Le référencement naturel (SEO) en 2015 : Google et l’heure du Jugement dernier

SEO - jugement dernier GoogleMe revoilà après deux semaines de silence. Si vous saviez tout ce que j’ai vécu au cours des dernières semaines, vous comprendriez mon absence. Mais la bonne nouvelle est que je reviens avec encore plus de choses à partager avec vous. Je le dis souvent, je vis dans l’univers de la possibilité, et mes possibilités ont encore augmenté avec mes expériences récentes. Cette semaine, j’aimerais remettre au goût du jour le référencement naturel, ou le SEO comme on le connaît chez les érudits. Pour les néophytes, c’est le positionnement de votre entreprise dans les moteurs de recherches en dehors des liens publicitaires. C’est que ça brasse encore dans les entreprises avec la prochaine mise à jour de l’algorithme de Google.

Google a réussi son pari: fermer toutes les issues pour les tricheurs

Bon, je comprends que certains pourront être choqués de ce sous-titre, mais la réalité est que depuis des années j’écris sur la notion du mot « naturel » dans l’expression référencement naturel. Après avoir parlé des sites « boostés » aux stéroïdes, de la valeur des contenus, des objectifs d’affaires, des différents algorithmes de Google et j’en passe, la réalité frappe de plein fouet. Faire du SEO est désormais à peu près impossible pour les tricheurs. Parlant de tricheurs précisons ici que je parle de tous ceux qui ont fait un métier de vendre des promesses de positionnement rapides, en déclassant malhonnêtement les autres au passage, avec des tactiques interdites par Google. Ceux-là même que des compagnies ont payé à fort coût pour construire un succès éclair, mais éphémères comme ils le constateront, si ce n’est déjà fait. Sachez-le, il n’y a plus de raccourcis possibles. Si une firme en SEO vous promet la 1re place en un temps record, fuyez ! Tout ce qui semble avoir été construit dans votre site de façon non naturelle est dorénavant détecté et détectable. Les faux liens entrants « backlinks » payés, les faux commentaires, les fausses activités sur votre site, les liens échangés, et donc tous les liens non mérités. Google a tout, je dis bien tout, sous son contrôle. Basta les tricheurs… et bonne chance aux autres. D’ailleurs, la dernière en lice, la mise-à-jour prévue le 21 avril pour les sites non adaptés à la mobilité (faire un test ici), Google a été clair depuis des mois, et voilà la réalité rattrapera les retardataires dont les sites ne répondent plus à la réalité de navigation sur petits écrans.

Une nouvelle ère pour le référencement naturel

Ceux qui me suivent depuis mes débuts sur ce blogue connaissent bien mon discours de transparence et la valeur que j’accorde au marketing de sens. Peut-être que le temps me donne raison après tout, car ce qui a eu, et aura toujours de la valeur, ce sont les contenus de qualité que vous produirez. Qui décide de la qualité de ces contenus? Ce sont vos lecteurs, vos suiveurs, ceux qui partagent vos contenus et l’attraction que vous générez avec ceux qui vous réfèrent des lecteurs. C’est la preuve sociale que Google a mis dans son algorithme. Donc, comment votre site et votre contenu sont jugés par l’écosystème social. Bien sûr, il faut d’abord construire un site qui répondent aux meilleures règles, enfin celles édictées par Google, mais après il faut relever les manches et s’activer. Du contenu, du contenu, et encore du contenu (il y a à peine 10 ans, on disait : « Location, location, location ! »), mais bien sûr, une Présence de chaque instant dans les médias sociaux. Ouf, je l’avoue, l’assiette est pleine, d’autant plus que si vos compétiteurs se voient contrés de faire la même chose, la guerre des contenus s’annonce féroce et franchement décourageante. Parce qu’à la fin, ceux qui ont les poches plus profondes pourront se payer les meilleurs rédacteurs, les meilleurs gestionnaires de communauté, les meilleurs graphistes et tutti quanti. La solution est-elle de baisser les bras ? Bien sûr que non, il faut être agile et engagé, et je prouve chaque jour que c’est encore possible, même si les efforts sont plus grands!

Où seront les lecteurs dans tout ça?

J’ai déjà parlé de la guerre de l’attention, et rien n’indique la fin de cette quête infinie pour votre attention. J’écris des articles et après plus de 280 articles, franchement quelle attention ai-je au final? Pas grand-chose si je compare aux efforts investis. Mais si je le faisais simplement pour cette raison, franchement vous ne lieriez pas ce billet en ce moment. Je le fais pour établir, d’une part, mon autorité en matière de marketing Web, d’autre part, pour créer une communauté de lecteurs assidus qui peuvent de temps à autre me référer des clients, mais surtout confirmer que je ne suis pas juste une rédactrice payée à la solde, mais bien la porteuse d’une vision bien à moi, et que mes opinions sont soutenues par l’expérience et la connaissance. Or, cette récompense n’est pas suffisante pour la plupart des entreprises. La guerre se gagne à coup de clics, et de conversions d’internautes passifs en clients actifs. Je le sais, je suis payée pour aider les entreprises à réussir ce pari.

Aujourd’hui, vous êtes les seuls à déterminer la valeur des contenus (enfin vos clients), et les clients sont les seuls avec le pouvoir de dire à la marque X ou Y; « on aime ce que vous faites! ». C’est vraiment le Jour du jugement dernier imposé par Google… mais nous sommes ce dernier clic ! Lorsque vous le faites, vous justifier les investissements, les dollars engagés à nous séduire, et vous permettez à ce cercle infernal pour notre attention de continuer. Au final, si tout le monde décide de s’abreuver de bons contenus sans les partager, sans les commenter, sans les aimer et sans les référer, tout ce beau plan de Google va s’écrouler, emportant avec lui l’espoir d’un référencement naturel « payant pour l’entreprise » au profit de la publicité « payante pour Google » sur le Web, à moins bien sûr que vous décidiez ne plus cliquer sur les liens publicitaires. Nous sommes collectivement la clé au succès du référencement naturel, nous sommes les juges. Et à voir comment les lecteurs sont avares de « j’aime » et sursollicités pour lire de bons contenus… hum!!! je parierais que la 1re place dans les moteurs de recherches doit d’abord commencer par la 1re place dans le cœur des clients.

Je m’arrête ici, mais sachez que malgré cette lecture très décourageante pour certains, il y a encore de belles occasions pour les entreprises prêtes à prendre le pari du SEO vraiment naturel, surtout si vos compétiteurs ne suivent pas mon blogue lol! J’ai au moins prouvé depuis plus de sept ans que je comprends ce que veut dire référencement vraiment naturel.

Prêt pour la 1re place dans le cœur de vos clients?

Blogue La Présence des idées

 

 

PS Peut-être que comprendre l’ensemble des efforts stratégiques à mettre en place dans votre entreprise serait un bon point de départ?

2 réflexions sur “Le référencement naturel (SEO) en 2015 : Google et l’heure du Jugement dernier

  1. Pingback: Est-ce que vos contenus rencontrent le test de la « valeur »? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  2. Pingback: Les beaux jours du SEO font place au UEO : « User Experience Optimization »! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s