Les médias sociaux et la gestion des courriels : un gros plus avec la LOI C-28!

Un sujet qui fera couler beaucoup d’encre au Canada d’ici la mise en application dès juillet 2014 de la nouvelle loi encadrant l’envoi de courriels non sollicités. Ce n’est pas un sujet très sexy, mais avec le nombre de marketeurs qui vont se gratter le fond de la tête sous peu, il est opportun de regarder ce défi avec un angle créatif. Sans oublier que les conséquences pourraient être graves pour l’entreprise qui osera polluer votre boîte de courriel.

Les grandes lignes de la  Loi visant l’élimination des pourriels sur les réseaux internet et sans fil ou Loi C-28.

D’abord, ce blogue ne vise pas à vulgariser les tenants et aboutissants de cette loi, car de nombreux blogueurs le font et le feront d’ici là (ajout du 6 janvier 2014, Natmark). D’ailleurs, allez lire le texte de loi au lien suivant, vous pourrez vous faire une excellente idée des conséquences du non-respect de la nouvelle loi. Vous n’hésiterez pas un instant à vous y conformer. Imaginez qu’un internaute puisse faire une plainte jusqu’à 3 ans après la réception d’un pourriel. Honnêtement, ça donne des frissons dans le dos. Il y a de quoi refroidir les ardeurs des plus audacieux. Mais le plus important dans l’objectif de cette LOI, c’est de forcer les entreprises à obtenir votre consentement explicite, ou implicite, et à le prouver aux autorités visées, le moment venu, que vous aviez accepté de recevoir des courriels en provenance de cette entreprise. Cette LOI ressemble étrangement à celle que les États-Unis ont adoptée depuis 2003, et combinée à loi C-29 (Loi modifiant la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques), place le Canada en ligne avec la philosophie américaine. Presque une décennie entière de liberté supplémentaire pour les délinquants canadiens.

Le défi de gestion de ses listes de courriel avec de telles contraintes?

Disons que les services juridiques des grandes entreprises ont sûrement déjà proposé des solutions aux différents secteurs visés. Pour les plus chanceux, il y a donc toute une équipe légale pour les aider à y voir plus clair. Viennent ensuite les petites entreprises qui ont les moyens de consulter et qui pourront débloquer un budget spécial pour ce dossier de conformité prioritaire. Mais qu’en est-il de toutes les petites entreprises, ou les travailleurs autonomes, qui voudront se conformer et qui ne savent pas vraiment par quel bout prendre cette nouvelle patate chaude?D’abord, sachez que tous les hébergeurs imposaient déjà des contraintes d’envois massifs. Pour des raisons similaires, ils avaient créé leur propre loi, mais les conséquences étaient plus de l’ordre à perdre le privilège du service Internet. J’ai déjà vu un client devoir demander une caution à son fournisseur Web pour recouvrer le privilège d’être desservi par son hébergeur. Donc, l’envoi de pourriels n’a jamais été une pratique encouragée, mais là on frappe la limite imposée par une Loi qui a des dents. La solution? Soit, il faut prendre le temps de demander à chaque destinataire de nos listes de nous fournir un consentement et conserver ceci précieusement ou trouver une solution permanente et facile à gérer.

Une alternative à saveur de médias sociaux

La gestion des pourriels a été une opportunité avec la loi aux É.-U. et une panoplie d’outils ont pris naissance durant cette période. J’utilise moi-même des outils d’envois de courriels qui vous obligent à répondre à  une foule de questions pour s’assurer que vos listes sont légitimes. Tout le monde se protège devant la menace de pénalités très salées. Il faut donc changer vos habitudes lors de la collecte de vos données pour faire choisir aux internautes l’option de recevoir ou pas des courriels de votre part. Vous êtes sans doute déjà habitué à titre d’internaute de cocher ou décocher ce genre de texte :

Maintenant, il faut prendre l’habitude de le faire pour votre propre site. Une autre option pourrait donner aux médias sociaux un intérêt encore plus intéressant. Lorsque vous devenez fan d’une page Facebook ou que vous devenez une relation dans LinkedIn ou que vous participez à un groupe de discussion, vous donnez votre accord de recevoir de la communication puisque vous choisissez volontairement de vous joindre à la conversation. Ceci vous évite de vous soucier de la légalité de vos communications, car tout est entièrement volontaire soit sur une base de permission. Vous êtes bien sûr dans un média emprunté, i-e que vous n’êtes pas propriétaire de la liste et surtout qu’il est difficile de la gérer en dehors de l’outil voire impossible. Par contre, votre légitimité ne saurait être meilleure pour la gestion de vos communications. Cela pourrait s’avérer une solution fort sécurisante pour dormir la tête tranquille avec toutes ces contraintes qui s’ajoutent.

La meilleure communication demeure la Présence

Je ne saurais trop insister sur la nécessité de bien penser à la stratégie de Présence que vous souhaitez mettre en place. L’envoi de courriel n’a jamais été un indice de Présence en tant que tel. Bien ficelés dans un flux de communications planifié, il y a certes de bonnes raisons d’utiliser les courriels. Mais croyez-moi aucune entreprise n’est gagnante à long-terme à nous envahir de courriels pour toutes sortes de prétextes. Vous connaissez la filière 13 ou la corbeille d’indésirables? C’est bien là que les courriels terminent leur course, sollicités ou non, lorsque nous ne voulons pas être dérangés par des offres trop abondantes ou non pertinentes. Alors, il est peut-être plus temps de repenser vos objectifs de communications avec les courriels. Votre indice de Présence en dépend.

Vous souhaitez comprendre plus en détail vos options? N’hésitez pas à partager vos questions ou expériences avec nous.

Vive la Présence!

PS Ne manquez pas la formation sur le référencement naturel et éthique : la première place pour vous en 2012…pourquoi pas?

PPS Gros ménage à prévoir dans vos listes avec toutes ces demandes formelles d’abonnement de la part des entreprises…Profitez-en pour choisir vos préférées, celle qui vous ont respecté! Si vous souhaitez installer des outils pour vous aider en ce sens, n’hésitez pas! D’ici là, profitez d’une évaluation gratuite de site Web!

4 réflexions sur “Les médias sociaux et la gestion des courriels : un gros plus avec la LOI C-28!

  1. Pingback: Page introuvable « Sylvie Bédard – La vie 2.0

  2. Pingback: Éthique, religion, culture, contrôle : le Web nouvelle plateforme de guerre du bien et du mal! « Sylvie Bédard – La vie 2.0

  3. Pingback: Les médias sociaux "out" en 2014? Voici 10 commandements pour échapper à la désuétude! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  4. Pingback: La mort annoncée des pourriels: faut-il enterrer les courriels de sollicitation avec C-28? | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s