Un capitalisme féminin qui donne de l’espoir!

capitalisme-feminin-MIND-DROPBravo messieurs si vous êtes prêt à lire ce billet, car il s’adresse d’abord à vous! Non pas que les lectrices ne seront pas comblées, bien au contraire, mais la réalité est qu’elles sont naturellement attirées par un tel titre. Ces félicitations sont donc bien méritées si vous lisez jusqu’au bout évidemment! Avec la Journée de la Femme, je me disais qu’avec les derniers mois qui ont jeté une douche froide sur quelques prédateurs démasqués, l’occasion était parfaite pour mettre sur la sellette un sujet qui me tient à cœur. Aussi, combinée à la marche organisée par la Fédération des Femmes du Québec qui manifeste contre le capitalisme et le patriarcat, le moment est parfait pour inciter à militer pour un capitalisme féminin. Et croyez-moi, il y a urgence.

Un capitalisme féminin basé sur des valeurs dites féminines!

Sophie Brochu - Deux hommes en orSans vouloir reprendre de manière exacte un billet déjà écrit en 2014, il m’apparaît important de préciser d’emblée que le capitalisme féminin a d’abord été proposé par trois hommes au cours de la dernière décennie. Ironique n’est-ce pas? À l’instar de Sophie Brochu, chef de la direction d’Énergir (ancien Gaz Métro) qui disait devant caméra en mars 2016, en entrevue à deux hommes en or, que toute personne qui a une tête sur les épaules devrait être féministe! Rien de moins. L’argumentaire étant plein de bon sens. En effet, comment pourrions-nous être contre le féminisme qui dit en termes simples : égalité pour les hommes et les femmes, et ce, sur tous les plans. Mais les auteurs Rafik Smati, Philippe Watier et les coauteurs Mike Burke et Pierre Sarda sont allés encore plus loin en prédisant que la crise qui traverse notre civilisation serait la crise du masculin, et elle l’est. Que notre société étant en mutation, elle évoluait plus vers un capitalisme féminin.

capitalisme-feminin

Difficile d’être en désaccord lorsque nous regardons la mobilisation féminine qui prend le porte-voix pour briser le mur du silence et disons-le sortir des griffes de toutes formes d’asservissements dictées par un pouvoir masculin. Nous sommes tous d’accord pour dire que les sociétés occidentales ont fait de très grands pas pour atteindre la vraie égalité. Nous pouvons être fiers au Québec notamment des efforts politiques, des lois économiques ou sociales et bien plus chaque jour. Mais convenons que si le travail chez nous est encore énorme, imaginons ailleurs dans le monde.

Alors, petit rappel pour faire une brève liste des valeurs féminines qui agissent à la puissance 10 en ce moment.  J’ai commencé à m’intéresser à cette notion en 2006, à l’époque où je commençais à donner des conférences. Mon thème de prédilection était : Le future s’écrit avec un « e »! , dans cette conférence je fais la démonstration toute simple que l’avenir est assurément féminin puisque tout converge vers un monde relationnel où bâtir des relations est la clé du succès. Sans partager les détails du contenu de cette conférence, je peux affirmer que chaque fois que je l’ai partagée, les femmes en ressortaient hyper motivées et emballées par le futur bien branché dans lequel nous tissons une grande toile. Depuis, chaque statistique Web nous confirme que les femmes sont les plus actives, notamment dans le capital conversationnel nourri par les médias sociaux.

Dur pour l’égo masculin, mais le discours est sans équivoque, il appelle tous les gens d’affaires à travailler sur les valeurs féminines suivantes (ici le mot valeur est pris au sens large et pourrait être aussi remplacé par attitude) et notez au passage que ces valeurs sont axées avant tout sur les humains:

  • primauté de la relation
  • capacité d’écoute
  • intuition
  • humilité
  • mobilisation
  • culture mentorale
  • pérennité
  • souplesse
  • minutie
  • besoin de justice et d’équité
  • loyauté
  • apprentissage continu
  • collaboration
  • gestion participative et inclusion

La pensée rose n’est pas l’affaire que des femmes!

Ce billet ne veut pas accentuer le clivage qui s’installe un peu partout dans les chaumières avec le récent phénomène #moiaussi et #metoo où même des femmes célèbres se sont senties obligées de défendre la pauvre gente masculine en proie à une émasculation en règle avec leur peur fondée, ou pas, de ne plus savoir comment agir avec les femmes. Ces dernières ont osé sortir aux barricades pour leur négocier le pouvoir d’importuner les femmes, et de ne pas brimer leur liberté sexuelle. Sincèrement, je pensais avoir tout vu, mais avec ces sorties à faire honte à des décennies de libération féminine et un Président qui trompe tout le monde dans une Amérique décontenancée par un machisme hors du commun, le monde est en mal de valeurs féminines. Vous aurez deviné que les valeurs féminines ne sont pas l’exclusivité des femmes. Les valeurs féminines sont le territoire de tous ceux et celles qui possède l’attitude du fermier qui cultive son jardin. Tous les hommes ne sont pas des chasseurs, et heureusement que plusieurs ont compris que l’intelligence émotionnelle et les capacités relationnelles définissent ce Nouveau Monde.

