20 ans pour le World Wide Web et un passé non garant de l’avenir!

Au lendemain de mon 28ème anniversaire de naissance, le WWW naissait. J’étais déjà bien en selle pour une carrière bancaire à la recherche de défis marketing. Lorsque je regarde les jeunes à 28 ans aujourd’hui, j’en connais peu qui n’ont pas un téléphone intelligent branché aux doigts et une attitude « réseaux sociaux ». L’apparition de l’Internet aura pris un peu plus qu’une décennie à se démocratiser dans les maisons et les bureaux pour être complètement intégré dans nos mœurs en 2011. Avec les effets positifs et négatifs que l’Internet et les réseaux sociaux ont eu dans nos vies, on peut aussi se demander où sera le WWW dans 20 ans?

Le Web est mort!

J’ai écrit le 7 septembre 2010, « Le web est mort et les martiens envahissent la terre » parce que j’avais lu une prédiction pour le moins loufoque qui annonçait que le Web était mort ou du moins à l’agonie. Un an plus tard, je reçois encore des prophéties qui résonnent sur la même fréquence. Décidément, cette insistance m’interpelle et suscite ma curiosité. J’ai donc fait des recherches plus poussées et écouter les tenants d’une telle théorie et je dois dire que je comprends mieux cette affirmation. Je la comprends, mais ne la partage pas tout à fait. Selon les protagonistes de la théorie de la mort annoncée du Web, les bonnes années sont terminées. Fini les opportunistes qui peuvent dorénavant tirer leur épingle du jeu en proposant des sites simples et des concepts viraux de faible envergure. « The game is over! »

Une consolidation sans précédent Lire la suite

WordPress ou Joomla? S’exprimer ou s’affirmer? (maj sept 2012)

Je me fais poser la question très souvent concernant le difficile choix entre WordPress et Joomla. J’avoue que ce blogue me trottait dans la tête depuis un moment, car je cherchais la réponse, la bonne façon de guider mes fidèles lecteurs et lectrices.

Je suis une utilisatrice de WordPress depuis 3 ans. Ce blogue est construit sur le CMS de WordPress et j’ai appris toute seule à m’en servir. C’est donc un CMS idéal pour gérer un blogue, car ses fonctionnalités ont été pensées pour cet usage. Je dois ajouter que l’organisation de l’information favorise un bon référencement, car tous mes blogues sont très vite mis en tête de lice dans les heures qui suivent. Ceux et celles qui comprennent les clés du succès du référencement devineront que la structure des métadonnées est conviviale et optimale. WordPress bénéficie d’un bon poids dans le Web. J’ai également pointé l’adresse pas trop « jazzy » de sylviebedard.wordpress.com vers www.sylviebedard.net pour 12 $ américain. Un investissement très recommandé et le seul frais à faire avec WordPress…GRATOS, oui, oui gratuit avec tout ça. Un logiciel libre comme Joomla d’ailleurs.

On peut lui pardonner son manque de variété dans les templates et sa standardisation qui nivelle l’image vers le bas. Mon blogue a peine à évoluer physiquement, car je suis limitée dans mes capacités à gérer certaines composantes HTML. Ici, j’aurais pu payer un programmeur, mais j’ai choisi d’investir dans Joomla. Donc convivial si on fait la base i-e des textes et quelques petits « Widgets » fournis avec le CMS. Le WordPress.org est plus orienté pour les experts qui peuvent semblent-ils allez très loin dans la programmation avec le coffre à outils de WordPress. Mais j’aurais certainement pu faire mon site Web avec cet outil en diminuant mes attentes d’originalité et de budget.

Joomla dans tout ça? Lire la suite