Choisir un fournisseur Web, un défi pour chaque entreprise

fournisseur-web-choisir

Depuis plusieurs années, je constate à quel point les dirigeants d’entreprise sont souvent angoissés avec la construction ou la refonte de leur site Internet. Je comprends pourquoi. D’abord, définir ses propres besoins à titre de client est déjà en soi une méga étape qui requiert la mobilisation de toutes les équipes impactées par ledit site. Traduire ses propres besoins de manière claire est donc tout un exploit qui révèle souvent d’autres lacunes dans l’entreprise. Demandez à un fournisseur Web de vous parler de leurs expériences, vous aurez certainement l’impression que ce sont eux qui doivent faire des hypothèses avec les questions laissées en suspens. Je ne saurais être plus d’accord, d’autant que l’aspect technique ajoute une couche de défis supplémentaires que les clients ne peuvent pas traduire. Parfois, une chose simple dans nos têtes peut s’avérer un défi technologique énorme, et vice-versa.

Évidemment, il n’y a pas de vents favorables pour ceux qui ne savent pas où ils vont (merci, Stendhal), il est donc un peu inconséquent de demander au vent dans quelle direction nous pousser! Remarquez ici, que certaines entreprises qui traitent leur site Web comme une « dépense » nécessaire ont une propension à minimiser l’impact de leur présence Web. Heureusement, il est dorénavant plus fréquent de constater que les entreprises y voient un investissement important à traiter avec beaucoup de soin. Alors, parlons avec ces dirigeants soucieux de leur présence Web au bénéfice de ce billet.

Un appel d’offres clair est la première clé de propositions claires

Ici, l’énoncé peut sembler tirer de La Palice, ou pour être « claire » d’une évidence qui saute aux yeux. Sachez toutefois que le MESI (Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec) offre une formation aux PME (dans le cadre du programme MPA) pour apprendre à rédiger un cahier des charges complet. Il s’est avéré au fil des années que ceci était une véritable lacune chez les dirigeants et conséquemment, il fallait y remédier en transmettant plus de connaissances Web. Je donne cette formation depuis plus de 3 ans, et franchement, le besoin est criant encore aujourd’hui. Apprendre à définir ses besoins Web apporte un lot de questionnements importants qui surprend chaque fois les équipes de direction. Particulièrement si votre site Web agit à titre de succursale virtuelle et permet le commerce électronique.

Il est donc très important de prévoir une période de réflexion préalable avant de vous lancer dans un appel d’offres. La tâche vous paraît fastidieuse? Le temps et les connaissances vous manquent? Rechercher l’aide pour cette étape cruciale serait sans l’ombre d’un doute un excellent investissement. Une clé importante pour un résultat optimal. Parfois, l’œil objectif et expérimenté vous permet de soulever les bonnes questions et de ne pas éviter les autres questions qui chatouillent ou divisent les membres d’une équipe. Un arbitre des besoins de l’entreprise qui vous aide à prioriser les besoins et les exprimer clairement dans un jargon commun. J’ai vu des appels d’offres de 3 pages, et d’autres de 53 pages. Je vous laisse déduire que les besoins varient beaucoup, mais les détails assurent une proposition plus juste et précise.

Faire un choix éclairé : la sélection du fournisseur est une étape importante

Depuis quelque temps, les demandes d’accompagnement affluent pour aider des entreprises à bien analyser les propositions de services Web. Je comprends pourquoi. Il suffit de voir les écarts entre chacune des propositions pour constater qu’un choix éclairé exige un minimum de connaissances Web et techniques. Ici, comme dans bien des domaines, il ne faut pas juger un livre par sa couverture… pourtant. Lire la suite

Spiritualité 2.0 : les médias sociaux une nouvelle religion? Mange-réseaute-aime!

Mange réseaute aimeAprès un billet sur l’égosystème qui a reçu un record de visites, je sens la pression monter en moi cette semaine. Après une formation sur LinkedIn dans un cabinet de professionnels hier, je continue de m’étonner de voir à quel point les professionnels de plusieurs secteurs sont encore très loin des réseaux sociaux. Loin au point de dire qu’ils ne croient pas aux réseaux sociaux! Pouvez-vous imaginer en 2010 qu’un professionnel n’ait pas un profil LinkedIn? Pouvez « croire » que quelqu’un qui souhaite attirer clients ou chasseurs de tête n’ait pas une Présence dans le web? Dieu merci, les directeurs marketing de ces cabinets s’éveillent à la nécessité d’encourager leurs professionnels à faire des efforts pour leur Présence dans le web.

Réseaux sociaux et religion

Je ne peux m’empêcher de sourire en guise de découragement. Croire signifie toutes ces notions : Avoir la foi et recevoir avec soumission d’esprit tout ce que la religion enseigne; Tenir pour sincère, véridique; S’en rapporter à quelqu’un, à quelque chose; Ajouter foi à quelqu’un, à quelque chose, s’y fier; Tenir pour vraisemblable, réel ou possible; Penser … Lire la suite

Conjuguer le futur avec le présent : si la Présence m’était comptée!

Après avoir longuement réfléchi à la manière d’articuler ma vision du futur, j’ai finalement terminé l’écriture de mon livre sur la Présence à l’ère numérique qui est maintenant officiellement en librairie. En fait, il s’agissait d’une première étape, car le vrai travail commence maintenant. Me voici donc à l’étape de promouvoir la Présence, ce nouveau « P » du marketing qui à mon avis est une partie de la solution que les entreprises doivent envisager pour gagner le pari de la confiance transformée en cynisme depuis trop longtemps.

Longtemps, je me suis qualifiée et perçue comme une futurologue aux idées innovatrices. Alors que plusieurs ne savaient même pas utiliser les courriels, je mettais déjà la table pour un futur à l’ère numérique. Après avoir été responsable de l’intégration de l’un des premiers guichets automatiques bancaires en 1986, j’ai tour à tour, plongé dans chaque nouvelle percée technologique avec le même engouement et la même croyance que ce futur serait brillant et motivant pour chacun d’entre nous quel que soit notre rôle dans cette société. Utopie? Lire la suite