La poudre aux yeux de Déménagement Bouchard : Beau site Internet et centre de messagerie!

J’aurais aussi pu titrer ce billet : « Flouée par un site Internet » ou « Exaspérée par un centre de messagerie  »

Mise à jour : Article dans la Presse sous la plume d’Isabelle Ducas : Déménagement : attention aux arnaques!

Voici une histoire vécue qui me démontre une fois de plus que la Présence est un concept qui échappe à trop d’entreprises. Le 29 avril dernier, je déménageais après avoir négocié un tarif horaire avec une entreprise en déménagement et réservé une date et une heure précise (dépôt à l’appui). Mon choix s’était arrêté sur « Déménagement Bouchard » après avoir cherché dans Internet et parlé à un représentant chargé de la vente des services aux « poissons ». J’avais d’abord été séduite par un site Internet résolument moderne avec une facture visuelle convaincante et une présentation professionnelle et alléchante. Donc après avoir appelé trois entreprises en déménagement, Déménagement Bouchard fut la seule entreprise à me retourner mon appel. J’attends encore le retour d’appel du Clan Panneton et de Déménagement La Capitale.

Un pouvoir d’attraction qui tourne au cauchemar

Alors avec un score parfait en tarif, rapidité du retour d’appel et présentation globale : Déménagement Bouchard gagna ma confiance et ma clientèle. Or, derrière cette façade se cachait un cauchemar en devenir. En effet, le jour du déménagement, l’équipe de déménageurs était attendue à 8h30 au maximum 9h00. Le représentant avait été prévenu de l’importance d’avoir quitté les lieux pour midi. À 9h00, pas la moindre trace du camion. L’angoisse monte d’un cran, car je réalise que je n’ai pas eu de confirmation la veille ou le matin même. J’appelle donc la compagnie et la gentille dame me réponds en prétendant être la gentille réceptionniste d’une compagnie sérieuse et engagée dans la qualité du service à la clientèle. Elle m’affirme que quelqu’un va me rappeler dans les meilleurs délais. À 9h30, l’angoisse continue de monter devant l’absence du camion et d’un retour d’appel. Je rappelle. La dame me répond qu’elle va retourner un second message. J’insiste et je lui demande si c’est possible de parler à n’importe qui dans l’entreprise. Elle me répond, qu’elle n’a pas accès à personne. Elle me confirme qu’elle est dans un centre de messagerie. Je lui demande si elle peut faire mieux qu’une boîte vocale humaine Lire la suite