Apprécier nos acquis : Le Web et le pouvoir de la Grattitude !

logofinalsbJe continue de réfléchir à la manière d’humaniser le web en lui ajoutant des e-motions. Si j’étais le président du pays FaceBook, j’aurais 200 000 000 citoyens avec qui je pourrais améliorer le monde. En étant, le 5ème plus gros pays au monde, je pourrais faire partie du G8 et agir sur le pouvoir. J’aurais un pouvoir si grand que mes responsabilités ne feraient qu’augmenter et mon devoir pour en faire un usage constructif et positif pour la pla-NET entière en serait indissociable. Bon, je ne suis pas présidente du pays virtuel FaceBook, ni de MySpace et encore moins de LinkedIn, mais je peux affirmer toutefois que nous avons intérêt à faire valoir notre pouvoir de citoyen numérique quelque soit notre position dans la hiérarchie.

Dans notre culture, la mauvaise nouvelle a toujours fait plus de vagues que la bonne. À une heure où plusieurs souffrent de la situation économique, nous pouvons dire que nos médias font leurs choux gras de la mauvaise nouvelle.  La mauvaise nouvelle envahit les médias depuis toujours sans toutefois pouvoir garantir leur survie à long terme. Même si la plupart de ceux qui me lisent ne souffrent pas de la récession, trop de gens finissent malgré tout par croire que leur vie est paralysée par la situation économique à force de vivre par procuration journalistique.

C’est ainsi que des milliers de gens qui n’ont pas vécu la moindre misère arrêtent de consommer et finissent par être responsables de leurs propres malheurs juste par la peur du manque. Prenez les fonctionnaires de l’état, pas un seul est affecté, leur salaire ne sont pas à risque. En plus, ils renouvellent leur hypothèque à des taux plus bas avec le même pouvoir économique. Comme trop de gens figés dans la torpeur, ils n’osent pas acheter la belle maison qu’ils ont pourtant visité 3 fois.. ils veulent attendre pour voir les prix baisser! Ils passent leur tour sur l’achat ou le renouvellement du bail de la voiture, car bientôt GM, Chrysler et Ford vont sûrement les donner. Les supers riches ont arrêté d’investir, car ils croient qu’ils pourront racheter une foule de bonnes occasions pour une bouchée de pain comme à la crise de 1929. Un cercle vicieux qui obligera les mieux nantis à bouger les premiers quoiqu’il arrive. Peut-on changer cet état d’esprit? Lire la suite

Un océan de confiance pour 2009!

logofinalsbUne autre année vient de s’envoler. Nous abordons déjà la dernière année d’une décennie qui a passé plus vite que l’éclair. Il me semble hier encore que la planète entière retenait son souffle pour le passage à l’an 2000. Année charnière qui allait faire naître le concept de la paranoïa numérique avec le fameux bug de l’an 2000. Même les plus sceptiques allaient reporter leur voyage afin d’éviter d’être en plein vol lors du passage au fameux 2-0-0-0. Dieu sait (nous aussi) que les informaticiens et les compagnies de TI ont fait leurs choux gras de cette panacée. Le pire c’est que nous ne saurons jamais si c’est 10 ou 50 ou 100% des efforts qui furent utiles et justifiés. Il faut faire confiance aux jugements des experts… Oups…un gros mot: Confiance! Trouvez-vous cela facile de faire confiance depuis un certain temps? Lire la suite