Sexto et Sexe trop tôt!

sexto et sexe trop tôt!

sexto et sexe trop tôt!

La pluie fait pousser les fleurs et les mauvaises herbes aussi. Nous voici face à un phénomène tout à fait déplorable qui pourrait condamner un peu vite les capacités multifonctionnelles des téléphones cellulaires et des téléphones intelligents. Les sextos seraient la nouvelle forme d’intimidation auprès des jeunes.

Définissons d’abord « sexto » : Message SMS à caractère sexuel contenant des photos ou des vidéos de l’expéditeur nu. Parlons maintenant du phénomène qui inquiète parents et intervenants auprès des jeunes. Il fallait s’y attendre, après les prédateurs sexuels dont j’ai parlé dans mon blogue de juin 2009 (L’univers des e-motions), les harceleurs sexuels ajoutent la mobilité à la vidéo, la webcam et aux photos. Ainsi de nombreux jeunes seraient victimes de ce nouveau phénomène de sexting (sexe et typing) désolant que de petites crapules,qui semblent aussi plutôt jeunes, se répandent comme la 11ème plaie d’Égypte. Le principe est simple, mais totalement déplorable. Mais attention, la majorité des sextos seraient volontaires et considérés comme cool par les jeunes utilisateurs inconscients. C’est là que la sexualité en mode nouvelle technologie inquiète.

Une histoire qui se répète, seuls les moyens changent

Lorsque j’étais adolescente, il était fréquent d’entendre des niaiseries à caractère sexuel de la bouche des garçons pour déstabiliser les filles. L’idée est q’en gang, le niveau de l’intelligence individuelle tend à diminuer. Imaginez maintenant que cette façon de penser ait des outils pour multiplier son auditoire sans avoir besoin de s’assumer devant ses « chums ». Ainsi un jeune homme peut décider de diffuser la photo de sa copine d’un soir ou plus. Soit qu’il ait pris la photo à son insu lorsque sa nudité ne laissait aucune place pour la pudeur ou pire que la jeune inconsciente lui ait fourni par amour ou naïveté. Ainsi, les copains font circuler la dite photo sans le consentement de la victime (évidemment) et se bidonnent à ses dépens. Lorsque la jeune fille découvre le stratagème, elle peut même se transformer en victime de chantage afin d’éviter que le tout aboutisse sur Internet. Bref, un cercle vicieux est un terme approprié ici. En effet, si la victime refuse de jouer avec le harceleur, sa photo sera diffusée. Si elle joue avec le harceleur, elle demeure victime du chantage. Dans les deux cas, elle est l’otage et le pire c’est qu’une fois la photo ou la vidéo en circulation, le mal est déjà fait. La rapidité de diffusion défie l’imagination. Perdre ses vêtements pour le temps d’une fantaisie est une chose, mais voir sa photo nue dans les mains de n’importe qui, est une autre chose.

La prévention : la meilleure arme contre les cyber agresseurs

Que faire si vos enfants sont victimes ou propageurs de sexto? Si vous avez la chance de le découvrir, vous serez déjà bien placé. Mais n’oubliez pas que la prévention a toujours été la meilleure protection. Conscientisez les jeunes que leur réputation tient à un clic avec les nouvelles technologies et que leur pudeur doit être cultivée dans un contexte de pouvoir de diffusion illimitée. Fait surprenant, le phénomène semble touché autant les filles que les garçons. Les photos des garçons dans les douches et autres niaiseries du genre, les copines jalouses et la liste est aussi longue que votre imagination, rien n’échappe pas aux sextos.

Des cas bien réels qui font réfléchir

Soyez aussi avisé que 3 jeunes filles ont été arrêtées en Pensylvanie pour diffusion illégale de matériel de pornographie juvénile. Leurs propres photos les condamnent maintenant à titre de pédophiles. C’est l’arroseur arrosé. J’ai fait quelques niaiseries dans ma jeunesse et je remercie le ciel que les photos numériques n’existaient pas et que les appareils photos n’étaient pas naturellement dans toutes les poches. Mes amies et moi, aurions appris à nos dépends la définition de l’expression: Gardez-vous une petite gêne! Mais à voir ce que les jeunes font aujourd’hui, je suis certaine que nous avons été bénies et somme toute, bien innocentes!

Vous pouvez aussi lire l’article dans espaceparents.ca et pour une version à la Mongrain voir son blogue. En tout cas, si les jeunes peuvent faire des choses douteuses avec leur téléphone, sachez que ce n’est pas le téléphone intelligent qui doit être remis en question (comme le suggère une lectrice de Mongrain), mais l’intelligence de ceux qui tiennent le téléphone. De toute façon, le phénomène du sexto n’est que la partie visible du débat concernant le sexe trop tôt qui est devenu un phénomène banalisé comme l’hypersexualisation des jeunes.

En tous cas, je dois être bien vieille, car je n’ai jamais reçu de sextos et vous?

Voici un article tout récent paru sur Cyberpresse : le phénomène serait heureusement marginal… fiou

Et voici une étude qui démontre que les jeunes qui font usage des textos se protégeraient moins… décidément troublant!

LE MARKETING À L’HEURE DES NOUVEAUX MÉDIAS VOUS INTÉRESSE ET VOUS FASCINE… LISEZ MON LIVRE : LE NOUVEAU « P » DU MARKETING : LA PRÉSENCE!

Vous désirez une évaluation de votre site Web gratuitement?

Une réflexion sur “Sexto et Sexe trop tôt!

  1. Pingback: La face cachée du Web : ce billet s’adresse aux personnes âgées de 18 ans et + ! « Sylvie Bédard – La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s