2018 une année où la Présence prend le sens du timing!

Présence et TIming 2018

Un peu à la blague, cette année j’ai demandé sur ma liste de cadeaux au père Noël du « timing ». Oui, je dirais que la vie est à peu près résumée ainsi : soit tu as le bon timing ou soit tu n’en as pas. En affaire, plus que dans n’importe quelle sphère de nos vies, ce petit mot en apparence insignifiant fait toute la différence entre un Mark Zuckerberg ou un illustre oublié et endetté. D’ailleurs, pardonnez-moi cette liberté d’utiliser un anglicisme, mais je pense que tout le monde comprend bien timing, ce mot d’usage courant. J’ai beaucoup réfléchi à ce « timing » dans ma vie. Sans rentrer dans les détails, je dirais que l’histoire qui a ponctué ma vie à ce jour se résume ainsi : toujours trop en avance. Cette année, c’est la revanche de mon timing!

La Présence : la meilleure alliée du timing.

J’ai passé bien des heures durant la pause des fêtes à lire et réfléchir sur les multiples tendances annoncées ici et là. Toujours sourire en coin, je me disais, mais je rêve. J’avais l’impression d’être dans un voyage dans le temps. La bonne nouvelle est que je pourrai certainement avoir une meilleure réceptivité sur ma notion de Présence et aussi de mes nombreuses batailles associées à ce concept qui dicte mes décisions d’affaires et qui guide celles de mes clients. Plusieurs de mes articles futuristes à l’époque sont empreints d’un timing parfait pour 2018.

Parce que la Présence est certainement associée à la capacité d’ajuster son « timing » en aiguisant sa capacité d’écoute, et au-delà des mots faut-il préciser. Écouter ses clients, c’est assurément améliorer les chances d’avoir un bon timing. Retenez bien que mon manque de timing est tout à fait logique pour une prospectiviste qui aime voir devant, et cohérent avec le rôle que je me suis donnée à titre de consultante stratégique à l’ère numérique. J’ai juste parfois mal évalué la capacité de certains clients à suivre la voie vers le futur, trop occupés à rattraper le passé. De la même manière avec des projets un peu trop en avant pour la capacité des marchés cibles à prendre le virage à la même vitesse. Parce que la notion de Présence c’est aussi d’être là au bon moment, pour la bonne personne avec la bonne solution, réapprenez les lois de Parkinson et faites une symphonie avec vos audiences.

Je sais que c’est aussi souvent un problème dans les conseils d’administration d’être arrimé avec le fameux timing. Pensons à Sears qui était le précurseur de la vente par catalogue avec la livraison; les décideurs ont manqué de vision, et à un moment donné, clairement de Présence. C’est d’une tristesse sans nom de voir un pilier du commerce de détail, et avant-gardiste pour son époque, ne pas avoir su adapter sa stratégie au bon moment. Comme quoi, la Présence et le timing sont indissociables. Savoir écouter et savoir agir au bon moment.

Les prédictions des dix dernières années affluent maintenant

Alors, afin de bien commencer l’année, je vous fais un résumé des prédictions qui devraient influencer votre croissance en 2018. Vous pourrez décider de votre timing, mais vous n’aurez pas l’excuse de ne pas savoir. Il vous revient d’agir.

Les prédictions générales qui influenceront le marketing

Lire la suite

L’ère du micromarketing : de la micropublicité à la microrelation!

micro marketingDepuis fort longtemps, les civilisations ont cherché à explorer les mystères de la vie dans l’infiniment grand. La conquête de l’espace en est l’exemple le plus éloquent. En 2012, j’écrivais un article sur la découverte du Boson de Higgs qui fait l’éloge de l’infiniment petit: L’ADN pour la biologie, le Boson de Higgs pour la physique et pour les affaires? : la Présence! En fait, il explique les fondements de notre nouvelle réalité. Les grands miracles arrivent dorénavant grâce à l’infiniment petit, pensons à la nanotechnologie notamment. Voici comment cette nouvelle réalité touche tous les entrepreneurs et les marketeurs qui souhaitent conquérir le cœur de leurs clients.

Le micromarketing en gros

Tous les experts du Web vous le diront, la guerre de l’attention se gagne un internaute à la fois. Votre attention en ce moment, n’est pas celle d’un groupe qui lit cet article en même temps, mais bien d’une seule personne qui prend le temps de lire ces lignes. Je m’adresse donc à un individu à la fois, et quoi que je souhaite que cette lecture soit répétée par plus d’une personne, je suis obligée de me soustraire à la loi d’une paire d’yeux à la fois sur chaque écran. Le marketing revu et corrigé à l’ère numérique, c’est donc la fin du marketing de masse au profit du marketing individuel, donc le micromarketing. La fin du marketing d’interruption au profit du marketing de permission où il faut séduire les clients, un à la fois. La fin des coups d’épée dans l’eau, et la révolution de la goutte d’eau (ou le supplice pour certains)! En fait, le marketing devient l’art de faire du macro marketing stratégique et du micromarketing tactique.

La micropublicité en grand

Dans cette logique d’attirer l’attention des internautes, la publicité n’échappe pas

Lire la suite