Big Data, Big Brother et le Petit Poucet numérique : surveillez vos habitudes Web!

Big Data et enjeux de confidentialitéVous avez déjà entendu parler du nouveau buzzword « BIG DATA »? Si vous évoluez dans l’univers du marketing Web, il est fort à parier que vous connaissez. Si vous évoluez dans le monde merveilleux des affaires et que vos processus sont un tantinet numérisés, il y a également une forte probabilité que le propos soit connu ou que vous connaissiez le tout sous le nom de BI (Business Intelligence ou Intelligence d’affaires). En fait, le mot informatique lui-même est formé de deux mots : information et numérique, tout est une question d’information numérisée à l’usage de la connaissance. Des outils d’aide à la décision qui permettent d’être mieux éclairé quant à nos affaires à partir de données internes. Donc, nous pourrions dire que c’est du BI à l’interne et si nous utilisons des données externes et ouvertes à tous, c’est du BIG DATA.

Une nouvelle ère d’information en temps réel : le BIG DATA

Vous êtes sur le point de découvrir que vous faites partie du BIG DATA et rien de ce que vous pourrez dire ou faire dans le Web empêchera que votre information soit utilisée avec, ou sans, votre consentement. Nous sommes suivis à la trace. En entrant dans un site Web, de nombreuses compagnies savent déjà par quel accès vous y êtes arrivé et l’information de ladite page est présentée pour répondre à votre profil. Technique très connue en publicité dans le Web, la publicité contextuelle remplit les poches de bien des entreprises, dont Google en tête de lice. Au fait, la publicité contextuelle c’est simplement cette publicité de rabais de vacances qui apparait lors de votre visite dans le site de votre dentiste parce que vous avez visité un site d’agence de voyages auparavant. Vous trouvez cela étrange de voir une offre de billets pour Paris alors que vous songez à partir sous peu… hum?!? Il n’y a pas de coïncidences dans le Web, il n’y a que du contextuel! Les exemples sont nombreux, mais nous savons tous que nous laissons des traces comme le Petit Poucet de Charles Perreault, mais à la sauce 2.0. Cette fois-ci, personne ne pourra manger les pixels comme les miettes de pain que le Petit Poucet avait utilisées. C’est éternel ou presque (voir article La machine à voyager dans le temps : des traces numériques éternelles!). Mais que veut dire BIG DATA dans tout ça? En fait, le BIG DATA se définit selon les 3 V (Vélocité, Volume et Variété). En d’autres termes, il faut de l’information ouverte et accessible en temps réel (médias sociaux par exemple) d’où la vélocité. Par la suite, il faut que l’information soit en grande quantité d’où volume. Et enfin, que l’information provienne de multiples sources, d’où variées afin de la rendre encore plus révélatrice et prévisible. Donc, c’est l’art d’accumuler les données externes gratuites, en grande quantité et de sources multiples afin d’améliorer la prévisibilité de notre comportement d’achat virtuel. De quoi faire saliver les marketeurs des temps modernes!

Vigilance et protection de notre confidentialité dans le Web : le piège de la gratuité!

En fait, je vous parle de BIG DATA aujourd’hui parce que j’ai eu la chance d’assister à une présentation sur le sujet, à huis clos avec une start-up québécoise qui est un « Zappos » en devenir. Le présentateur, un féru du Web, nous expliquait comment il pouvait développer aisément des modèles prédictifs tout simplement en jumelant des données disponibles sur le Web. Par exemple, la météo, les pannes de métro et la disponibilité des bornes Bixi à toute heure du jour, lui ont permis de prévoir systématiquement s’il y a une place dans une borne pour rapporter son Bixi au travail. Derrière ce génie, se cache la nouvelle façon de faire des affaires dans le Web, le marketing prédictif version améliorée. Anticiper votre comportement d’achat en analysant tout sur vous à l’aide des médias sociaux, de votre navigation sur le Web et tutti quanti. Franchement, c’est fantastique et inquiétant à la fois.

Si pour plusieurs, le jeu en vaut la chandelle, car les offres commerciales sont plus pertinentes, pour d’autres comme moi, je m’interroge sur la dérive de la confidentialité. Par exemple, il arrive fréquemment dans un site de se voir offrir gratuitement l’accès à des informations en échange de l’ouverture d’un compte. Jusque-là, tout va bien, car nous décidons volontairement de l’information que nous sommes prêts à échanger. Là où le bât blesse, c’est cette option de raccourcis via vos médias sociaux comme Facebook qui sont souvent offerts en lieu et place d’accès rapide. Trop de personnes font ce choix de facilité par paresse et/ou inconscience sans lire les avis et conditions et en cochant: oui, j’ai lu! Ici, encore votre comportement n’engage que vous… Excusez-moi…. rectification, vous engagez tous vos amis aussi! Pourquoi? Simplement parce qu’en acceptant de partager vos infos avec ces sites, Facebook laisse accès à votre banque de données nonobstant vos règles de confidentialité activées. Oui, vous avez bien lu!!! Honnêtement, j’hallucine! Cela veut dire que tous mes amis Facebook, ignorants, paresseux et sans souci, m’entraînent dans leur laxisme de vigilance? Wow! De quoi fermer mon compte Facebook! Il ne faut donc pas s’étonner que les groupes de pression pullulent contre Facebook et compagnie… c’est malhonnête carrément!

