Créer un site Web : 6 conseils de première ligne afin d’optimiser votre investissement!

La création d’un site Web : la première étape pour réussir votre Présence branchée!

Créer son site Internet avec succès

Les années se suivent, et malheureusement se ressemblent encore trop en matière de services Web abusifs. Je tais le nom de mes clients, mais surtout l’identité de leurs fournisseurs, car j’ai honte pour eux (Plusieurs gros noms en plus)!

Juin 2010 : Confortablement assise dans une salle de conférence, je suis tout ouïe à mon nouveau client. J’ai l’impression d’un déjà-vu ou d’un déjà-entendu devrais-je dire. Le client me raconte avec émotions, l’enfer qu’il vit depuis 4 mois avec la construction de son portail Internet. Il m’explique qu’il a choisi son agence Web pour ses qualités reconnues en animation 3D et apparemment c’est bien là leur seul talent. Les factures et les délais sont systématiquement multipliés par trois comparativement à ce qui était prévu. Les discussions échauffées sont maintenant le lot quotidien et le portail s’en va tout droit vers un mur, car il n’est pas orienté pour satisfaire l’usager ultime. Il réalise qu’il a engagé un décorateur pour construire les plans et les fondations de la maison ou pire, un cracheur de feu pour conquérir son public cible.

Juin 2011 : Un appel d’un client en détresse. Au secours, j’ai entrepris un projet de site Web et mon fournisseur a fait faillite. Avez-vous un « back up » de votre site? Euh! non! Nous devrons le refaire malheureusement pour le temps à réinvestir, et heureusement pour l’avenir de vos affaires en ligne.

Juin 2012 : Une discussion avec un client qui veut absolument être 1er dans les moteurs de recherche me révèle que son fournisseur Web ne lui permet aucune flexibilité ou de modifications toutes simples sans une facture toute salée. Chaque tentative de faire progresser le site et de l’enrichir de contenus Web se soldent chaque fois par une fin de non recevoir avec l’ampleur de la facture associée à la demande. Mon client se lève la nuit pour haïr son fournisseur. Ça y est, c’est trop! Ils décident de refaire non pas un site, mais deux sites Internet parce que le coût leur apparait moins grand que la valeur de leur stress et de leur frustration.

Janvier 2013 : L’histoire se suit et se répète. Un autre client aux grandes ambitions d’un projet Web réalise que son approche commerciale n’est absolument pas fonctionnelle dans la livraison du site Web qu’il avait (selon lui) demandé. À qui la faute? Il faut tout reprendre et engager de nouveaux programmeurs pour refaire la structure et développer de nouvelles fonctionnalités. Un perte coûteuse en temps et en argent puisque la mise en ligne du projet est retardée d’au moins 9 mois.

Qu’on en commun tous ces clients échaudés au fil du temps?

Il y a ces clients bien réels dont je parle ici, et la longue liste de tous les autres dont je ne parle pas, qui veulent performer sur le Web et qui réalisent que leur site Web n’est pas conçu pour évoluer facilement. Ils ont tous fait confiance aux développeurs Web qui, avec leurs lunettes de programmeurs, ont pensé à eux avant leur client. Ils ont péché par le silence en profitant de la méconnaissance des clients de la réalité Web et ne ne clarifiant pas plus en détails les objectifs d’affaires et en omettant de préciser les liens forcés qui les attacheraient contre leur gré. En bref, ils ont pris des commandes en apparence claires, mais au final floues. Créer un site Web, aujourd’hui, est très accessible économiquement et avec des solutions de plus en plus nombreuses. Le défi est de considérer les besoins actuels, mais surtout les besoins futurs afin d’assurer la pérennité de son site et surtout sa capacité à répondre aux objectifs de conversion. C’est donc dire que la majorité du temps et des coûts pour créer un site Web ne sont plus une question technologique, mais une question stratégique et aussi opérationnelle.

Voici quelques conseils pour réussir votre première phase d’une Présence branchée.

1. La création d’un site Web peut remettre bien des éléments de votre entreprise en question.

Votre vitrine virtuelle est une fenêtre ouverte sur le monde et rappelez-vous pour qui et pourquoi vous le faites. Votre meilleure décision serait très certainement de solliciter la collaboration de vos meilleurs clients afin qu’ils deviennent vos conseillers usagers dès le début. Ceci est un exemple de Présence qui établit un dialogue engagé avec ceux qui deviendront les meilleurs défenseurs de votre site. Conséquemment, attendez-vous à reconsidérer votre image, votre facture visuelle, votre offre, vos objectifs de services à la clientèle, bref tout ce qui touche la relation avec le client. Il n’y a pas de Présence branchée sans un site centré sur l’utilisateur. Ce qui ne vous semble pas urgent aujourd’hui, l’est peut-être déjà ou le deviendra rapidement.

2. Définissez vos besoins et exprimez-les clairement

 Vous avez une bonne idée de ce que vous souhaitez et vos clients vous ont aidé à prioriser les bonnes idées? Alors c’est parti! Ne laissez pas la technologie dicter vos limites. Ne faites pas de compromis sur vos objectifs, même si vous devez procéder étape par étape à cause des contraintes budgétaires. Les mauvaises idées bien rendues sont faciles dans le Web. Les bonnes idées bien rendues, quant à elles, sont un peu plus rares. Un appel d’offres clair aura le mérite de rappeler vos fournisseurs à l’ordre le moment venu. Ne négligez aucun détail, pensez même à la suite de la mise en ligne afin de faire un entretien régulier de votre succursale virtuelle. Pensez aux versions multiplateformes, le mobile notamment, et ne faites pas l’erreur de penser que vous êtes à l’abri de la pression des clients à cet effet. Votre site pourra-t-il être adapté à la réalité des médias sociaux et des exigences du référencement?

