La technique des blogueurs invités pour votre référencement naturel (SEO)

BLOGUEUR INVITÉ-GUEST-POSTINGSi votre visibilité vous tient à cœur, cet article est pour vous. À l’heure des difficultés de plus en plus grandes pour obtenir la première place dans les moteurs de recherche (voir cet article sur l’état du SEO), obtenir des liens entrants (backlink) est toujours une stratégie gagnante. Évidemment, tous les liens entrants ne sont pas égaux aux yeux des moteurs de recherche, et franchement, c’est l’indice de difficulté qui croît le plus en complexité d’une évolution des algorithmes à l’autre. Par exemple, les inscriptions dans des annuaires en ligne, quoique nécessaires pour être visible, ne rapportent plus de grande valeur en matière de référencement. Cette stratégie ne sert qu’à être égale aux compétiteurs, et au mieux, sert au référencement local. Il faut donc être de plus en plus habile dans la recherche de liens entrants qui aient de la valeur. Pour avoir de la valeur, il faut de la pertinence (autorité dans notre univers de mots clés), de l’exclusivité (aucune apparence de similitudes, ou d’échanges de liens) et le tout doit finalement être naturel, ou du moins paraître naturel, comme dans les mots référencement « naturel ». Une tâche qui occupe des équipes à la recherche de liens entrants pertinents dans des agences ou en entreprise.

Créer un blogue ou participer à un blogue?

Vous savez à quel point la notion de contenus pertinents est importante dans le référencement naturel. Avec les médias sociaux, les gestionnaires de communauté s’arrachent les contenus. C’est la véritable monnaie du Web, comme j’en ai largement fait état dans ce blogue. Les unités de contenus s’échangent à fort prix et pour gagner de la valeur à la bourse des contenus, il faut être diffusé le plus largement possible. Un super blogue avec peu de trafic, c’est peu utile. Il est donc évident que les nouveaux blogues que vous démarrez sont essentiels à votre stratégie de référencement naturel, mais vous vous essoufflerez très vite si vous devez produire tous ces contenus. C’est ici qu’il faut gérer les attentes. Combien de magnifiques blogues inactifs ai-je vu passer depuis 10 ans? La liste est plus longue que les blogues actifs et pertinents.

Si vous souhaitez avoir de la visibilité, Lire la suite

Publier avec impact: des nouveautés dans l’écosystème social

publier-plus-impact

Cette semaine, je me lance dans le partage de quelques découvertes de nouvelles plateformes sociales ou applications sociales qui m’ont fait sourire. Sourire pour plusieurs raisons en fait.

La raison première de mon sourire est le constat que ces nouvelles plateformes (outils) de médias sociaux sont toutes axées sur l’image et la vidéo. Une tendance qui annonce un meilleur avenir pour les graphistes, les vidéastes, les photographes et tous les artisans de l’image animée ou statique. Une tendance qui se confirme et s’incruste dans nos habitudes de consommation médiatique inspirée du déficit d’attention collectif. Une image vaut mille mots, ou mille maux faut-il en conclure selon ce triste constat.

D’autre part, j’ai un petit sourire dubitatif et perplexe parce que, si comme moi, vous gérez des médias sociaux, vous savez que la cour est pleine au Panthéon des plateformes sociales ou professionnelles dans nos stratégies de médias sociaux. Mais bon, puisqu’il faut croire en ses rêves, je salue l’esprit entrepreneurial de ces jeunes loups du « social digital ». Parce que selon moi investir dans la création d’un nouveau réseau social, ou d’un outil en ce sens, en ces temps de domination à la Facebook, Instagram, LinkedIn, Pinterest ou Google Plus, c’est faire des paris plus qu’audacieux et surtout valider des concepts pour les milliardaires du Web. J’avoue me questionner sur la pertinence de ces investissements importants sachant qu’il y a tant de projets à valeur ajoutée qui sont ignorés faute de modèles d’affaires comparatifs. Peut-être justement parce que les perspectives de rachat par ces milliardaires (exit strategy) ne sont pas assez convaincantes aux yeux des investisseurs qui misent sur ces rachats pour encaisser le pactole. Mais bon, seul l’avenir parlera, et c’est nous qui participeront à ces succès ou échecs. Prêt?