Les médias sociaux où l’émotion et la sensibilité sont le fief des valeurs féminines

Je remercie le ciel chaque jour de pouvoir parcourir le monde, trop souvent assise devant mon ordinateur, et être aux premières loges lorsque le temps de participer et dénoncer les injustices vient. Mais je suis encore plus heureuse d’avoir le droit de m’exprimer et changer le monde, une personne à la fois. Cette personne, c’est toi qui prend le temps de lire et de comprendre que le monde c’est nous et que le pouvoir appartient à ceux et celles qui se lèvent ensemble pour un idéal. Oui les petits chats et les petits chiens sur Facebook c’est cute, eh oui, les appels à la mobilisation sont dérangeants parfois. Je parle surtout à ces jeunes femmes qui tiennent pour acquis les gains de l’équité au féminin. Il ne faut pas baisser la garde un seul instant.

Les récentes sorties publiques dans le milieu artistique nous ont rappelé que la force des femmes, c’est d’être ensemble. Contrairement à Monica Lewinsky (la femme victime de Clinton) qui disait récemment en entrevue s’être sentie bien seule à l’époque (et l’a été). Elle aurait eu un tout autre destin avec le mouvement #metoo.

Donc au nom de notre liberté, de nos acquis, de notre force collective et bien plus encore, il faut aider toutes les femmes, et autres groupes de femmes ostracisés qu’elles soient homos, transgenres, noires, handicapées, excisées, battues, esclaves, etc. à trouver leur droit à la liberté, et ce, quel que soit le pays dans lequel elles vivent. Il faut se tenir debout sans relâche et démontrer par l’action notre vision du monde. Et croire que les valeurs féminines triompheront sur les valeurs masculines révolues. Je souhaite un jour que la Journée de la Femme soit la célébration du capitalisme féminin où les valeurs féminines seront reines fautes d’être ROIS! Et toi, cher lecteur masculin qui se considère, ou pas, un mâle alpha, auras-tu le courage de partager? Les valeurs féminines ne sont pas une affaire de sexe, mais une affaire de sensibilité où l’émotion a droit à l’existence! Vive les médias sociaux pour exprimer nos différences et changer le monde! La Présence c’est aussi ça, c’est impératif en affaires. Je ne parle ici d’émotions non contrôlées, je parle d’émotions à caractère de compassion et d’authenticité.

Célébrons la Femme et l’espoir des valeurs féminines pour l’avenir de notre civilisation!

Chaque geste compte, et il est du devoir de tous et chacun de combattre les ennemis de l’équité. Le premier en tête de lice est certainement le phénomène des stéréotypes. Il est assez frappant de voir à quel point tout commence tôt dans la vie d’une femme, encore aujourd’hui et ce, partout dans le monde. Naître fille dans nombreux pays, comme la Chine, c’est partir avec un handicap solide. Dans les pays plus émancipés, ces différences sont de plus en plus subtiles et insidieuses. Il est en effet peu glorieux d’afficher son sexisme ouvertement, mais il n’en demeure pas moins encore très présent pour trop de dirigeants, ou hommes de pouvoir. Je salue au passage le courage de toutes les femmes qui osent se lever debout afin de dénoncer toutes formes d’iniquités, et je vous dis à vous messieurs (si vous êtes encore avec moi dans cette lecture) merci de changer votre regard sur le combat des femmes. Ce qui paraît insignifiant à vos yeux, telle une goutte d’eau qui perle sur le front de votre indifférence, ne l’est jamais pour une femme victime d’injustice. Il y a toujours une goutte qui fait déborder le vase. La journée de la femme est un peu ce rappel, que le vase déborde depuis trop longtemps. Et croyez-moi sur parole, faute de le constater partout autour de vous, le capitalisme féminin est la meilleure chose qui puisse arriver pour la survie de l’humanité.

Voici un récent rapport d’Accenture sur la parité des hommes et femmes en entreprises et les actions à prendre. Cela va donner bien des idées aux entreprises qui souhaitent faire des pas concrets vers la parité en entreprise pour les femmes afin de développer une culture d’entreprise un peu plus rose… que bleue!

Bonne journée internationale de la femme que vous Présence fasse la différence!

Blogue La Présence des idées

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s