banalisation du cœur d’un ordinateur (microprocesseur) et où l’ordinateur de table sera assurément une pièce de musée. Les microprocesseurs seront partout, sur le revers de votre chemise ou dans vos tissus, sur votre tapisserie, dans le fond de votre toilette, dans vos fenêtres, bref partout où l’imagination nous conduira. Les microprocesseurs seront même les déchets les plus nombreux dans nos sites d’enfouissement selon le Dr Kaku.

Quels sont les compromis et les conséquences de cette évolution technologique

D’abord le clivage des classes sociales avec un fossé de plus en plus grand entre les pauvres et les riches ou les peuples urbanisés et les résistants et ce n’est qu’un début. Alors que la moitié de la planète meurt de faim, nous avons des soldats bioniques et des androïdes qui préparent la relève des peuples vieillissants comme le Japon. J’ai regardé le film le Cinquième pouvoir (histoire de WikiLeaks et son fondateur Julian Assange). Ce qui m’a frappée c’est le dossier des câbles diplomatiques mis au grand jour grâce à une collaboration journalistique sans précédent. Une preuve de plus que le contrôle peut avoir ses propres revers, l’arroseur arrosé finalement! Lorsque j’ai parlé de Big Data récemment, je parlais aussi de Big Brother et des enjeux de confidentialité que tout cela suscite. Mais avec l’arrivée des technologies prêt-à-porter, je crois que nous jetons un autre pavé dans la marre. Nous assisterons sans l’ombre d’un doute à la Micro Data (microdonnées) et ses nombreux défis aussi pour la confidentialité. Imaginez que votre bilan de santé soit aussi accessible que vos conversations à l’aéroport où que votre urine quotidienne soit espionnée aux fins de sobriété au travail? Ou simplement que les entreprises cumulent des données sur vous afin de vous prévenir de votre forte probabilité de crise de cœur et du même coup une offre pour un régime minceur commandité par Weight Watcher? Inquiétant n’est-ce pas? On dirait bien que les films de Star Trek, James Bond, Gattaca et compagnie soient dans un futur immédiat ou très près.

La pluie fait pousser aussi bien les tomates que la mauvaise herbe

Un nombre croissant de citoyens se plaignent de cet excès de surveillance, d’abus de cadres législatifs dans le Web et tutti quanti. Je crois en effet que la notion de confidentialité et de droits individuels vs collectifs susciteront bien des débats dans les prochaines années. Nos gouvernements jouaient à l’autruche en évitant de planifier cette réalité qui nous frappe de plein fouet. Le législatif est toujours à retardement, c’est connu. Mais la vraie question concernant les technologies prêt-à-porter est: seront-elles utiles aux humains? Je dis oui haut et fort, car la Micro Data au service de nos besoins personnels pourrait s’avérer la meilleure médecine préventive. Je ne sais pas pour tous les bidules électroniques prêt-à-porter, car certains nous éloignerons de notre entourage, comme les lunettes Google c’est certain. Mais je sais une chose, c’est que nous soyons d’accord ou pas, tout ça arrivera. C’est notre attitude et notre vigilance qui feront la différence. Tout semble donc s’orienter vers la notion « micro » de nos vies: les micros sites, les micros nouvelles locales (voir Paper, la nouvelle application de Facebook), les nouvelles locales, les actions locales, etc. Les gens ont besoin de se sentir concernés et touchés, c’est le courant e-motion dont je parle depuis la naissance de ce blogue et mon livre. Ils veulent épargner du temps et aller droit au but. Juste pour votre information au passage, Google privilégie déjà les microdonnées pour vos sites. Ceci permet une meilleure indexation et une présentation enrichie de vos résumés dans les résultats de recherche (je peux vous en parler plus en détails, écrivez-moi). Le Web 3.0 sera 100% axé sur la notion de microdonnées avec la sémantique. Il me semble donc facile d’imaginer que tous nos bidules connectés à l’Internet finiront bien par profiter aux plus futés en version BIG DATA ou MICRO DATA. Après les blogues en 140 caractères avec Twitter, mesurer votre pression sanguine avec vos amis ou votre glucose entre amis! Une vision humoristique, mais qui ne prendra pas 8 ans?

Vous voulez parier? Qu’en pensez-vous sincèrement?

PS N’oubliez pas l’offre spéciale pour vos besoins Web se termine le 14 février 2014.

Sylvie Bédard

10 réflexions sur “Les technologies prêt-à-porter : Big Data vs Micro Data

  1. Pingback: Numériser ou ne pas numériser? Là est toute une question pour la politique! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  2. Pingback: L’ère du micro marketing : de la micro publicité à la micro relation! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  3. Pingback: À chacun sa réalité augmentée: quelle est la vôtre? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  4. Pingback: L’équation du succès : la valeur d’un client dans le temps (CLV – Customer Lifetime Value) | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  5. Pingback: Le monde dans mon clavier: la nouvelle vie de citoyen planétaire! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  6. Pingback: L’année 2015 sera l’année de la vidéo et des e-motions! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  7. Pingback: Le syndrome de l’écureuil ou quand surexposition et efficacité ne font pas bon ménage | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  8. Pingback: La prochaine évolution des médias sociaux: les monnaies d’échange gratifiantes. | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  9. Pingback: Donner un 6e sens aux données : l’évolution du service! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  10. Pingback: Le paradoxe de la personnalisation : menace sur notre évolution! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s