Un océan de confiance pour 2009!

logofinalsbUne autre année vient de s’envoler. Nous abordons déjà la dernière année d’une décennie qui a passé plus vite que l’éclair. Il me semble hier encore que la planète entière retenait son souffle pour le passage à l’an 2000. Année charnière qui allait faire naître le concept de la paranoïa numérique avec le fameux bug de l’an 2000. Même les plus sceptiques allaient reporter leur voyage afin d’éviter d’être en plein vol lors du passage au fameux 2-0-0-0. Dieu sait (nous aussi) que les informaticiens et les compagnies de TI ont fait leurs choux gras de cette panacée. Le pire c’est que nous ne saurons jamais si c’est 10 ou 50 ou 100% des efforts qui furent utiles et justifiés. Il faut faire confiance aux jugements des experts… Oups…un gros mot: Confiance! Trouvez-vous cela facile de faire confiance depuis un certain temps?

 

En révisant l’année 2008,  on peut résumer cela en trois mots : PERTE DE CONFIANCE! Un terme amplifié de 2005 – 2006 -2007. Je me suis interrogée sur la manière de rétablir cette confiance à plusieurs occasions depuis la débandade de scandales à la Enron, Vincent Lacroix (Norbourg), les commandites et tout récemment le cas Madoff. Il semble qu’à chaque fois que nous croyons avoir tout vu et tout entendu qu’un nouveau scandale surgisse. Pour moins, nous pourrions croire que le monde capitaliste fait une purge collective comme un nettoyage en profondeur des péchés accumulés. Et puis tant qu’à faire, on fait le gros ménage avec un puissant désinfectant (choc économique) qui fait sortir toutes les « bebittes ». On tire de l’eau bénite sur les grands possédés pour les déposséder, mais ce sont ceux qui aspirent à posséder qu’on dépossède.

 

 

On dit qu’il faut du temps pour bâtir la confiance et un rien pour la détruire. Quand nous choisissons de rompre une amitié parce que la confiance a été trahie, nous perdons un ami et peut-être aussi quelques autres dans le même réseau. Mais, nous pouvons espérer faire à nouveau confiance et recommencer à s’investir dans d’autres amitiés. Par contre, lorsque nous heurtons le fond du capital de confiance collectif envers un système qui est à la base de toute notre économie, nous pouvons se demander que nous réserve l’avenir? Quoiqu’il en soit, nous ne pouvons pas se permettre de perdre le seul système que nous ayons, si imparfait soit-il. Nul choix que de faire face à ce piège même si toutes les issues semblent mener tout droit au purgatoire? Il faudra bien se résigner à faire confiance sinon c’est l’enfer que nous attend. Mais faire confiance à qui et à quoi?

 

La confiance est aussi à la base du commerce électronique. Faire des transactions sur Internet pour les canadiens et encore plus pour les québécois, est perçu comme plus risqué que de le faire dans les magasins. Nous sommes les plus frileux aux transactions sur le Net. Pourtant en moins d’un mois avant Noël, j’ai été victime d’une fraude sur ma carte de crédit par un employé dans un magasin et une amie aussi. Master Card et Visa partagent les mêmes politiques de confidentialité et ne veulent pas dévoiler quel est le marchand qui ne mérite pas ma confiance. Ils préfèrent que je doute de tous les marchands afin d’en protéger un. Voyez-vous comment la confiance s’effrite? Petit à petit, insidieusement et malicieusement comme un parasite qui prend vie sur celle des autres. Nous préférons croire que nous contrôlons mieux notre environnement traditionnel que le virtuel, mais la confiance n’est plus une question de tradition à une époque où tous nos contes de fées meurent les uns après les autres. Les clients ne sont plus faciles à berner. Il faut apprendre à bâtir la confiance au lieu de la baffouer!

 

Franchement, avec notre ignorance collective et la confiance en déclin, je comprends pourquoi les politiciens peuvent nous mener en bateau sans le moindre gouvernail. Nous sommes les moutons dans l’Arche de Noé. Nous ne savons pas pourquoi nous sommes là, dans le même bateau que les autres espèces, mais on se dit que si tout le monde est là, çà doit être correct. Nous on suit le troupeau! Comme Noé faisait confiance à Dieu, nos politiciens aussi, mais leurs dieux ressemblent davantage à des maisons de sondage. Ils savent que nous choisissons toujours le moindre des maux, même si il n’y a pas de direction claire. Ils nous mènent en bateau et nous préférons fermer les yeux pour éviter le mal de mer.

 

Croyez-vous sincèrement qu’une telle crise de confiance peut se rétablir sans leadership? Les yeux du monde sont rivés sur Barrack Obama, comme le messie des temps difficiles. Mais les nôtres où sont-ils? Quant les riches n’osent plus acheter les pauvres, parce qu’eux aussi ont perdu confiance, c’est toute l’économie qui est paralysée. C’est comme si tout à coup, ils réalisaient que même eux ne pouvaient plus faire confiance à leur propre système de contrôle du capitalisme. Une gang de joueur de poker qui soudainement prennent conscience que le « bluff » c’est moins drôle quand on joue avec notre maison en gage. Essayez de faire sortir de l’argent à ceux qui en ont en ce moment, vous comprendrez la gravité de la situation. C’est la confiance qui en déficit dans toutes les couches de la société.

 

Une révolution irréversible est amorcée. L’heure des opportunités et des remises en question sur nos choix individuels et de société avec les priorités et les actions pour y arriver. Il me reste à souhaiter à tout le monde un océan de confiance en 2009, car nous en aurons grandement besoin pour faire voguer les bateaux dans les flux économiques surtout l’Arche de Noé! De la confiance, il en faut pour tout et surtout pour réaliser nos rêves. Il faut surtout garder espoir et se rappeler que Noé a fini par voir les eaux se retirées et la terre nouvelle se pointer. Seriez-vous l’espèce à sauver si nous devions recommencer? Avez-vous la sagesse de remettre vos priorités en question? Plus rien ne sera comme avant… enfin que Dieu nous en préserve!

 

Bonne Année 2009 (elle aussi passera!)

 

Voir article sur la confiance

 

 

 

signaturesb

2 réflexions sur “Un océan de confiance pour 2009!

  1. Pingback: Attention sagesse populaire en révolution! « Sylvie Bédard

  2. J’ai le même souhait pour 2009 : un océan de confiance !

    Si nous pouvions faire confiance malgré toutes nos expériences, c’est ainsi que nous pourrons rétablir la confiance. Le passé n’est pas garant de l’avenir, c’est nous qui créons notre futur, notre vie. Savoir prendre les leçons que la vie nous offre, devenir prudent mais non méfiant, nous permet d’avoir confiance et ainsi nous pouvons avancer.

    Je ne savais pas quoi souhaiter pour la nouvelle année, je suis lasse des voeux qu’on répète inlassablement. Je dois être convaincue pour souhaiter mes voeux. Et bien, ton article me fait réaliser que c’est ce que je crois le plus important pour l’instant : faire confiance… en nous-même, en nos proches, en notre réseau, en la « Vie »… alors je me joins à toi pour nous souhaiter un océan de confiance !

    Bonne Année 2009 !

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s