Comment valoriser mon savoir et nourrir le vôtre?

Vous avez une petite idée du temps que j’investis par semaine à faire des contenus à valeur ajoutée chaque semaine depuis 2007?

Je l’ai toujours fait par pure passion et plaisir de collaborer et partager. J’y consacre un vrai 3 heures par semaine sans compter les lectures que j’accumule pour étoffer mes propos. Les abeilles pollinisent tels des commis-voyageur transportant le pollen de fleur en fleur, moi je pollinise en devenant une blogueuse qui colporte les savoirs d’une tête à l’autre. Au passage, on me gratifie d’un commentaire, un petit pouce en l’air et parfois avec un peu de chance, quelqu’un partage mes billets dans l’écosystème des médias sociaux et par élan d’intérêt, un nouvel abonné ose joindre mon écosystème social. La réalité n’est pas toujours celle que l’on croit voir dans le virtuel. Depuis un certain temps, je rencontre des gens qui disent me lire assidument et je n’en avais aucune idée! Voilà pour la claque dans le dos! Un petit coup d’encouragement pour continuer ce travail qui finalement semble servir les intérêts de quelques personnes comme vous! Mais franchement, même la gratification semble être une monnaie trop dispendieuse dans le Web!

Quelle est la valeur de mon savoir?

Cette question est sans cesse, celle que mes clients me posent! C’est la loi de l’offre et la demande! À ce jeu là, avec l’infobésité morbide dans laquelle nous vivons, il n’y a que des perdants. Vous et moi! Toute est une question de perception! Je crée de la valeur par la crédibilité que je construis depuis des années dans mon domaine et mes clients achètent l’assurance que je peux faire des analyses complètes de leur situation et la certitude que j’ai la compétence et la créativité nécessaire pour proposer des stratégies adéquates et percutantes. THAT’S IT…THAT’S ALL! Rien de moins et rien de plus! Donc mes clients paient la pleine valeur de mon savoir et les autres… ce ne sont pas mes clients…peut-être les vôtres? Voir les articles sur la valeur du savoir

Mais que vaut un blogue?

C’est quand même incroyable que nous soyons tous abreuvés à la source du Web dans un esprit collaboratif en croyant que les articles s’écrivent comme par magie. La recherche, l’écriture, la mise en page, l’édition, les photos, etc. n’arrivent pas sans l’effort. Qu’êtes-vous prêt à payer pour cet effort? Rien comme tout le monde. Peut-être votre adresse courriel pour les envois bidon? Peut-être et encore! Que reste-t-il comme solution? La Présence! Oui la Présence! Celle qui m’a inspiré un livre et une philosophie pour laquelle je fais l’évangélisation depuis 5 ans. Ça fonctionne, je commence à entendre des compétiteurs utiliser mon langage!

Alors dorénavant, je vais fournir des suppléments d’information (une version complète) à tous ceux et celles qui font partie de mon écosystème collaboratif.  Mon objectif est simple : je préfère alimenter les internautes qui ont déjà un lien avec moi et pourront faire la différence avec les autres en propageant mon approche de la Présence.

Je pense que la collaboration doit être à double sens si nous souhaitons que les créateurs de contenu, les visionnaires, les artistes ou autres continuent d’alimenter vos réflexions gratuitement.

Une cliente et un professeur du HEC me disaient récemment : moi j’adore lire ton blogue, il est bien ficelé, documenté et très réflexif, ça m’aide à rester à jour sans faire d’interminables recherches. J’agrège les contenus, les analyses et les présentent pour vous aider à améliorer votre Présence!

Merci de me suivre! De partager! De manifester votre affection! De vous abonner à mon blogue ! De commenter!

Assurez votre contenu à valeur ajoutée de façon permanente de 2 manières

1. Joignez le groupe du Nouveau P du marketing la Présence (sur LinkedIn)

2.  Acheter mon livre!  Si vous le possédez déjà, vous aurez à répondre à une question simple.

Nouveau P du marketing la Présence

Votre participation dans l’écosystème collaboratif enrichit nos savoirs mutuels et encourage la création!

6 réflexions sur “Comment valoriser mon savoir et nourrir le vôtre?

  1. Pingback: La nouvelle économie collaborative : avoir – savoir – ravoir! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  2. Pingback: Au-delà de l’information, il faut plus de recommandations! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  3. Pingback: Êtes-vous un infopreneur ou infodonneur? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s