La télé sur le Web : histoire de contenus et de bande passante!

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais le temps me manque pour écouter les émissions qui m’intéressent. Mais depuis le mois de février Radio-Canada a annoncé la mise en ligne du tout nouveau site www.tou.tv, une merveilleuse initiative pour enrichir le contenu télé francophone sur le net. Un grand rêve qui se réalise cinq ans trop tard dans le calendrier de mon « timing » professionnel. Je dois dire que cette vision était un rêve partagé par plusieurs personnes dans mon cercle professionnel lorsque je faisais la promotion de la webdiffusion. Nous en avons fait des présentations à des chaînes de télévision pour les amener sur cette voie. Vaut mieux tard que jamais.

Alors je dis chapeau à Radio-Canada qui a définitivement réussi son pari de valoriser le contenu d’ici qui manque d’ailleurs cruellement dans le Web. Mais précisons que tou.tv n’est pas exclusif à Radio-Canada, mais j’ai hâte que les autres joignent la parade, car tou.tv est censée présenter la programmation de ses diffuseurs et producteurs partenaires, tant au plan national qu’à l’échelle internationale, dont TFO, TV5, RDI et Artv, mais je cherche encore! Le contenu pour le moment est très « Radio-Canada » et pour moins on se croyait dans le site de Radio-Canada.  Dans mon cas, je pourrais dire que ça fait 2 ans que j’écoute la web tv sur le site de Radio-Canada sans la moindre différence.

La raison justement pour laquelle j’ai attendu avant de commenter cette nouvelle, c’est que je voulais expérimenter le tout. Alors, « Tou » fonctionne bien et malgré quelques petits ratés parfois avec des vidéos qui se battent contre des publicités interstices, l’expérience est réussie. C’est ainsi que j’ai écouté la série Mirador avec grand plaisir. On se demande pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour accéder à notre patrimoine télé collectif et surtout on se demande pourquoi nous attendons toujours « Tout le monde en parle »? Les droits? Raison de plus dans le futur pour mieux négocier, car il me semble que cela va dans l’ordre des choses de présenter un contenu en différé sur le Web. Imaginez tous ceux qui vivent en dehors du pays et qui peuvent accéder au contenu partout dans le monde. J’ai vraiment hâte de voir des émissions de TV5 et autres au moment qui me convient.

Certaines personnes trouvent que l’expérience Web ne vaut pas la télé, et bien je leur dis : « changez de fournisseur Internet ou augmentez votre bande passante », car il est là le nerf de la guerre. Il y a quelques années, Bell m’offrait un compte avec accès illimité dans ma consommation, mais la vitesse était très inégale. Aujourd’hui Vidéotron m’offre une vitesse plus acceptable, mais je paie des surplus à chaque mois, car je consomme au-delà d’une limite permise. Quelle surprise de voir mes comptes avec ces surplus de consommation de bande passante, car il faut le dire, ça consomme beaucoup d’octets la télé sur le Web.  Alors avant de commencer à écouter la télé sur le Web ou de laisser vos ados écouter « Les Parent » sur le Web, vérifiez vos ententes avec vos fournisseurs Internet. Vaux mieux prévenir que guérir!

Si vos forfaits sont bons, alors essayez aussi les chaînes mondiales sur http://tvweb360.com/, c’est vraiment une bonne partie du contenu mondial de la télé au bout du clic et ce, dans toutes les langues. Des heures de plaisir! Au fait, la webtv ce n’est pas la télé sur le Web. La webtv c’est du contenu télé fait pour le Web comme les chroniques du mère indigne ou les têtes à claques qui, selon leur succès dans le Web, pourront être recyclés ou promus à la télé. D’ailleurs, une nouvelle websérie vient de faire son apparition : Le malaise des auditions.

Alors à ceux qui prévoyaient la mort prochaine de la télévision, il est clair que c’est plutôt le téléviseur qui en danger. Car la télévision sur le Web garantira au contenu télévisuel un avenir sans limite. Ce qui appuie ma théorie énoncée dans ma vision du futur « Dites 2033! » : un seul écran pour tous nos besoins médias. Personnellement, la flexibilité me convient comme un gant!

Allez osez, faites l’essai de la télé sur le Web, vous verrez que deux publicités de 10 secondes, c’est pas mal mieux que 20 minutes de publicités qui nous interrompt en pleine action, vous pourrez faire des choses plus agréables pendant ce cadeau de 20 minutes de votre temps pour chaque émission d’une heure.

Bon printemps, avec cette clarté tardive, la fièvre du printemps monte et les érables coulent à flot!

Sylvie Bédard

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s