La maladie des entrepreneurs et gestionnaires dinosaures : le paradigme aigu!

Les gestionnaires dinosaures!

Certains d’entre vous ont sûrement remarqué que tout s’accélère autour de nous. La vitesse des bonnes idées comme les mauvaises malheureusement. Jamais le temps de prendre ou reprendre son souffle, nous courons après le prochain contrat, trop occupé pour faire le point sur celui qui se termine ou s’achève. Le cercle de productivité est une spirale sans fin. Un projet terminé et hop!… En voilà un autre pour continuer de nous étourdir et nous empêcher de prendre le recul nécessaire. Pourquoi s’arrêter pour réfléchir, tout va bien, nous avons des contrats plus que notre capacité est capable d’en prendre? D’accord et tant mieux si votre entreprise a encore le vent dans les voiles, mais la vraie question est : pour combien de temps? Au fait, sont-ils payants? Vous rendent-ils satisfait? Permettent-ils de garder la motivation de vos employés au paroxysme? Savez-vous-même comment trouver les bonnes réponses à toutes ces questions?

Le paradigme aigu : une maladie bien de notre siècle!

Vous le savez maintenant, si vous me suivez depuis mes débuts en décembre 2007 sur ce blogue, j’essaie de faire un pont sur la fracture numérique qui divise notre société. Que dis-je, la faille de San Andreas version techno! Je fais donc la même chose avec ma clientèle i-e les réconcilier avec la nouvelle réalité numérique au service de leurs affaires. Pas facile par contre de démêler l’utile du superflu et les gains potentiels à modifier ses méthodes actuelles. Trop peu d’entreprises sont capables d’une réelle gestion du changement de A à Z. On cherche des « patchs » ou des solutions faciles pour se donner l’illusion que tout va bien ou ira mieux et que tout continuera de fonctionner comme avant sans trop bousculer le quotidien. Le piège des raccourcis est avant tout la maladie du paradigme aigu que les leaders et gestionnaires perpétuent sous prétexte des traditions, des valeurs ou de l’appât du gain rapide de la productivité. Selon moi, il s’agit soit d’une pure paresse intellectuelle ou pire, une trahison manifestée par l’incompétence des leaders incapables d’analyser le ou les meilleur(s) choix pour l’avenir de l’entreprise. Peut-être que la première marche est trop haute et que le découragement est facile devant l’ampleur des changements requis? Mais, les leaders ont le devoir du « courage » afin de guider et sécuriser leurs équipes dans la turbulence. Ils doivent devenir le symbole de la vision et oser le changement. Le paradigme est peut-être encore un concept flou, mais regardez cette vidéo pour comprendre le sens réel d’un paradigme et le courage requis pour changer (plus de 115 000 visionnements!)

Définition d’un paradigme!

Le remède : changez votre regard et découvrez de nouveaux horizons!

Marcel Proust a dit ceci : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »

À force de discuter avec des entrepreneurs et des gestionnaires de toutes industries et de tous styles, je constate que 80% du succès est détenu dans l’attitude du patron et 10% dans sa capacité à transmettre sa vision. Que reste-t-il pour accomplir les tâches? 10% et c’est nettement suffisant pour réussir tout le reste. Mais si le dirigeant est empoisonné par le paradigme aigu, la survie de l’entreprise n’est guère prometteuse. Nos entreprises québécoises souffrent majoritairement du paradigme aigu, car à constater nos retards incommensurables au niveau technologique et à d’autres niveaux également, je ne vois pas d’autres pistes afin d’expliquer ce triste constat. Le numérique semble appartenir à une nouvelle génération et les gestionnaires dinosaures ménagent les grands remous avant leur retraite en reléguant les changements profonds aux suivants. Ils se croisent les doigts afin de survivre d’ici là sans trop brasser les paradigmes de leur entreprise. Mais la question qu’un gestionnaire ou un leader doit se poser devrait être : quel héritage vais-je laisser derrière moi? Vais-je partir souffrant encore de la maladie du paradigme aigu? Je rêve du jour où nous pourrons inventer une nouvelle paire de lunettes qui permet de regarder les choses différemment et surtout de cesser une fois pour toutes de nourrir le paradigme aigu par la perpétuation de la bêtise humaine. Lorsque je vois combien d’employés et notre économie dépendent du courage de quelques personnes, je rage devant cette maladie de l’anti-Présence et j’espère le remède au plus vite!

Connaissez-vous de vrais leaders qui vous inspirent? Si oui, quel est leur remède contre le paradigme aigu? Connaissez-vous des personnes influentes qui souffrent de cette maladie? Partagez vos commentaires avec nous et des remèdes qui ont fonctionné selon votre expériences!

Sylvie Bédard

5 réflexions sur “La maladie des entrepreneurs et gestionnaires dinosaures : le paradigme aigu!

  1. Pingback: Stratégie d’engagement à l’ère Internet : urgence mobile! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  2. Pingback: L’apprentissage accéléré 2.0 : développer vos affaires en 2 vitesses! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  3. Pingback: L’atout de l’intelligence sociale : les médias sociaux stratégiques! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  4. Pingback: Les médias sociaux "out" en 2014? Voici 10 commandements pour échapper à la désuétude! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  5. Pingback: Donner un 6e sens aux données : l’évolution du service! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s