La différence entre une foule et une communauté!

foule-communaute-minddrop

Temps de lecture estimé 4 minutes

Je suis obligée d’admettre que le titre en anglais serait sans doute plus évocateur qu’il ne l’est en français. En effet, les mots « Crowd » et « community » sont définitivement plus utilisés dans le langage courant du Web. Dans la foulée du « crowd-tout-et-rien » (sourcing, funding, coding, design, etc.), avez-vous déjà entendu parler du foulefinancement, du foulecodage ou du foulesource? Sûrement que non, mais du crowdfunding ou du crowdsourcing sûrement. La variante en français se concentre plus sur le mot social comme dans le sociofinancement ou socio-tout-et-rien! Peu importe votre allégeance pour Shakespeare ou Molière, disons que la même question demeure pertinente: qu’elle est la différence entre ces deux notions souvent confondues?

L’aspect « social » pour différencier foule et communauté?

À l’ère des médias sociaux, nous pouvons affirmer que nos modes de vie sont totalement transformés et les conséquences dans notre quotidien sont énormes. Mais cela ne justifie pas l’utilisation du mot « social » lorsque nous parlons de  « foule » et selon moi, c’est un raccourci à éviter. Si je suis dans un cocktail, je suis en pleine activité dite sociale, tout comme si je publie sur mon mur de Facebook ou LinkedIn. De la même façon, si quelqu’un partage un commentaire anonyme dans un blogue, il fait une activité considérée sociale dans le vocabulaire du Web. Mais la réalité est plus nuancée et complexe à la fois. Une foule est anonyme et représente un grand nombre de personnes indifférenciées. C’est la création d’une entité qui agrège les individus qui la compose.

Nous entendons depuis longtemps que l’âge mental d’une foule est généralement celui d’un enfant de plus ou moins 7 ans. Parce qu’un individu caché dans une foule perd son individualité et ses inhibitions. Une foule est donc une masse transformée en animal « social » qui aurait brisé sa laisse. Si vous y ajoutez l’anonymat, fort utile pour ces « animaux » affamés de polémiques et chaos, notre ère est parfaite pour servir les intérêts de ceux qui savent manipuler ces bêtes, tout sauf sociales, selon moi. Nous pouvons affirmer que Trump a su utiliser les foules hargneuses à son avantage, comme Obama l’avait fait avant lui dans une foulée plus positive disons-le. Les foules sont utiles pour sonder l’opinion publique et tâter le pouls d’une humeur collective. Je ne parle pas ici des méthodes pour le faire, car sur ce point, les foules en sont les seuls juges selon le principe de la démocratie. Avouons cependant que les médias, dits sociaux, ont engendré la capacité de manipuler les foules plus rapidement et plus dangereusement aussi. Imaginez si Hitler revenait à notre ère numérisée… hum! Un sujet que j’ai abordé dans mon livre et qui semble avoir été un peu trop prophétique.

Voilà déjà une énorme différence, une communauté est composée d’individus identifiés qui partagent des idées et des intérêts à la lumière du jour et qui assument leur individualité pour faire avancer les débats ou faire rouler une économie de partage. Je pourrais même aller jusqu’à dire que les communautés seraient plus l’exemple parfait de l’intelligence collective alors que l’on peut douter parfois de la sagesse des foules. La Présence dont je parle n’est pas visible dans les foules, mais dans une communauté.

L’aspect « économique » d’une foule ou d’une communauté

Lire la suite

Publier avec impact: des nouveautés dans l’écosystème social

publier-plus-impact

Cette semaine, je me lance dans le partage de quelques découvertes de nouvelles plateformes sociales ou applications sociales qui m’ont fait sourire. Sourire pour plusieurs raisons en fait.

La raison première de mon sourire est le constat que ces nouvelles plateformes (outils) de médias sociaux sont toutes axées sur l’image et la vidéo. Une tendance qui annonce un meilleur avenir pour les graphistes, les vidéastes, les photographes et tous les artisans de l’image animée ou statique. Une tendance qui se confirme et s’incruste dans nos habitudes de consommation médiatique inspirée du déficit d’attention collectif. Une image vaut mille mots, ou mille maux faut-il en conclure selon ce triste constat.