WellCut : le réseau social vidéo qui va à l’essentiel

Ceci est sans conteste la plus belle de mes découvertes. Un réseau social qui s’installe sur votre fureteur (Chrome) et qui présente une pastille dans toutes les vidéos que vous visionnerez (voir image ci-jointe) que vous pouvez cliquer pour extraire 10 secondes de ladite vidéo dans le but de la partager dans les autres médias sociaux. Vous aurez également la tribune vidéo proposée par Wellcut.tv dans laquelle les « WellCutter » nous auront gratifiés de leurs trouvailles. Personnellement, je trouve cela génial de pouvoir faire un extrait vidéo sur des vidéos intéressantes, mais souvent trop longues. 10 secondes est aussi un délai qui respecte les règles de droits d’auteur en musique, j’imagine, en vidéo également. De plus, nous savons toujours quelle est l’origine de la vidéo et nous pouvons cliquer sur un lien pour visionner l’original. Du vidéo clipping facile à utiliser, je parie que cet hybride entre outil vidéo et réseau social a des chances de percer parmi les grands utilisateurs de vidéos. Moi qui prône les vertus et le pouvoir de la vidéo depuis plus de 10 ans, je salue l’initiative et je leur souhaite longue vie. Installer WellCut et propager la nouvelle (pas d’application mobile à ce jour). Je vous partage ici, un extrait vidéo réalisé avec WellCut que je peux intégrer dans un site  mais le blogue de WordPress ne le permet pas…dommage!.

 

exemple-wellcut.png

Ripl : une application qui fait des vagues dans vos publications

Ceci n’est pas un réseau social, mais une application qui vous permet de mettre un peu de vie dans vos publications en les animant comme un GIF animé. À partir d’une image, vous choisissez le « template », vous entrez vos textes (vice-versa), vous pouvez ajouter une musique si vous le souhaitez et vous publiez dans Facebook, Instagram ou Twitter. Vous pouvez programmer un moment idéal pour la publication. C’est la frontière entre une vidéo et une publication statique. La publication joue en boucle. Avec l’algorithme de Facebook, le temps passé sur une publication semble être un indicateur de pertinence, ça ne peut pas nuire de faire quelques essais. Visitez le Apple Store pour télécharger ou visitez Ripl.com pour voir d’autres exemples.

Voici un exemple sans musique qui aurait pu être extrait avec WellCut directement dans Facebook, vous verrez d’ailleurs la pastille de WellCut :

Commentts: le réseau social qui mise sur les opinions imagées

En voilà une application de type réseau social qui a de hautes ambitions. Il souhaite nous inciter à commenter l’actualité avec des images et quelques mots bien choisis. Je me suis prêtée au jeu depuis quelques semaines. Les premiers jours, j’ai trouvé cela amusant. J’aime commenter, j’aime faire de l’esprit et susciter la réflexion sans compter que j’adore le média visuel. Commentts permet tout ça. Par contre, cette application mobile imaginée et lancée par deux Québécois (voir article) manque de participants et les commentateurs se font rares. Je ne sais pas comment ils pourront atteindre un seuil critique de commentateurs, et surtout les garder. L’actualité est aussi présentée selon un tri de l’éditeur, ce qui limite le choix de l’actualité à commenter. Par ailleurs, nous aimons croire que les nouvelles les plus percutantes sont triées pour nous ce qui fait office de veille médiatique. Je trouve aussi qu’il y a un fort volume de cynisme parmi les commentateurs et aussi des commentexemple-commenttsaires avec des « fottes » de français. Oui, je sais on n’y peut rien, mais ça enlève de la crédibilité à tout ça. J’imagine qu’avec un volume plus grand de commentateurs, nous aurons une meilleure  vision du potentiel. En attendant, il faut être un peu patient et engagé pour oser commenter visuellement. Je salue l’audace, et selon moi, je pense que ce réseau mobile devrait se convertir en outil de commentaires visuels pour d’autres médias. C’est tellement plus agréable de regarder un commentaire qui vaut mille mots! Voici un exemple suite à l’annonce des allégations d’inceste contre Jacques Languirand: Avouez que ces petits mots avec le visuel suscite un impact surtout que c’était le xième d’une série de révélations chocs en ce sens!

