Cybermarketing ou la confusion des genres!

Cette entrevue a duré plus d'une heure et le texte est pour ainsi dire considérablement amputé. Mais le plus drôle, c'est qu'en commençant l'entrevue, je dis d'emblée au journaliste que le terme "cybermarketing" est plutôt dépassé. Après la lecture de l'article qui est tapissé du mot "cybermarketing", même le titre n'y échappe pas, je communique avec le journaliste fort sympatique pour lui souligner ma déception à l'usage de ce mot.