Rien n’échappe à la révolution du Web : le nouveau système monétaire de BitCoins!

bitcoins-principesMes lecteurs les plus assidus ne seront pas surpris de cet article cette semaine. J’ai parlé en 2009 de la nécessité de trouver un nouveau moyen de faire des échanges monétaires dans l’article « Que le fric me troque » et voilà 4 ans plus tard que les autorités américaines semblent prêtes à cette révolution du système monétaire.

BitCoins en 3 mots : unité de monnaie électronique

Je disais déjà il y a 4 ans, que j’aimerais inventer le système monétaire pour le Web et BitCoins prenait son envol à peu près au même moment discrètement. Aujourd’hui bien ancré, il était inévitable que nous en arrivions à cela dans le futur. Entre les PayPal de ce monde et les systèmes de points qui s’inventent chaque semaine sur le Web, tout le monde s’entend pour dire que la nature a horreur du vide, elle tend donc à le combler. Ainsi est né BitCoins inventé par un pseudonyme, Satoshi Nakamoto, rien de moins. Un mystérieux informaticien qui a inventé un moyen moins mystérieux de faire aussi des affaires, parfois aussi mystérieuses. Or, si son système d’échange de monnaie virtuelle semble combler un vide, elle pourrait aussi devenir une façon de transiger bien au-delà du Web. Lorsque les mains du « système » établi veulent vous rendre légitime, il y a péril en la demeure. Comment des millions de dollars sont évités en impôts et de l’argent « sale » pourraient-ils évoluer sans un système de bourse virtuelle loin du regard? C’est ce système similaire à un casino qui donne des jetons, et dont les gens déterminent la valeur en fonction du nombre de jetons en circulation et de la valeur qui lui ait accordée par sa propre loi de l’offre et la demande. Vous détenez des Bitcoins? Vous les échangez selon le taux de change du jour. Moins qu’hier et plus que demain ou l’inverse. Vous pouvez donc vous assoir sur votre pile de jetons virtuels et attendre le bon moment pour les encaisser auprès des commerces ou individus qui les acceptent. Un système génial de personne à personne qui se passe complètement des banques et qui vit dans sa propre économie virtuelle.

BitCoins en 3 questions : valeur, éthique et avenir

Si le sénat américain a accepté d’entendre des audiences sur la question, c’est que l’inquiétude grimpe quant au véritable effet sur le système monétaire et le contrôle des banques centrales. Je vais vous éviter mon cours sur le système bancaire durant mon MBA, mais disons que le citoyen moyen sait que tout est relié lorsqu’il s’agit d’économie, de taux d’intérêts et du comportement des valeurs boursières. Le loyer de l’argent est influencé par la demande et l’offre et si un joueur additionnel vient brouiller le jeu en dérivant des montants ou en permettant l’ajout hors des règles auxquelles tous les autres doivent se soumettre, vous auriez raison de commencer à vous y intéresser. Pas étonnant que les banques y regardent de plus près afin de tirer leur épingle de ce nouveau jeu. Pour le moment, c’est comme si un nouveau pays était né (le Web) et que ses citoyens aient érigé un nouveau système de monnaie avec leur propre devise ou une devise fluide (les Bitcoins s’échangent sans perte de valeur en taux de change). Donc, à la manière du troc, mais en lieu et place des fourrures ou autres produits, vous avez des jetons de cette devise Web dans un compte virtuel. Dans un tel système, vous aimeriez vous assurer de la valeur exacte des choses afin de ne pas être perdant au change, n’est-ce pas? Les plus audacieux ont emboîté le pas devant le vide en matière d’échange monétaire Web et aussi créé par les différents règlements qui interdisent le transfert de grandes sommes d’argent (le site dit vérifier maintenant). En plus, vous pouvez investir votre argent réel et spéculer sur la valeur de cette monnaie, car elle est très productive cette monnaie. Les habitants du pays « Web » en font des choses… au Québec 7 milliards seulement.

Maintenant imaginez que vous laissez n’importe qui gérer la Banque du Canada ou la Réserve Fédérale Américaine en comptant sur leur intégrité, leur éthique et leur bonne foi, utopique non? BitCoins est le même principe. Une personne sans identité connue qui permet ces échanges et maintient le système en place selon une confiance spontanée de ses utilisateurs. Faut-il être désespéré ou aimer le risque ou simplement faire un doigt d’honneur au système en place? Poser la question est y répondre. Unanimement les utilisateurs de cette monnaie ont donné leur confiance et chaque jour d’autre le font et le feront encore et encore. L’éthique n’est pas questionnée, car le principe sous-jacent est basé sur l’pseudoanonymat (vos transactions sont visibles par tous, mais votre nom est caché), ce que vous en faites ne regarde que vous et on ne pose aucune question (ou presque). Donc la meilleure façon de régler les questions éthiques est d’avoir juste des gens qui pensent comme vous. Vous payez les taxes seulement à la sortie du système, tant que vous échangez, il n’y a pas de taxes.