Si vous aimez participer et partager les belles trouvailles, vous voilà équipé de nouveaux outils pour être un membre actif de l’écosystème des médias sociaux qui ajoute de la couleur. C’est aussi, d’autres moyens de faire de la veille, surtout lorsque nous voulons suivre l’opinion publique.

Essayez-les, et partagez votre opinion. Vous avez fait d’autres découvertes, n’hésitez pas à m’en faire part. 

Blogue La Présence des idées

Les beaux jours du SEO font place au UEO : « User Experience Optimization »!

SEOvsUEO-minddropVous avez sans doute constaté depuis quelques mois que le référencement naturel (SEO – search engine optimization) a très mauvaise presse. Plusieurs experts crient haut et fort que le SEO est mort. En fait, les tactiques techniques visant à prendre des raccourcis et déjouer les algorithmes sont effectivement épuisées, et les tricheurs sont pénalisés très rapidement, voire très drastiquement. Inutile de jouer au plus fin, le SEO passe dorénavant par la création d’un réel écosystème virtuel dont l’actif principal demeure des contenus de qualité, lus et partagés. Les principes de base étant le trafic et un meilleur taux de rebond que vos compétiteurs. Un article écrit plus tôt cette année en explique les principes, et les pièges à éviter. En réalité, c’est que même si le SEO est mort tel qu’il a été trop souvent manipulé, nous pouvons dire: vive le UEO!

L’optimisation de l’expérience usager (UEO)

En fait, les règles du référencement naturel n’ont pas changé. Le mot « naturel » a toujours été très clair dans toutes les tactiques utilisées et préconisées par les Dieux des moteurs de recherche. C’est d’ailleurs ce que je défends depuis plus de sept ans, et vous savez quoi? Le temps m’a donné raison puisque je n’ai pas perdu de positions (ou très peu) sur les mots clés qui performent depuis plus de cinq ans. La même chose pour mes clients qui continuent de suivre mes conseils et qui prennent une part active à leur référencement, ou qui me délèguent les tâches. Vous croyez que c’est un hasard? La vérité est simple : aujourd’hui les experts remplacent le mot « naturel » par « expérience usager »! La nouvelle approche (User Experience Optimization), si tant est, est de valoriser et d’optimiser l’expérience de l’usager en créant un environnement (site) qui favorise l’engagement, donc l’interaction. Une navigation intuitive, Lire la suite

La convergence sociale : conversation, conversion et consolidation!

convergence-sociale-Mind-DropAprès un long mois d’absence sur mon blogue, me voilà de retour en cette période où tout le monde des affaires tourne au ralenti. Entre les boîtes vocales annonçant fièrement un message d’absence, et les courriels automatisés nous rappelant sans équivoque cette période frustrante pour le développement des affaires, il y a ceux qui veillent et continuent de produire. Non, je n’étais pas en vacances, bien au contraire, l’agenda était trop chargé.  J’ai tout de même concocté un article parfait pour la lecture estivale, et pour préparer votre retour en force cet automne. Je vous propose de comprendre la convergence sociale et sa place dans une stratégie d’affaires.

Conversation sociale : jasons d’abord!

Il ne se passe pas une semaine sans que je converse avec un client potentiel frustré de sa démarche ou de ses résultats avec son site Web. Mais aucun d’entre eux n’a jamais commencé sa démarche en analysant la liste de ses mots clés, ou en se demandant de quoi ils souhaitent jaser avec leur public cible. Lire la suite

Est-ce que vos contenus rencontrent le test de la « valeur »?

TEst de contenu - valeurChaque fois que je donne une formation sur les médias sociaux, ou que j’ai une discussion avec un client sur les efforts à investir pour leur référencement, et leur stratégie de médias sociaux, la question inévitable de la création de contenus surgit. C’est beaucoup de travail, combien de temps dois-je investir? Comment vais-je faire pour ne pas manquer d’inspiration? Combien de textes dois-je produire? Quelle longueur? À quelle fréquence? Quels sont les critères d’une bonne publication? Et la liste est encore plus longue, mais vous avez bien compris que la question des contenus est une angoisse commune à toutes les entreprises. C’est la monnaie du Web, il y a le dollar (euro) pour acheter et vendre, et il y a les contenus pour attirer votre attention.