La meilleure protection est encore l’abstinence? Hum… ?!?!?

À lire mon blogue, j’imagine que vous auriez le goût de fermer votre ordinateur et de revenir à vos stylos et vos tablettes de papier. Mais la solution ne réside pas dans l’arrêt ou l’abstinence Web. Il faut simplement devenir plus vigilants dans nos comportements dans le Web. Alors quelques petits conseils à mes lecteurs moins « techno » :

  1. purgez la cache de votre fureteur régulièrement et pourquoi ne pas l’automatiser pour que cela soit fait à chaque fois que vous fermer votre fureteur? (seul inconvénient, cela efface aussi vos identifiants partout, personnellement ça m’énerve)
    1. Simplement cliquer sur vos paramètres disponibles sur chaque fureteur sous : options Internet
  2. évitez les raccourcis d’inscription via vos comptes de réseaux sociaux, arrêtez tout simplement à moins que votre but soit d’être tracé au pas et d’entraîner vos amis dans votre dérive
  3. créez un avatar de service pour ces accès à des sites supposément gratuits. En utilisant une adresse Internet secondaire, vous éviterez le recoupement d’informations et surtout les pourriels qui s’en suivent systématiquement
  4. lisez les termes et conditions aussi souvent que possible afin de vous éveiller aux droits et permissions que ces sites prennent sur vous, sinon abstenez-vous ou utilisez votre avatar de secours.
  5. ne participez pas aux concours de compagnies que vous ne connaissez pas
  6. si vous cliquez sur des publicités, soyez extrêmement vigilant et assurez-vous ne pas être connecté à vos comptes hotmail, gmail, yahoo et compagnie… c’est une connexion directe à votre profil d’internautes. Faites simplement une déconnexion de votre compte.
  7. n’oubliez jamais que le Web n’est pas ésotérique, IL N’Y A RIEN COMME UNE COÏNCIDENCE PURE ET DURE, le hasard n’est pas l’apanage du Web.

Oui, Big Brother est là, mais nous sommes plus que des pixels. J’ai souvent parlé du piège de la gratuité, et dans mon livre je parle de ce danger et de l’attitude des entreprises à l’égard de l’information. Il faut être vigilant et se responsabiliser davantage dans ce jeu de cache-cache numérique. Maintenant, lorsque je pars en voyage et je dois me munir d’un portefeuille blindé afin d’éviter que mes cartes à puces soient scannées à mon insu. Honnêtement, je capote de constater ce nouveau phénomène. Le vol de votre identité, confortablement assis tout près de vous avec un scanneur. La vie 2.0 qui devient petit à petit, un BIG problème à gérer pour notre sécurité collective, mais il faut se responsabiliser et veiller!

Allez-y, vous avez sûrement des questions et des commentaires… enfin… Big Sister est là! Lol

Merci pour ces 75 000 visites! C’est agréable de savoir que je partage mes connaissances et mes préoccupations avec autant de gens intéressés!

Sylvie Bédard

12 réflexions sur “Big Data, Big Brother et le Petit Poucet numérique : surveillez vos habitudes Web!

  1. Pingback: Connaissez-vous le « social learning » ou l’apprentissage social? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  2. Pingback: Le moteur de recherche qui voulait être Dieu Internet : Google divinité fête 15 ans! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  3. Pingback: L’atout de l’intelligence sociale : les médias sociaux stratégiques! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  4. Pingback: Le référencement (SEO) révisé : le trafic au-delà des moteurs de recherche! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  5. Pingback: Les technologies prêt-à-porter : Big Data vs Micro Data | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  6. Pingback: Des affaires de coeur : la période de l’amour au-delà des fleurs et des pixels! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  7. Pingback: Numériser ou ne pas numériser? Là est toute une question pour la politique! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  8. Pingback: La mort annoncée des pourriels: faut-il enterrer les courriels de sollicitation avec C-28? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  9. Pingback: Le remarketing ou comment recycler vos actions marketing! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  10. Pingback: L’équation du succès : la valeur d’un client dans le temps (CLV – Customer Lifetime Value) | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  11. Pingback: Donner un 6e sens aux données : l’évolution du service! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  12. Pingback: Le paradoxe de la personnalisation : menace sur notre évolution! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s