Le marketing de peur: le « darketing » et les 7 péchés capitaux!

Le darketing mise donc sur les peurs des consommateurs en proposant d’abord des solutions à des problèmes ou des risques, quoique potentiellement réels, mais qui souvent au final qui résident plus dans l’imaginaire. Les marques de sens offrent plutôt des produits et services qui répondent un réel besoin.

Et si le monde était à refaire

Et si le monde était à refaire?

Imaginons le jour Zéro (il viendra à ce rythme… on ne connaît juste pas la date), on se réveille aux durs lendemains de la fin d’un monde. Donc, si on refait le monde après une fin symbolique ou tragique, quel serait le meilleur système économique, le plus viable?

Quel avenir pour la vérité à l’ère du numérique?

C’est l’heure du marketing de sens. Une mobilisation généralisée, une énorme chambre de l’écho qui résonne parmi les plus férocement opposés aux « faits alternatifs », un peu comme si les chambres d’écho se connectaient entre elles sur la même fréquence.

Le jour où le monde a basculé : réalité augmentée ou diminuée?

Acheter des « lures » (appâts) pour attirer la folie dans votre commerce me semble tout, sauf une bonne idée. Promettre une zone franche de Pokémon Go me semble encore plus prometteur au train où vont les choses.

Le marketing de peur : même les consommateurs intelligents n’y échappent pas!

Difficile de nier que les consommateurs intelligents sont le nouveau défi des marketeurs mal intentionnés. Je ne tenterai pas d'opposer ici le mot « intelligent » avec « faiblesses » humaines, parce que nous pourrions croire, à tort, que les faiblesses sont un signe d'ignorance ou une antithèse de l'intelligence.

PANK et NEET : comment faire de la segmentation créative!

Imaginons que chaque PANK décide d'aider un NEET à devenir un FEET. Euh! Qu'est-ce que ces acronymes? Découvrez la segmentation créative pour faire du marketing de sens!