Une stratégie pour que l’opportunité frappe à votre porte!

Sylvie BédardQue faire en cette période estivale pour épancher votre soif de succès? Sortez vos marteaux et mettez-vous à la « réno »!

Si le thème « réno » et été vont bien ensemble, on peut se demander ce que le terme « réno » a en commun avec le succès. Pour vous expliquer la relation, je vais d’abord vous entretenir de la stratégie. Ce sont les questions d’une  étudiante de l’université de Sherbrooke en marketing qui m’ont inspiré ce billet.  J’ai pensé que mes réponses pouvaient sûrement bénéficier à tout le monde. Voici les questions que j’ai reçues via un message LinkedIn :

  • Qu’est-ce qui fait un bon stratège? Quelles sont les qualités essentielles à détenir?
  • Comment faire sa place? Quelle formation complémentaire me suggérez-vous?
  • Y-a-t-il des logiciels ou outils de mesure marketing qui sont indispensables à maîtriser?
  • Avez-vous des conseils ou des astuces du métier?

Vous serez d’accord avec moi pour dire que répondre brièvement et efficacement à ces questions à développement, n’est pas une mince tâche. Sans détenir la vérité, j’ose tenter de répondre. Pour définir un bon stratège, il faut d’abord comprendre la nature du mot stratégie. La stratégie  vient donc- du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire ». On lui attribue les synonymes de guerre, tactique, ruse, manœuvre et politique. Voilà qui commence mal pour quelqu’un qui aspire à une vie tranquille. Un bon stratège sait anticiper les coups d’avance. Lorsque j’étais jeune, je jouais aux échecs avec mon père. À dix ans, je préparais mes stratégies pour faire échec et mat à mon cher papa. C’était probablement le début de mon goût affirmé pour la stratégie. Aujourd’hui, je joue « aux succès » et je préfère ce que ces mots m’inspirent, même si à ce jeu on ne gagne pas à tous les coups.

La stratégie est partout. En marketing, la stratégie c’est ce qui reste lorsque les ribambelles et les slogans publicitaires ont atteint leur niveau de saturation ou n’ont jamais atteint leurs cibles. En fait, la stratégie c’est l’épine dorsale qui soutient la logique des actions. Donc la stratégie est inspirée du militaire et aujourd’hui elle est plus synonyme de leadership au sens pur du terme. Les armées se transforment donc en équipes et les généraux en chef d’entreprises. Les stratèges marketing gagnent aussi en popularité depuis que les médias traditionnels ne donnent plus les résultats prévisibles d’antan et que la complexité et l’imprévisibilité définissent de plus en plus la nature du travail. Dans le même ordre d’idée, avez-vous idée du nombre de mauvais projets financés par ou pour des « pseudos » stratèges? Avez-vous aussi une idée du nombre de projets innovateurs et prometteurs qui n’ont jamais réussi à convaincre ces « pseudos » stratèges? Regardez autour de vous et vous constaterez que les premiers sont souvent les projets basés sur les critères du passé. Les seconds sont souvent trop difficiles à quantifier lorsque les comparables n’existent pas.

Tout le monde peut faire un plan. Nous en faisons à tous les jours (surtout l’été :-)). Nous savons tous fixer des objectifs, certains sont plus ambitieux que d’autres. Nous croyons tous pouvoir éliminer par la contrainte, les obstacles qui se posent sur le chemin. Nos leaders d’antan étaient particulièrement habiles à cette discipline. Mais le raisonnement stratégique requiert une façon différente de penser. Sa complexité n’est pas à la portée de tous, car il exige d’emprunter des sentiers non battus et d’oser. Avec la stratégie, ce sont les ressources qui sont déterminantes. Un grand chef sans indiens, ajustera ses objectifs. Ce sont ces faux leaders qui nous laissent croire, par vanité et ambition démesurées, que tout est possible et qui conduisent leurs troupeaux tout droit dans le ravin. Ces mêmes pseudos leaders qui blâment tout le monde pour leurs échecs et qui s’encensent pour leurs « victoires ». Des leaders tout, sauf Présents!

Je dirais donc que pour développer l’aptitude du stratège, il faut développer la capacité à gérer le risque en osant explorer et innover dans l’humilité. Cependant, si les objectifs sont importants, il ne faut jamais oublier que les ressources sont déterminantes. Elles sont devenues l’objet même de la stratégie par les temps qui courent : faire beaucoup avec peu. On dit même que la nécessité engendre le génie!