Un test pour évaluer les contenus

Je ne peux pas répondre à toutes les questions dans ce billet (j’ai de nombreux articles sur le sujet des contenus), mais je répondrai à la question sur les critères de qualité pour une bonne publication. Dans le cadre d’une formation, j’ai concocté une formule simple pour assurer que vous publiez toujours de manière optimale, et avec une méthode simple et accessible. Avec l’acronyme VALEUR, non seulement le mot en lui-même est-il évocateur, mais sa déclinaison est simple. La voici en détail : Lire la suite

Lancement de la nouvelle édition : Le nouveau « P » du marketing : la Présence!

Le nouveau P du marketing: la Présence

Livre marketing à l’ère numérique

J’ai enfin terminé la version numérique et imprimée de mon livre. Oui, j’éprouve encore des défis avec la version Kindle qui accepte seulement les livres en anglais selon Lulu.com, mais qui s’en soucie, outre moi? Je n’ose plus calculer le temps investi dans la réédition de ce livre. Après des heures de travail, du soutien de précieux collaborateurs, merci Valérie Lamarre et Louise Lacoursière, et les précieux témoignages reçus et partagés dans le nouveau livre, me voilà enfin sur les rampes du lancement de la 2e édition de mon livre: Le nouveau « P » du marketing: la Présence ou Comment redéfinir les relations avec les clients et les employés à l’ère numérique! Notez ici, que j’ai ajouté « employés » dans le sous-titre, car il est difficile de nier que ce livre en parle abondamment, et que tout le succès repose sur la Présence de ces derniers.

De 2010 à 2014… La petite histoire de mon livre!

Après 1500 copies imprimées et distribuées, mon éditeur « Québécor » me demandait de rééditer mon livre pour procéder à la prochaine impression, mais sans me donner la certitude que ce dernier serait enfin disponible en version numérique. Ceux qui me connaissent savent qu’un « non » se transforme en opportunité d’entendre « oui ». C’est ainsi que mon ex-éditeur m’a cédé les droits de mon propre livre pour que je puisse lui donner une 2e vie numérique, et surtout, l’utiliser sans restrictions. Ce « non » m’a donc transformée en maison d’édition, et grâce à de nombreux collaborateurs, je peux dire mission accomplie. Ce besoin de publier des livrels (e-book) saura trouver d’autres terroirs fertiles. Et si l’aventure vous séduit, je suis équipée pour en publier d’autres. Il n’est pas nécessaire de viser les grands ouvrages, parfois un petit livre peut devenir grand. L’important est de réaliser que les seules limites qui existent sont celles de votre créativité. Les obstacles n’en sont plus réellement. D’ailleurs pour le référencement, la création de contenu est la clé, et les bons contenus, comme des e-books, sont un effet de levier important.

C’est donc avec une grande détermination, et la ferme volonté de garder mon livre totalement pertinent que j’ai entrepris la réédition de mon livre. J’eus tôt fait de réaliser que plusieurs temps de verbe avaient changé, le futur anticipé, se transformait au fur et à mesure des pages, en présent bien réel. J’en ai donc profité pour enterrer les morts, et donner vie aux nouveaux acteurs, qui mourront à leur tour dans la prochaine édition. Oui, ainsi va la vie dans l’univers numérique, les héros d’hier, sont les zéros du jour. Mais j’ai aussi réalisé que mon livre traversait l’épreuve du temps. Au départ de l’écriture en 2008, j’étais être une évangélisatrice, car peu de gens en entreprise étaient là où je l’anticipais. Aujourd’hui, mon livre devient plus que jamais un outil de travail incontournable pour tous ceux qui veulent saisir la pleine capacité de cet univers numérique, et des choix à faire à l’ère de la Présence. Certains lecteurs m’ont confié avoir mon livre comme lecture de chevet, à lire, et relire. C’est pourquoi j’ai la certitude que cette nouvelle édition trouvera une meilleure diffusion parmi la communauté des affaires. La première édition avait rejoint les changeurs, et les éclaireurs, et semblait réserver à une élite. Ce livre, pensé pour les affaires de sens, est vivant et évoluera dorénavant plus rapidement grâce à ma capacité de le contrôler.

