Un nouveau sport en ligne : évaluer, commenter et pétitionner!

Vous avez sûrement remarqué depuis un bon moment la force des médias sociaux pour permettre l’expression du public. La dernière en lice, la pétition en faveur de la démission de Jean Charest dans une page Facebook qui mène vers cette page. Au moment d’écrire, il y avait déjà plus de 200 000 noms et l’auteur envisageait un demi-million de noms d’ici peu. D’ailleurs, il y a aussi plus d’une page Facebook.

Un besoin viscéral de s’exprimer émerge parmi la population et les réseaux sociaux semblent porter un nouveau symbole de démocratie. La corruption existe depuis la nuit des temps. Seuls les politiciens engagés semblent immunisés contre ce poison. Les politiciens de carrière, au mieux sont consentants et au pire, deviennent sourds, muets, amnésiques et complices. Les écarts de conduite varient, mais le thème récurrent est le même : « Détourner le système ». Allez, avouez-le vous aussi avez déjà évité de payer les taxes de ventes, plus petit délit, mais même crime!

Le problème est que les dénonciations et les enquêtes publiques n’apportent jamais de solutions à un problème de fond comme celui de la morale et l’éthique. Il faut maintenant un appel d’offres pour acheter des crayons dans les organismes gouvernementaux et municipaux et pourtant, il y a encore des enveloppes brunes, blanches ou bariolées qui se tendent et s’acceptent un peu partout dans le système. Les fournisseurs honnêtes abandonnent le jeu et cèdent le terrain aux magouilleurs parce que leur qualité de vie est plus importante que leur compte en banque.

Il y Rate my politiciansa 4 ans, des sites comme « ratemyteacher.com et ratemydoctor.com » ont soulevé un vent de panique chez les principaux évalués. Professeurs et médecins criaient au scandale de se voir ainsi évaluer par les étudiants et patients. Je me demande pourquoi nous n’avons pas encore vu un site « Ratemypolitician.com » ou simplement « evaluetespoliticiens.com »? Cela m’étonne puisque tout le monde semble en avoir tellement long à dire à leur sujet. Le nouveau sport en ligne est pourtant définitivement le triomphe de la transparence actionné par le désir des internautes de dire ce qu’ils pensent de leur épicier, coiffeur et tutti quanti.

Ce qui m’étonne davantage dans le phénomène, c’est l’inertie des citoyens à affirmer leur droit de vote le moment venu. Vous souvenez sans doute des dernières élections provinciales qui m’a inspiré l’article « L’inaction démocratique » et plus récemment les élections municipales. Comment expliquer les faibles taux de participation à des moments où la démocratie peut vraiment s’exprimer? Nous n’avons jamais vu Facebook élire des politiciens et je ne vois pas comment ils pourront même forcer une démission.

Je trouve donc que notre Québec sans gouvernail est plus que jamais en pleine crise de confiance. Le cynisme que nous exprimons via les réseaux sociaux est finalement une conséquence de notre inaction collective qui a pris notre démocratie pour acquise. Quand je pense que nous avons des soldats dans le monde à nos frais pour aider les autres à faire vivre leur démocratie, je me dis que Facebook aura peut-être l’effet de nous rappeler que c’est aux élections que l’on doit voter et non dans les réseaux sociaux que l’on doit protester!

Bon à chacun sa méthode, mais dites-vous que le bruit de fond que les réseaux sociaux permettent ne pourront jamais remplacer la force de son devoir de citoyen! C’est comme les sportifs de salon, on crie, on chiale, on se réjouit, mais on ne sort jamais le nez dehors et surtout on ne dépense aucune calorie! Je nous souhaite la même mobilisation lorsque le jour du scrutin électoral arrivera.

La vraie question : s’exprimer ou s’affirmer?

Les réseaux sociaux peuvent aussi permettre de proposer des solutions, quelles sont les vôtres?

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s