Le paradoxe de la transparence : dire ou se taire?

Le paradoxe de la transparenceÀ l’ère de la gestion de la réputation, la majorité des dirigeants ont pris la direction « gants blancs » dans leurs relations avec leurs communautés. Enfin, certains l’ont prise bien malgré eux, après une gifle publique sur leur égo ( les exemples sont nombreux, pensons au 1er vrai cas de chez nous, Oasis, ou Bixi à ses débuts, et des dizaines qui s’ajoutent au Panthéon des gaffes sociales chaque jour), et d’autres par mesures préventives, ont choisi l’humilité et la prudence en engageant des spécialistes du « lave plus blanc ». Au final, tous clament haut et fort, à commencer par nos gouvernements, qu’ils pratiquent la transparence, mais nous savons tous que cette transparence est souvent aussi claire que de la boue. Parviendrons-nous un jour à une réelle transparence entre les entreprises, et leurs employés, entre elles et leurs clients, et entre nos gouvernements et leurs citoyens?

Utopie : le pays de la transparence!

Le meilleur désinfectant pour découvrir la vérité est la lumière du jour, et les réseaux sociaux sont devenus cette lumière du jour. Enfin, nous aimons le croire! En effet, combien de fois doutons-nous de tout dans la foulée des usurpateurs d’identité, des « trolls », des fous en liberté …d’expression! Il faut se le dire, et j’en ai aussi parlé dans mon billet sur la crédibilité, il faut développer son sens critique, et son discernement face au tsunami d’informations qui nous inonde chaque jour. La manipulation de l’information requiert deux choses : un émetteur mal intentionné, et un récepteur prêt à croire tout sans vérifier! Nous sommes tous des « Utopiens » à notre façon. Nous préférons un mensonge rassurant, plutôt qu’une vérité qui dérange! Alors, les médias sociaux deviennent l’instrument parfait pour un couple fait pour aller ensemble : les manipulateurs, et les autruches! Il n’y a pas une journée où je ne suis pas témoin de cette mascarade dans les médias sociaux, et j’en rage! Avec toutes les infos à notre portée, il me semble que faire des recherches, poser des questions, sonder les autres et j’en passe, ne devrait pas être réservé à une élite bienpensante, aux journalistes ou aux saboteurs! La vérité sur la vérité… elle est truffée de mensonges déguisés en non-dits! L’actualité en est remplie!

Le dilemme du patron transparent!

Un ex-client m’a donné l’inspiration de ce billet. Il m’avouait candidement avoir fait l’erreur de cacher trop longtemps l’urgence de la situation à ses employés. Un gouffre financier s’annonçait, et il n’avait pas le courage de dire les vraies choses… et vraiment toutes les choses! Il est devenu irritable, impatient, il a commencé à prendre des décisions réactives et impulsives, il agissait, et réfléchissait après. Il cherchait des coupables partout, et blâmait tout le monde pour la situation. Un jour, il a osé dire les vraies choses, pas nécessairement de la bonne façon, mais il a crevé l’abcès. Il ne pouvait plus porter le fardeau seul. En moins de trois mois, plusieurs collaborateurs l’ont quitté, menaçant du même souffle l’avenir de l’entreprise. Il a conclu que ses collaborateurs avaient préféré l’illusion, à la vérité. Au final, les employés, comme les enfants, veulent que « Papa et maman » prennent soin d’eux, et assurent leur avenir. Avec un patron, nous voulons que les problèmes lui appartiennent, et que les succès soient partagés. Il a, en partie, raison. La vérité devient un luxe lorsque les employés ont l’appartenance fragile, et un marché d’emplois en leur faveur. Mais il a trop attendu et rompu la confiance avec eux. En tout cas, moi j’aurais aimé savoir, la vérité m’aurait coûté moins cher.

La fine ligne entre stratégie et communication!

Si vous avez fait partie d’un conseil de direction, vous savez que 90 % des discussions ne pourraient pas être répétées avec les employés, les clients, et probablement le banquier. En politique, on appelle cela le « Bunker », et en affaires le « War Room ». Plus c’est opaque, mieux c’est pour la manipulation des faits, des messages, et bien sûr, des stratégies. Les termes empruntés au militaire nous rappellent que les affaires c’est la guerre, et la politique aussi. En temps de guerre, les généraux ont des espions, et le nerf est l’information. Tout doit se passer dans le plus grand secret, sinon la victoire en sera grandement compromise. Voilà le paradoxe de la transparence : impossible de tout dire, mais dire quoi? Chacun a sa guerre, et choisit son clan, et personne ne veut être dans le camp des perdants. Un leader qui ose dire les vraies choses, risque de perdre beaucoup s’il est en détresse, mais il risque aussi de gagner beaucoup s’il n’attend pas d’être en totale détresse. Demander à ses collaborateurs de ramer dans un bateau qui prend l’eau est certes plus difficile que de demander à tout le monde de hisser les voiles pendant la tempête, ou de ramer ensemble dans la galère!

Pensons à toutes les fermetures récentes, la dernière en lice, Future Shop. Samedi dernier, les employés ont appris, via une note sur la porte, que leur succursale était fermée, et que leur bannière était « flushée »!!! La transparence aurait été impossible, j’imagine… mais vous voyez le dilemme de la transparence… cette fine ligne entre stratégie et communication! Malheureusement, il est vrai que les entreprises ne peuvent pas tout dire, mais elles doivent apprendre à savoir quoi dire, comment le dire, et à qui le dire!

Bienvenue à Utopie… juste à côté de Théorie, deux pays qui font le dialogue de sourds et qui ne connaissent pas l’ère de la Présence!

J’aimerais bien vous entendre à ce sujet… comment voyez-vous la transparence?

Blogue La Présence des idées

Une réflexion sur “Le paradoxe de la transparence : dire ou se taire?

  1. Pingback: Donner un 6e sens aux données : l’évolution du service! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s