D’autre part, j’ai un petit sourire dubitatif et perplexe parce que, si comme moi, vous gérez des médias sociaux, vous savez que la cour est pleine au Panthéon des plateformes sociales ou professionnelles dans nos stratégies de médias sociaux. Mais bon, puisqu’il faut croire en ses rêves, je salue l’esprit entrepreneurial de ces jeunes loups du « social digital ». Parce que selon moi investir dans la création d’un nouveau réseau social, ou d’un outil en ce sens, en ces temps de domination à la Facebook, Instagram, LinkedIn, Pinterest ou Google Plus, c’est faire des paris plus qu’audacieux et surtout valider des concepts pour les milliardaires du Web. J’avoue me questionner sur la pertinence de ces investissements importants sachant qu’il y a tant de projets à valeur ajoutée qui sont ignorés faute de modèles d’affaires comparatifs. Peut-être justement parce que les perspectives de rachat par ces milliardaires (exit strategy) ne sont pas assez convaincantes aux yeux des investisseurs qui misent sur ces rachats pour encaisser le pactole. Mais bon, seul l’avenir parlera, et c’est nous qui participeront à ces succès ou échecs. Prêt?

WellCut : le réseau social vidéo qui va à l’essentiel

Ceci est sans conteste la plus belle de mes découvertes. Un réseau social qui s’installe sur votre fureteur (Chrome) et qui présente une pastille dans toutes les vidéos que vous visionnerez (voir image ci-jointe) que vous pouvez cliquer pour extraire 10 secondes de ladite vidéo dans le but de la partager dans les autres médias sociaux. Vous aurez également la tribune vidéo proposée par Wellcut.tv dans laquelle les « WellCutter » nous auront gratifiés de leurs trouvailles. Personnellement, je trouve cela génial de pouvoir faire un extrait vidéo sur des vidéos intéressantes, mais souvent trop longues. 10 secondes est aussi un délai qui respecte les règles de droits d’auteur en musique, j’imagine, en vidéo également. De plus, nous savons toujours quelle est l’origine de la vidéo et nous pouvons cliquer sur un lien pour visionner l’original. Du vidéo clipping facile à utiliser, je parie que cet hybride entre outil vidéo et réseau social a des chances de percer parmi les grands utilisateurs de vidéos. Moi qui prône les vertus et le pouvoir de la vidéo depuis plus de 10 ans, je salue l’initiative et je leur souhaite longue vie. Installer WellCut et propager la nouvelle (pas d’application mobile à ce jour). Je vous partage ici, un extrait vidéo réalisé avec WellCut que je peux intégrer dans un site  mais le blogue de WordPress ne le permet pas…dommage!.

 

exemple-wellcut.png

Ripl : une application qui fait des vagues dans vos publications

Ceci n’est pas un réseau social, mais une application qui vous permet de mettre un peu de vie dans vos publications en les animant comme un GIF animé. À partir d’une image, vous choisissez le « template », vous entrez vos textes (vice-versa), vous pouvez ajouter une musique si vous le souhaitez et vous publiez dans Facebook, Instagram ou Twitter. Vous pouvez programmer un moment idéal pour la publication. C’est la frontière entre une vidéo et une publication statique. La publication joue en boucle. Avec l’algorithme de Facebook, le temps passé sur une publication semble être un indicateur de pertinence, ça ne peut pas nuire de faire quelques essais. Visitez le Apple Store pour télécharger ou visitez Ripl.com pour voir d’autres exemples.

Voici un exemple sans musique qui aurait pu être extrait avec WellCut directement dans Facebook, vous verrez d’ailleurs la pastille de WellCut :

Commentts: le réseau social qui mise sur les opinions imagées

En voilà une application de type réseau social qui a de hautes ambitions. Il souhaite nous inciter à commenter l’actualité avec des images et quelques mots bien choisis. Je me suis prêtée au jeu depuis quelques semaines. Les premiers jours, j’ai trouvé cela amusant. J’aime commenter, j’aime faire de l’esprit et susciter la réflexion sans compter que j’adore le média visuel. Commentts permet tout ça. Par contre, cette application mobile imaginée et lancée par deux Québécois (voir article) manque de participants et les commentateurs se font rares. Je ne sais pas comment ils pourront atteindre un seuil critique de commentateurs, et surtout les garder. L’actualité est aussi présentée selon un tri de l’éditeur, ce qui limite le choix de l’actualité à commenter. Par ailleurs, nous aimons croire que les nouvelles les plus percutantes sont triées pour nous ce qui fait office de veille médiatique. Je trouve aussi qu’il y a un fort volume de cynisme parmi les commentateurs et aussi des commentexemple-commenttsaires avec des « fottes » de français. Oui, je sais on n’y peut rien, mais ça enlève de la crédibilité à tout ça. J’imagine qu’avec un volume plus grand de commentateurs, nous aurons une meilleure  vision du potentiel. En attendant, il faut être un peu patient et engagé pour oser commenter visuellement. Je salue l’audace, et selon moi, je pense que ce réseau mobile devrait se convertir en outil de commentaires visuels pour d’autres médias. C’est tellement plus agréable de regarder un commentaire qui vaut mille mots! Voici un exemple suite à l’annonce des allégations d’inceste contre Jacques Languirand: Avouez que ces petits mots avec le visuel suscite un impact surtout que c’était le xième d’une série de révélations chocs en ce sens!