Les nouveautés dans cette nouvelle édition

Rien n’est parfait dans ce bas monde, et surtout pas mon livre, mais il est fait avec toute la Présence que je pouvais lui offrir. Une nouvelle page couverture, une révision complète du contenu, une nouvelle présentation graphique, et surtout la même conviction que la Présence est la clé du succès. Le contenu a donc bien vieilli, et les dirigeants sont plus réceptifs que jamais à cette idée de la Présence. Vous pouvez consulter les témoignages issus de gens d’affaires de partout, et de toutes les sphères de l’entreprise, et de multiples industries. Avec un titre et un sujet comme mon livre, j’étais très contrariée en 2010 de ne pas avoir une version numérique, j’ai eu beaucoup de difficultés à l’accepter, je m’en confesse. Vous aurez donc, dorénavant tout le loisir de lire sur un iPad, un ordinateur, ou votre tablette préférée, la version numérique étant dorénavant disponible. Il suffit de le télécharger en passant dans la boutique, d’autres options sont également disponibles. Il y a en a pour tous les goûts, et les budgets à partir de 9.99$.

Boutique livres marketing

Merci de tout cœur de cette Présence dans ce blogue, car tout ça est possible parce que des gens, comme vous, me rappellent à quel point un phare est nécessaire dans cette brume numérique qu’est devenu le Web et les outils technologiques pour les affaires.

Aussi j’en profite pour vous inviter à joindre la nouvelle formation qui aura lieu le 21 octobre 2014 au pavillon à Saint-Jérôme de l’UQO (Université du Québec en Outaouais) qui s’intitule :

Redéfinir les affaires touristiques et récréatives avec les médias sociaux

 

UQO - pavillon Saint-JérômeCette formation est ciblée pour les acteurs du milieu touristique et récréatif, mais soyons honnêtes, outre les exemples ciblés pour cette industrie, vous apprendrez tout autant sur les médias sociaux et les enjeux, et ce, quel que soit votre secteur d’activités. Elle donne droit également à 0,7 UEC pour ceux qui doivent en cumuler.

 

 

Sylvie Bédard - Mind Drop

 

 

Les mythes du Web: tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans n’avoir jamais osé le demander!

Mythes du Web - Posez vos questions!Écrire un blogue est une discipline qui n’est pas à la portée de tous. Il ne faut surtout pas croire que ceux qui le font, comme moi, n’ont rien de mieux à faire. C’est un choix, un engagement, et au final un investissement. Mais je dois avouer que ces heures investies au cours des sept dernières années ne sont pas officiellement rentabilisées, parce que d’une part, je ne fais que très exceptionnellement des offres, et d’autre part, je refuse de participer à la « monétisation » de mon blogue en l’aspergeant de publicité. Je sais que je laisse de l’argent sur la table, mais qu’importe, tout ce contenu a été fait pour une seule raison: établir la communication avec vous! Je suis loin de pouvoir calculer la valeur réelle de ce blogue, mais je sais une chose, bien des compétiteurs m’envient, et mes lecteurs me remercient souvent.

Des sujets de blogue inspirés par vous!

Comme j’en parlais dans mon blogue précédent, le temps des affaires au ralenti permet de faire le point et engager le changement pour reprendre le collier en force dès l’automne. Ce blogue sera donc très court. Je le transforme en un sondage, et c’est de vos besoins dont il s’agit. J’aimerais que vous preniez quelques instants pour partager avec moi, tout ce dont vous aimeriez entendre parler pour les prochains mois. Les sujets qui vous préoccupent, les mythes du Web que vous souhaitez comprendre, les questions que vous n’osez pas poser, les défis qui vous chicotent, les balivernes dont vous n’êtes pas trop sûr, les estimations que vous recevez sans trop savoir si tout cela est bien réaliste, bref tout ce dont vous avez besoin pour réussir à l’ère numérique. Avec ces données, je vais préparer mes sujets de blogue, des formations, des offres sur demande, mais surtout je vais répondre à vos besoins.

ICI LE SONDAGE

Un secret mal gardé: j’adore les défis du Web!

Lire la suite