Le nouveau « nez » numérique Ophone: le marketing olfactif évolue!

Ophone - téléphone olfactifVous connaissez peut-être le principe de notre triple cerveau : le reptilien, le limbique, le cortex? Sinon, sachez que l’odorat est notre sens le plus primitif et le plus influent de nos sens géré par le cerveau reptilien. Je n’ai qu’à sentir l’odeur d’un journal frais imprimé ou d’un livre pour me rappeler mon papa qui revenait de son travail à l’imprimerie avec ses vêtements qui sentaient l’encre à plein nez. Cette odeur est associée à quelque chose de positif pour moi, de rassurant. Qui ne succombe pas en sentant l’odeur du café frais moulu ou d’un pain qui sort du four? Ce n’est pas étonnant que le marketing sensoriel ait vu le jour, discipline toujours prête à influencer le consommateur par quelque moyen que ce soit. Étonnamment, le marketing olfactif peine à émerger, mais « les grattez et sentez » dans les magazines de mode sont toujours aussi populaires avec les annonceurs de parfums et tout autant avec les lectrices accroc de ces promotions olfactives. Bref, le monde du « nez » est fascinant et nul doute que des chercheurs s’affairent en ce moment même à trouver la meilleure façon de nous influencer par notre sens le plus primitif. Si vous avez lu le livre « Le Parfum » vous êtes sans doute déjà convaincu du pouvoir des odeurs (livre fascinant à lire).

Une nouvelle frontière numérique : l’odorat pixelisé

Lors d’une conférence du célèbre Dr Michio Kaku prospectiviste et auteur, il nous racontait ce futur numérique auquel nous devions nous attendre. Bien sûr, l’odorat via le Web était au-dessus de la liste d’invention à voir le jour, puisque les chercheurs y travaillaient. Il semble que ce soit chose faite quoique toujours en évolution. En effet, le Ophone (Olfactif Phone ou Odorat Phone) sera commercialisé d’ici deux ans, un simple téléphone olfactif capable de transmettre des messages odorants. Un nouveau langage olfactif est en cours de création via un alphabet olfactif imaginé à partir de l’ADN olfactif de chaque odeur à cataloguer. Il semble que le café ait été la première odeur à être numérisé qui sera ajouté à la bibliothèque d’arômes qui se constitue actuellement. Après la vue, l’ouïe, préparez-vous à communiquer vos messages olfactifs sous peu. De quoi donner encore plus envie de rester devant l’ordinateur qui prendra des allures d’expériences multidimensionnelles et presque réelles. Imaginez maintenant le téléphone qui sonne et que l’odeur du gâteau au four de votre maman sert d’appât pour une invitation à souper!

Futilité ou Utilité? Le Ophone pour faire quoi exactement?

La question est bonne : pour quoi faire exactement voudrions-nous un tel appareil dans nos vies? Je suis un peu perplexe face au potentiel d’un tel bidule. Je comprends que le Web doit être humanisé et que son langage doit être plus émotif et plus sensuel, je le répète depuis des années. Par contre, je peine à comprendre le modèle d’affaires derrière cette invention. Disons que mon Ophone est connecté à mon ordinateur et qu’en visitant le site de Starbucks ou de Van Houtte, une bonne odeur de café envahit mon espace de vie. Jusque-là, je comprends que ces entreprises souhaiteraient plus que tout me séduire via mon cerveau reptilien, mais pourquoi je paierais pour me faire refiler une odeur numérisée? Peut-être que je suis un peu bête, mais mon flair est plutôt sceptique à l’idée que les gens paieront pour cela.

J’arrive de la Croatie et de Paris. Je rapporte des dizaines d’odeurs dans ma mémoire olfactive, notamment la lavande, le café et aussi la sueur des touristes en ligne un peu partout dans les aéroports et les attraits touristiques… Il faut le dire, l’odorat capte tout, les bonnes et les mauvaises odeurs et les mauvaises ont la mémoire longue. Imaginez que vous receviez un message olfactif avec un « bug » dans le code de son alphabet, je vous laisse imaginer la suite. Je ne crois pas que nous aurons des Ophone demain matin et il faudra me convaincre de leur utilité. Par contre, si j’avais une entreprise dont l’odorat soit un sens déterminant, je travaillerais fort pour que mes odeurs voyagent par tous les moyens.

Je ne pouvais résister à ce partage d’innovation, car je suis fascinée par ce que l’humain déploie comme effort pour tout numériser sur son passage, la vie 2.0 quoi! J’écoutais le film « I, Robot » avec Wil Smith dans l’avion au retour, c’est justement l’histoire d’un spécialiste de la robotique qui a tout fait pour faire comprendre les émotions à un robot… et malheureusement il a réussi! Espérons que ce type d’invention restera pour des usages amusants comme les jeux vidéos expérientiels ou le cinéma immersif, car à vouloir tout numériser, on risque d’oublier que la vie ce n’est pas un pixel qui la donne!

Qu’en pensez-vous?

Sylvie Bédard

3 réflexions sur “Le nouveau « nez » numérique Ophone: le marketing olfactif évolue!

  1. Merci pour cette source d’information très enrichissante.

    Difficile d’imaginer un tel concept à l’heure actuelle mais cela peut-être une réelle opportunité pour les marques, à condition bien-sûr de bien maîtriser le procédé.

    Au plaisir de lire d’autres de vos articles.

  2. Je ne crois pas une seule seconde à cet Ophone.
    Aucun intérêt pour moi et je ne vois vraiment pas qu’el en serait l’utilité.
    Et pourtant je m’intéresse beaucoup aux odeurs et j’atteste que le marketing olfactif est un concept très intéressant et très utile.

    • En effet, difficile à croire! Le principe de numériser une fonction aussi primaire du cerveau est une voie discutable en termes d’utilité et d’efficacité en effet!

      Merci de votre participation!

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s