Si vous aimez participer et partager les belles trouvailles, vous voilà équipé de nouveaux outils pour être un membre actif de l’écosystème des médias sociaux qui ajoute de la couleur. C’est aussi, d’autres moyens de faire de la veille, surtout lorsque nous voulons suivre l’opinion publique.

Essayez-les, et partagez votre opinion. Vous avez fait d’autres découvertes, n’hésitez pas à m’en faire part. 

Blogue La Présence des idées

Les médias sociaux adaptatifs : une nouvelle équation sociale!

médias sociaux adaptatifs

Vous avez sûrement entendu parler des sites Internet adaptatifs (Responsive)? Oui, cette réalité de la mobilité qui oblige les entreprises à investir pour s’adapter à tous les types d’appareils, ce que nous appelons la réalité multi écrans. Disons qu’après plus d’une décennie d’essais/erreurs dans l’univers des médias sociaux, voilà qu’un phénomène similaire se pointe dans l’horizon des médias sociaux : s’adapter ou mourir!

Les contenus en temps réel

L’un des premiers constats, c’est l’arrivée des outils vidéo en direct qui font leur entrée dans l’écosystème social. Après l’achat de Periscope par Twitter, et l’arrivée de plateformes comme Blab.im (des centaines de conversations vidéos en direct), Google Hangouts, Facebook Livestream (arrivé aux É.-U.), Meerkat, et j’en passe, nous voyons à quel point l’avenir se dessine en temps réel dans l’univers social. Produire du contenu léché certes, mais du contenu spontané c’est encore mieux. Voilà qui ne va pas faciliter le jeu des grandes marques habituées à planifier tout d’avance et à contrôler les moindres détails. Vous conviendrez qu’il faudra développer l’agilité dans la capacité de s’adapter à ses auditoires en temps réel. Une belle opportunité pour engager une réelle conversation avec sa clientèle. Êtes-vous prêt pour ce défi?

Les contenus adaptés pour chaque auditoire

Lire la suite

Le paradoxe de la personnalisation : menace sur notre évolution!

paradoxe personnalisation - Big Data

Je mijote cet article depuis un bon moment. D’ailleurs, depuis un moment, je cherche le bon titre. J’aurais pu intituler cet article : Facebook menace votre sens critique ou Les médias sociaux génèrent la ségrégation. Peu importe, à la fin vous comprendrez que le cri d’alarme que je lance est sans doute une goutte d’eau dans l’océan de notre jugement collectif.

Une réflexion sur le rôle des robots de recherches et les algorithmes

J’écoutais l’an dernier une conférence de TED talks, et honte à moi, je ne la retrouve plus (ou je devrais plutôt dire honte à TED qui ne sait pas comment rendre les recherches dans son site plus intuitives). Enfin, ladite conférence dont le titre m’échappe présentait une réalité que je soupçonnais, mais dont la démonstration m’a laissée gravement atteinte de cynisme face à Facebook notamment. Notez ici que les médias sociaux dans leur ensemble semblent pécher dans le même sens. Alors, cette explication faisait la démonstration éloquente que l’algorithme de Facebook fait en sorte de nous montrer sur notre mur des publications gérées par ses robots programmés avec des critères concoctés par les savants « néosociologues » de Facebook.

Ainsi, selon leur vision de la personnalisation, s’ils observent que vous aimez les publications de Jean, vous ignorez celles de Pierre, et vous commentez celles de Manon, et que vous partagez celles de Suzie, elle-même amie avec Josée, elle-même amie avec Nathalie qui ignore les publications de Jean, qui aime les publications de Pierre. Ils concluent que vous n’aimez pas Pierrette!!! Pierrette disparaît alors de votre mur de publication pour cause de lobotomie numérique. Voyez-vous, la soupe à l’alphabet numérique mesure tout, et sans vous faire une grande révélation : nous sommes dorénavant une méga base de données vivante qui se met à jour en temps réel en fonction du contrôle d’un robot. Et alors?