Pour faire sa place, je pense qu’il faut de la crédibilité. Pour gagner de la crédibilité, il faut avoir osé et avoir pris des risques qui se sont avérés payants ou à tout le moins cohérent avec nos prétentions. La vie sur le terrain est la meilleure école du stratège. Il faut apprendre à lire et à décortiquer les signaux de notre environnement. Le MBA nous enseigne à lire les informations différemment, mais aussi à travailler efficacement avec la méthode « FFMO » (forces, faiblesses, menaces et opportunités). Mais un bon stratège saura lire entre les lignes et surtout saura se transformer en prospectiviste en anticipant les résultats des actions sous son contrôle autant que celles qui ne sont pas sous contrôle. Il expérimentera plusieurs facettes des affaires en acceptant de jouer plusieurs et différents rôles et ce, dans plusieurs types d’industries.

Quant à la mesure et aux outils en marketing, je vous dirais que l’avenir est aux tableaux de bord pleinement intégrés qui permettent de voir et contrôler toutes les campagnes et actions marketing. En ce sens, de nombreux outils tentent de percer dans les milieux marketing qui tardent à sauter au 21ème siècle. Je pense à la plateforme innovatrice de « Whatsnexx » qui permet au stratège marketing de voir rapidement les résultats de ses actions marketing et d’automatiser les scénarios personnalisés de relations clients. Il peut ainsi agir en véritable stratège marketing. D’autres comme « Ignition » propose de nouveaux outils pour de nouveaux modèles afin que les agences facturent sur la valeur créée et non sur les heures facturables. C’est ce que je préconise. J’ai deux clients qui travaillent avec moi sur la base de résultats seulement. C’est prendre le risque du succès en pariant sur ses capacités stratégiques tout en sachant détecter les conditions gagnantes pour un succès. Combien vaut une idée ou la valeur d’un stratège au flair aiguisé?

En terminant, pour un conseil ou astuce du métier, je reviens avec mon lien entre « rénos » et succès: si vous trouvez que les opportunités ne frappent pas à votre porte…et bien construisez une porte!

À vos marteaux, les opportunités attendent de frapper à votre porte! Avec la chaleur, vous pouvez aussi construire une fenêtre!

PS Pour apprendre à construire une porte : les inscriptions pour le cours de lancement d’entreprise pour la session d’automne au CEFQ sont débutées. Les préparatifs du 5ème anniversaire également. Tout un nouveau programme de formation vous attend.
http://www.minddrop.ca

4 réflexions sur “Une stratégie pour que l’opportunité frappe à votre porte!

  1. Félicitations Sylvie,

    comme toujours tes billets sont brillants et j’en profite pour mettre en avant certaines de tes explications.

    On remarquera que, par ton éducation, tes relations avec ton père, tu as acquis cette mécanique du leadership, mécanique dont découlent naturellement le sens de la stratégie, de la créativité.

    Pourquoi ?
    Est ce que je me trompe si je te dis qu’au travers de ce texte tu nous démontres que tu as développé ton sens de la réflexion, de l’analyse, du débat, de la confrontation… toutes ces matières qui, comme les engrenages d’une mécanique, s’animent, se complètent, s’enrichissent et font de ceux qui les possèdent des leaders révélés ou en devenir…

    AH! aussi j’oubliais…

    les grands leaders possèdent des ambitions et des visions plus larges que leur seul ego et c’est bien ce que tu nous démontres chaque jour…

    Merci Sylvie !

    Didier

  2. Merci Didier, ces mots sont comme de la musique à mes oreilles. Tu saisis bien le toppo et oui mon ego ne fait pas le poids avec le défi collectif que nous avons de construire une société prête à affronter les changements de paradigmes. Il faudra mobiliser toutes les forces vives et tous les talents de notre petite communauté.

    merci de participer activement et de propager la vision

    Sylvie

  3. Bonjour Sylvie,

    C’est toujours un immense plaisir pour moi de te lire. Ta vison des choses est juste et elle repose sur une réflexion intelligente. Ton propos est orienté marketing, toutefois je dirais que tes observations s’appliquent à d’autres domaines. C’est d’ailleurs une démonstration de rigueur dans la réflexion.

    Merci de partager

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s