3. Choisir un partenaire ou des partenaires d’affaires dignes de confiance

À mon avis, la solution idéale est de constituer une équipe sur mesure qui fait appel aux meilleurs talents.  L’expérience m’a démontré que rares sont les fournisseurs qui possèdent toutes les compétences à l’interne. Ils vous imposeront leurs choix puisque la pression est forte pour justifier les salaires à l’intérieur de l’entreprise. Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Investir dans un gestionnaire de projet compétent pour réunir une équipe pourrait être votre meilleur investissement. Idéalement cette personne devrait valider l’appel d’offres au préalable. Il y a une multitude de spécialistes Web, mais peu peuvent prétendre à la compétence d’un marketing stratégique et vice-versa. Il faut reconnaître les spécialisations et choisir des équipes dédiées à votre succès. Votre site doit être l’expression de la 1re impression que vous souhaitez offrir à votre clientèle.

4. Un général par bataille

Un projet Web est avant tout un projet. Dédiez un champion à l’interne et libérez son agenda pour suivre ce dossier de très près. Les meilleurs musiciens du monde ne joueront jamais la plus belle symphonie, s’il n’y a pas un chef d’orchestre pour les guider et un compositeur pour fournir l’œuvre. La solution idéale est de choisir un responsable des talents externes qui peut discuter avec le champion interne et faire avancer le projet dans les règles de l’art. Résistez aussi à la tentation de vouloir en garder beaucoup à l’interne. Jusqu’ici à chaque fois qu’un retard a lieu dans un projet, c’est toujours un goulot d’étranglement à l’interne chez le client. Se concentrer sur un site Internet requiert du temps, il semble que les employés en aient peu à y consacrer et ils relèguent le dossier dans le bas des priorités prolongeant le délai de la livraison et les coûts associés.

5. Au-delà des mots, il y a le véritable engagement.

Votre contribution, c’est le contenu pertinent et intelligent et votre meilleur guide sera l’usager et une aide pour réécrire les textes aux exigences Web. Vous devez garder en tête que la construction d’un site Web est un très gros projet qui mobilisera les ressources de plusieurs départements à l’interne et qui fera appel à des compétences variées. La synergie sera un défi avec des intérêts parfois divergents de tous les spécialistes autant chez vous que chez votre fournisseur. Assurez-vous donc que votre fournisseur puisse parler avec une personne qui a un réel pouvoir décisionnel, car il faudra trancher à l’occasion. C’est ainsi avec les technologies, il faut parfois faire preuve de souplesse et savoir pivoter légèrement ou contourner certaines difficultés.

6. Visez votre autonomie à court terme

Travaillez dès le départ avec votre fournisseur pour assurer votre indépendance le plus vite possible. Que ce soit pour la mise à jour du site et surtout afin d’assurer l’évolution que vous souhaitez y apporter. Dites-vous que les coûts peuvent grimper rapidement si vous êtes esclave de leurs technologies ou de leurs solutions internes. Car s’il est un fait, c’est que votre site n’est un pas un dépliant promotionnel statique. Il se doit de devenir un centre de relations clients dynamique. Tout le référencement naturel et la création de contenus pertinents en dépend pour votre 1re place dans le cœur de vos clients et des moteurs de recherche! Je préconise donc l’usage d’un CMS libre afin d’éviter les relations de dépendance frustrantes à long terme.

Tout nouveau client qui sollicite mes services pour améliorer son référencement et/ou sa stratégie de réseaux sociaux passe le même test : est-ce que le site convient d’abord aux utilisateurs? En réalité, les clients ont souvent besoin avant tout d’un stratège marketing pour assurer la cohérence de leur positionnement stratégique avec leur site Web. Mes clients n’échappent pas à cette étape cruciale. Je les aide à offrir une Présence branchée cohérente à leurs futurs utilisateurs qui tient compte de la réalité virtuelle et traditionnelle.

Ne ménagez pas les efforts pour augmenter vos chances de convertir des internautes passifs en clients actifs et aussi vos clients passifs en internautes actifs! Surtout prévoyez un budget pour planifier votre appel d’offres et bien cerner vos besoins, c’est une partie intégrante du coût d’un nouveau site Web!

Partagez vos commentaires avec moi au sujet de vos expériences ou simplement vos propres conseils!

 Sylvie Bédard

4 réflexions sur “Créer un site Web : 6 conseils de première ligne afin d’optimiser votre investissement!

  1. Au delà des mots, c’est une triste réalité.
    La construction d’un site web a un coût non négligeable.
    Le premier : les retours et la satisfaction des clients.
    Le deuxième : Le choix d’un opérateur
    Le troisième : Le ou les choix techniques.

    Le deuxième et le troisième point sont souvent liés.

    L’écriture d’un cahier des charges est un processus complexe (les besoins).
    Le client ne sait pas toujours ce qu’il souhaite, et la direction à prendre.
    Je préconise de commencer simplement, par itération, par lot,
    d’ouvrir plus tôt le site web, et de corriger en fonction des retours clients.
    C’est l’apprentissage par le concret.

    L’idée d’un CMS libre est une bonne idée, tout dépend du besoin.

    @ bientôt

  2. Pingback: Entre savoir-faire et savoir dire : quel est votre savoir-être organisationnel ? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  3. Pingback: Le marketing omnicanaux (omnichannel) ou tout simplement la RELACTION? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  4. Pingback: Comment calculer le budget à investir pour un site Web? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s