L’hymne médias sociaux ou le syndrome social de l’immédiat!

Hymne médias sociaux - Mind Drop - Sylvie BédardLa semaine dernière, je vous entretenais de la nouvelle application Vine de Twitter. Cette application vidéo d’une durée de 6 secondes maximum est une idée brillante pour nourrir notre appétit pour des nouvelles brèves et efficaces. J’ai eu l’occasion de l’expérimenter lors d’un événement la semaine dernière et aussi en créant une nouvelle page de la pensée du jour. Six plans choisis en action et 6 secondes plus tard, je propageais une vidéo sur les médias sociaux de mon client. Bien sûr, j’ai découvert de nombreuses lacunes et j’attends toujours des nouvelles du service technique de Vine qui peine à gérer les questions de ses nouveaux usagers. Mais durant mes essais, je me suis sincèrement questionnée sur cette envie que nous avons développée de tout réduire à la spontanéité, à l’immédiat!

Les internautes et l’hymne média!

Vous aurez sûrement remarqué que plus l’aspect mécanique de l’action de manier un clavier diminue en difficultés c’est-à-dire que plus nous améliorons nos habiletés à texter ou écrire sur un mobile ou un ordi et plus notre patience diminue. Je me demande même si notre propension à tout voir vite, à tout savoir vite et à tout dire vite, n’est pas la source de notre déficit d’attention collectif. On dirait que personne (ou très peu) ne questionne les sources d’informations. Il suffit que ce soit dit sur Google ou dans une publication sur Twitter ou Facebook pour que la machine à rumeurs ou à bêtises ne soit plus possible d’arrêter. Vous avez peut-être été témoin des nouvelles annoncées par le site Necrologia qui faisait circuler des fausses nouvelles sur la mort d’acteurs populaires. Selon eux, ce ne sont pas des nouvelles, ce sont simplement des avis de décès préparés d’avance. Subtile différence que peu d’internautes, aux capacités critiques trop souvent limitées, prennent le temps d’analyser avant d’envoyer en rafale sur tous les murs virtuels de leur vie sociale. Trop pressés de participer à la viralité d’une nouvelle impressionnante, désolante ou stupéfiante. Imaginez Samuel L. Jackson mort? Oui, il était visé dans ces faux avis de décès, mais un jour, ce sera vrai malheureusement. Je serai la première à en douter. Il faut donc combattre la crise de l’hymne média par la critique de l’immédiat, apprendre à se poser des questions fait aussi partie de l’équation.

Tout ici et maintenant même s’il faut hypothéquer demain!

C’est ironique que je parle de ce sujet, moi qui fais l’apologie de la Présence. Mais, je vois une énorme différence entre Présence et la dépendance au maintenant ou même la tyrannie du maintenant. C’est pourquoi nous vivons tant de fossés idéologiques avec les jeunes qui s’abreuvent à la grosse cuillère sur les réseaux sociaux. Les YOLO comme ils aiment le dire… You Only Live Once (l’apologie suprême du « maintenant ») sont maintenant ceux qui dictent le ton. Pensons au désormais triste printemps érable et je crois que la preuve est claire. Tout avoir aujourd’hui vite, vite au risque d’hypothéquer demain est dorénavant inscrit dans les mœurs sociales. Les baby-boomers n’ont guère prêché par l’exemple et ils pestifèrent au sujet des jeunes YOLO. Pas de doute, j’en suis convaincue la gangrène de l’immédiat est bien prise au sein de notre société. Les réseaux sociaux contribuent simplement à exacerber le phénomène de l’hymne médias! C’est l’heure des gurus en canne oups des gourous en boîte, ils naissent à la douzaine sous le regard incrédule de milliers d’internautes à la recherche de sensations fortes. Mais comment arrêter cette quête de superficiel au détriment de la réflexion et la profondeur?

Ma théorie du papillon et de la taupe!

Je réfléchis à cette dualité des immigrants numériques et des natifs numériques depuis un bon moment. J’en suis venue à imager le tout selon la théorie du papillon et de la taupe. Je m’explique. Selon moi, les immigrants numériques, c’est-à-dire ceux qui ont intégré progressivement les nouvelles technologies dans leur vie par opposition aux natifs numériques qui sont nés avec elles, ont cultivé la vision tunnel. Ils ont été éduqués à chérir la valeur du travail en profondeur. Des bâtisseurs de cathédrales si je puis me permettre une telle analogie.  Cette vision tunnel est en parfaite symbiose avec leurs valeurs qui se résument comme suit : le travail qui mérite d’être fait mérite d’être bien fait. Je prends l’image de la taupe parce qu’elle creuse, à l’aveuglette et sans relâche des tunnels pour sa survie et elle ne compte pas sur les autres pour le faire. Chaque galerie mène à une sortie et au final, c’est le but de la vie, en sortir vivant quitte à vivre dans la noirceur. Les natifs sont comme des papillons qui virevoltent au gré du vent et qui butinent au passage d’une fleur à l’autre et dont leur approche existentielle ne remet pas en question leur survie. En effet, sans le savoir, ils vivent de l’air du temps en vivant le moment présent sans se soucier que leur vie sera très brève. C’est le YOLO intrinsèque et permanent. C’est peut-être un peu gros comme image, mais vraiment, c’est le feeling que j’ai avec les jeunes… des papillons et avec les plus vieux des taupes… Il faut de tout pour faire un monde qui sort de l’immédiat et qui va au-delà de l’hymne médias! Je continue sans relâche de créer un pont sur ces générations qui ont bien besoin l’une de l’autre!

Chantons l’hymne unité contre l’immédiat!

Votre opinion est essentielle à la conversation… allez … osez!

Sylvie Bédard

Une réflexion sur “L’hymne médias sociaux ou le syndrome social de l’immédiat!

  1. Pingback: Redéfinir V.I.P : Vraiment Impressionnant et Présent! L’origine du facteur Wow! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s