Mais que peut-on espérer pour l’avenir? Je pense comme bien d’autres que ce n’est que le début. Tout le monde a le potentiel de créer sa propre monnaie tant et si longtemps qu’un système de valeur s’établit et qu’une monnaie peut s’échanger sous une forme ou l’autre. D’ailleurs, BitCoins a déjà émis le plafond de sa valeur à 21 millions et après 2140 aucun nouveau Bitcoin ne serait émis afin de limiter la bulle inflationniste!!! Ironique non? Plus nous évoluons et plus nous revenons aux choses essentielles comme si notre société devait redéfinir chaque parcelle de son système qui ne tourne plus rond depuis fort longtemps, mais qui était jusqu’ici le seul avec lequel nous devions s’arranger. Des options s’ouvrent avec le Web et d’ailleurs ces options créent le chaos au passage, mais c’est un passage obligé pour redéfinir les règles du jeu. Une chose est sûre, nos avoirs collectifs n’ont plus de frontières et cela inquiète avec raison. Qui paiera nos beaux systèmes, nos retraites, nos soins de santé et j’en passe si tout le monde passe à côté du système?

Le pouvoir ultime : changer les règles!

Ce qui me tue dans ces débats, c’est qu’ils sont biaisés dès le départ. Les gouvernements du monde n’ont jamais voulu d’Internet. Ils n’ont jamais voulu de ces échanges si rapides entre tous les citoyens du monde. Ils n’ont jamais demandé à redéfinir le système économique et monétaire. Pourtant, aujourd’hui à l’heure d’une certaine maturité des modèles Web, ils veulent tirer profit de la vache à lait sans y avoir mis le moindre investissement. Ils veulent protéger leurs acquis en criant que ce sont les nôtres. Vrai! Mais ces gouvernements, c’est nous qui les élisons. Pas un seul n’articule et ne partage une vision de notre avenir numérique pour donner une direction claire. Ils sont tous prêts à légiférer et compliquer les choses sous prétexte de notre protection (que je préfère croire) sans toutefois participer à l’évolution du citoyen numérique. Une loi ici, une autre là, je crois que c’est la seule chose que nos gouvernements semblent capables de faire. C’est une grande responsabilité de contrôler, mais une encore plus grande que de préparer notre futur. Au cas où ça vous intéresse, vous avez un réel marché boursier du Bitcoins où s’échange et s’évalue la valeur du Bitcoin. Serons-nous encore les derniers à réagir et se faire imposer de nouvelles lois de marchés auxquelles nous n’aurons pas participé? Les É.-U. se posent des questions ouvertement et nous que faisons-nous?

Ah! La vie 2.0 nous amène à redéfinir tant de choses. C’est chaque fois un petit sourire en « bitcoin » que je fais en regardant mes visions du futur prendre vie dans les coffres d’un autre! J’éveille au passage la conscience collective sur notre avenir avec le numérique.

Envoyez-moi vos « bitcoins » et je promets de bien les investir! 😉

Sylvie Bédard

5 réflexions sur “Rien n’échappe à la révolution du Web : le nouveau système monétaire de BitCoins!

  1. Merci, excellent article ! Vous avez écrit : « Tout le monde a le potentiel de créer sa propre monnaie tant et si longtemps qu’un système de valeur s’établit et qu’une monnaie peut s’échanger sous une forme ou l’autre. » C’est vrai, et je dirais meme que le défi pour les gens, c’est de pouvoir convertir leur temps en capital. Par exemple, passer 2 heures à clavarder sur Facebook, c’est divertissant mais ca ne génère aucun capital. Par contre, utiliser Faststone Capture (gratuit) pour enregistrer sa voix et capturer une présentation PowerPoint sur l’écran d’ordi, résulte en une vidéo éducative qu’on peut partager et meme vendre sur le Web via des sites tels que Payloadz ! Les gens peuvent donc créer des actifs numériques qu’ils pourront par la suite monétiser. On pourrait appeler ces actifs numériques (qui contiennent des informations utiles et des programmes de formations) des « mindcoins » : de l’argent créé par notre intelligence, savoir-faire et expérience.

    • Oui, bien dit. D’ailleurs, cet article https://sylviebedard.net/2012/12/12/le-capital-du-savoir-le-defi-est-de-savoir-gerer-et-monnayer-son-savoir/ résume bien ces propos! Un sujet qui m’interpelle beaucoup!

      Vos idées sont très appréciées. Malheureusement les systèmes d’affiliation locaux en français au Québec sont inexistants et cela est une grosse lacune. Difficile de convaincre cette approche lorsque tous les outils et produits ne touchent pas notre marché cible.

      Merci de votre participation

      • bonjour,
        je suis étudiant et je travaille actuellement sur le sujet de législation du Bitcoin. Je partage le même point de vu que le votre mais je n’arrive pas à bien saisir les différents arguments sur lesquels vous fondez votre point de vu contre la législation du BitCoin .
        pourriez vous s’il vous plaît les lister plus simplement. Merci

      • Bonjour à la lecture de votre commentaire, j’avoue que c’est à mon tour de ne pas comprendre ce que recherchez comme points. J’ai relu l’article et je crois avoir énoncé ma réflexion en détail. Comment pourrais-je vous aider plus concrètement? Je n’ai pas dit que j’étais contre, j’ai simplement dit que de nombreuses questions se posent et surtout que nous devions prendre le temps d’y répondre comme société. Si BitCoin est né dans un clair obscur, qui nous dit qu’un autre ne fera pas la même chose. Créer de multiples systèmes monétaires au fond d’un sous-sol est donc d’une simplicité quasi enfantine. Si on veut une monnaie du Web reconnue (pourquoi BitCoin?), peut-être devrions-nous en avoir une commune qui respectent les ressources qu’elle utilise et le système dans lequel on vit! De toute façon, c’est inévitable! C’est peut-être là que je n’ai pas été claire! Enfin, laissez-moi savoir et il serait intéressant de voir les résultats de cette étude!

  2. Pingback: Numériser ou ne pas numériser? Là est toute une question pour la politique! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s