Virtuellement 2008!

Le temps ne sait pas s’arrêter, je dirais même qu’il accélère en vacances! Une semaine de repos passe à la vitesse de l’éclair. J’ai l’habitude de faire une pause dans le temps des fêtes. Ce moment de transition entre la fin de l’année en cours et le début de la nouvelle année me permet un temps d’arrêt pour faire le bilan. Je peux aussi mieux planifier la nouvelle année quand je prends le recul pour regarder ce que l’année terminée m’a apporté. Le cru de 2007  se résume au mot « conviction ». Conviction que je pourrais convaincre d’autres personnes de sauter dans la vidéo bidirectionnelle à pieds joints afin d’améliorer leurs communications avec leurs clientèles. Conviction que je parviendrais à lever les fonds nécessaires pour terminer un travail de recherche et développement laissé inachevé. J’ai l’habitude des décalages. J’ai découvert très petite que mon tempo était toujours non seulement trop vite, mais que mon timing était souvent avant le temps. Une sorte de don qui ne s’explique pas, mais qui a le « don » de m’orienter vers des sentiers non battus. Je dois sortir la machette et couper des branches pour dégager la voie. Je piétine le sol, j’amène des groupes avec moi pour élargir le sentier et dissimer le nouveau sentier sur toutes les cartes géographiques et j’aide les gens à retrouver le sentier s’ils l’oublient. Bref! Je suis une exploratrice des temps modernes.

Épuisant ce rôle par les temps qui courent. Les nouveautés technologiques se multiplient plus vite que le degré d’absorption de la masse. Je nage dans cet univers et j’ai peine à garder la tête hors de l’eau. Résultat, les « branchés » sont de mieux en mieux connectés entre eux et il y a maintenant les « autres » de plus en plus apeurés par l’envergure du rattrapage à faire. L’écart se creuse drastiquement. En 2007, j’ai eu l’occasion de donner des formations en marketing à de futures entrepreneures. Après ma formation, on m’a demandé de bâtir un cours spécifique sur comment faire notre entrée dans le monde virtuel lorsqu’on démarre en affaires. J’ai réalisé à quel point le web ressemble de plus en plus à une bête à dompter.

J’ai lu quatre livres en vacances. Dans ma liste, outre « NEXT », il y avait deux « best-sellers » de Malcolm Gladwell : Le point de bascule et Intuition. Je connaissais les bases du premier, en marketing c’est un peu comme une bible, mais j’ignorais les fondements du deuxième. Oui, finalement j’ai de l’intuition. Pouvons-nous en faire un usage adéquat en entreprise? C’est une autre histoire. Je dirais que le fait de ne pas avoir pu en faire un usage valorisé en grande entreprise, m’a conduite vers la petite entreprise technologique dont l’intuition en est en partie le fondement.

Il m’est apparu clair comme de l’eau de roche que ma vocation était de faire le pont entre deux mondes qui ne se rejoignent plus. J’ai constaté que je suis une connecteure, une maven et aussi une vendeuse selon les termes de Gladwell. Mais surtout, je suis ce qu’il appelle « une traductrice ». Le monde semble avoir besoin de gens comme moi pour les aider à vulgariser des choses, à première vue, compliquées. Il n’y a pas un matin qui n’apporte pas une nouveauté technologique et un accronyme pour la définir, mais rarement des mots simples pour comprendre à quoi çà sert et comment çà marche. Entre les « tekkies » et les autres, il y aura très certainement moi comme tous ceux qui permettront de réduire le décalage, afin de traduire et dissimer les innovations qui permettent au web d’être un véritable serviteur et à l’humain de devenir un véritable maître. 

Je continuerai ma quête en me servant de mon don pour aider les entreprises petites et grandes à prendre toute la place dont ils ont besoin pour réussir mieux grâce au web. À dompter la bête pour qu’elle devienne le point de bascule de leur succès!

Enfin quand je fais le bilan de 2007 et que j’ajoute mes lectures de vacances, une conclusion s’impose: Virtuellement 2008!

Bonne année 2008!

 Sylvie

Une réflexion sur “Virtuellement 2008!

  1. Pingback: Les mystères du succès « Sylvie Bédard

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s