Le sens critique dilué dans l’homogénéité

Lire la suite

Tout est affaire de connexions : à nous de faire les bonnes!

connexion et connecter - minddropJ’ai passé plusieurs jours sans connexion avec la planète. Lire que je n’ai pas eu accès à mes courriels, textos, et médias sociaux. Une totale fissure temporelle avec le monde extérieur. Il faut dire que j’avais eu une petite pratique de 24 heures la semaine précédente, et franchement j’avoue humblement avoir capoté un peu… je fais donc ma sortie du garde-robe : je suis nomophobe (la peur d’être sans mobile NO MObile), mais dans le sens plus large ne pas être connectée.

Je ne suis pas la 1re, et très certainement pas la dernière à vivre le sevrage du nomophobe . Loin des WiFi, des ondes cellulaires et des fils Internet, la vie prend un autre sens. Est-ce le bon sens, un autre sens, ou simplement un recul? Pour tout vous dire, je pense que si j’ai survécu à cette déconnexion, c’est parce que j’avais du monde autour de moi qui avaient des antennes bien plus grandes que mon mobile, à commencer par Mère nature qui nous permet de se reconnecter avec soi-même. J’ai réalisé que si je peux vivre sans nouvelles de la planète, il est sincèrement plus difficile de vivre déconnectée de mes réseaux, et une déconnexion trop longue devient insupportable si je suis seule trop longtemps. Parce que oui, il faut se connecter avec soi-même, et s’obliger à le faire est salutaire dans ce monde de vision étroite. Il faut réapprendre la vision périphérique, aiguiser tous nos sens. J’ai pourtant un besoin viscéral de ce cordon ombilical avec la matrice, comme un lien qui me rassemble dans le grand tout… quel que soit ce TOUT. La preuve étant qu’au retour de ma semaine de ressourcement avec un groupe extraordinaire, j’ai remercié le ciel que Facebook, LinkedIn et surtout Internet existaient… sinon le deuil de ces amitiés naissantes aurait pris un autre sens. Voilà le vrai sens de la vie 2.0!

La lâcheté émotive à l’ère des médias sociaux

séparation par textoAvouons que les médias sociaux nous aident à regarder notre monde différemment, mais surtout à garder contact avec les gens importants pour nous. C’est aussi très agréable de pouvoir partager nos découvertes et nos passions avec des gens qui nous comprennent et qui prennent le temps d’échanger avec nous entre deux folies du quotidien. Lire la suite

La convergence sociale : conversation, conversion et consolidation!

convergence-sociale-Mind-DropAprès un long mois d’absence sur mon blogue, me voilà de retour en cette période où tout le monde des affaires tourne au ralenti. Entre les boîtes vocales annonçant fièrement un message d’absence, et les courriels automatisés nous rappelant sans équivoque cette période frustrante pour le développement des affaires, il y a ceux qui veillent et continuent de produire. Non, je n’étais pas en vacances, bien au contraire, l’agenda était trop chargé.  J’ai tout de même concocté un article parfait pour la lecture estivale, et pour préparer votre retour en force cet automne. Je vous propose de comprendre la convergence sociale et sa place dans une stratégie d’affaires.

Conversation sociale : jasons d’abord!

Il ne se passe pas une semaine sans que je converse avec un client potentiel frustré de sa démarche ou de ses résultats avec son site Web. Mais aucun d’entre eux n’a jamais commencé sa démarche en analysant la liste de ses mots clés, ou en se demandant de quoi ils souhaitent jaser avec leur public cible. Lire la suite

Est-ce que vos contenus rencontrent le test de la « valeur »?

TEst de contenu - valeurChaque fois que je donne une formation sur les médias sociaux, ou que j’ai une discussion avec un client sur les efforts à investir pour leur référencement, et leur stratégie de médias sociaux, la question inévitable de la création de contenus surgit. C’est beaucoup de travail, combien de temps dois-je investir? Comment vais-je faire pour ne pas manquer d’inspiration? Combien de textes dois-je produire? Quelle longueur? À quelle fréquence? Quels sont les critères d’une bonne publication? Et la liste est encore plus longue, mais vous avez bien compris que la question des contenus est une angoisse commune à toutes les entreprises. C’est la monnaie du Web, il y a le dollar (euro) pour acheter et vendre, et il y a les contenus pour attirer votre attention.

Un test pour évaluer les contenus

Je ne peux pas répondre à toutes les questions dans ce billet (j’ai de nombreux articles sur le sujet des contenus), mais je répondrai à la question sur les critères de qualité pour une bonne publication. Dans le cadre d’une formation, j’ai concocté une formule simple pour assurer que vous publiez toujours de manière optimale, et avec une méthode simple et accessible. Avec l’acronyme VALEUR, non seulement le mot en lui-même est-il évocateur, mais sa déclinaison est simple. La voici en détail : Lire la suite