RÉUSSIR AVEC UN PROJET D’AFFAIRES WEB: UNE HISTOIRE DE « C »!

J’ai trouvé l’inspiration pour ce billet à la suite de quelques conversations récentes au sujet des opportunités pour se lancer en affaires avec un projet de boutique en ligne ou autres projets de type vente en ligne. Évidemment, la période est propice aux changements de carrière. Certains forcés par leur perte d’emploi et d’autres dans la peur de le perdre à cause de la pandémie. D’autres qui réalisent que le travail à domicile goûte trop bon pour revenir en arrière. Bien sûr, j’avais ce type de conversation avec des curieux à la recherche de revenus d’appoint avant la pandémie, mais là nous atteignons des sommets. Ce billet permettra aussi à ceux et celles qui sont déjà en affaires de revoir leur réalité sous un nouvel angle.

Ce qu’il faut savoir avant de partir en affaires et surtout sur le Web.

Les plus audacieux ont déjà compris depuis plus de 25 ans que l’avenir était « Web ». Le GAFAM est l’exemple le plus éloquent de ces « nerds » qui ont changé la totalité des paradigmes d’affaires et au passage, créé une métamorphose complète de notre paysage économique. Michael Dell l’un de ces premiers milliardaires (mille millions, j’insiste sur l’envergure d’une telle fortune) a fondé Dell Computer à l’âge de 19 ans. Lors d’une allocution en 1999, il a partagé sa recette des trois «C» qui doivent être maîtrisés par toute entreprise pour réussir dans la nouvelle ère. De mon côté, je parle d’un seul « P » pour la Présence. Maintenant nous parlons aussi d’une notion de trois « P » pour le secteur manufacturier qui doit se métamorphoser en industrie du futur 4.0. (Personne (performance sociale, Planète (performance environnementale, Profits (performance économique).

Dans cet alphabet du succès, une constante demeure : il y a des ingrédients pour réussir. C’est plus facile de garder en tête le plan de réussite si nous en simplifions la compréhension. Parlons donc de ces trois « C ».

Contenu : il est roi et même empereur

L’histoire de votre entreprise, c’est l’essence de votre existence et votre pérennité. Nous parlons de tracer votre parcours pour lui donner des racines et une direction claire. Elle doit connecter avec votre audience. Pour être efficace, elle doit être engageante et adaptée aux besoins et aux désirs de vos clients. Vous direz, oui, mais, si je démarre, je n’ai pas d’histoire. Justement le but est de ne pas oublier que vous devez en construire une qui rejoindra vos clients potentiels.

L’histoire de Dell portait sur l’assemblage d’ordinateurs personnalisés selon les spécifications exactes de chaque client, ce que personne d’autre ne faisait. Et vous, qu’avez-vous à offrir? À raconter? Serez-vous un autre « metoo »?

La création de contenu sera votre aimant pour attirer du trafic, de la curiosité et stimuler l’envie de vous suivre dans votre aventure. Vos clients auront-ils envie de vous suivre?

Commerce : vendre en ligne et savoir rentabiliser

Nombreux sont les rêveurs. Si je gagnais 1% de tous les revenus projetés sur les projets que j’ai étudiés en tant que banquière dans ma première carrière et par la suite en consultation d’affaires, je serais au moins multimillionnaire et bientôt milliardaire. Faire des prévisions bien sûr, mais encore faut-il que votre modèle d’affaires tienne d’abord la route. Êtes-vous en mesure de produire ou rendre des services à des coûts raisonnables? Vos clients paieront-ils le prix proposé ?

Il y a de multiples modèles d’affaires sur le Web. Mais pour réussir, il est impératif que quelqu’un paie quelque part. Sur ce point, les « gratuités » n’existent plus, et pour dire vrai, elles n’ont jamais existé. Et les trucs pour se payer des audiences à bas prix sont comme les licornes : nous en entendons beaucoup parler, mais nous ne les voyons jamais.

Un modèle d’affaires innovateur est encore possible, mais disons que les révolutions sont de plus en plus dans le domaine des miracles à cet égard. Il y a maintenant suffisamment de cas réels pour s’en inspirer et éviter des erreurs fatales.

Dans le cas de Dell, ils ont contourné la chaîne de distribution habituelle en permettant aux clients de commander en ligne et de se faire expédier leur matériel directement, ce qui a permis aux clients d’économiser de l’argent tout en augmentant les marges bénéficiaires de Dell. Révolutionnaire à l’époque.

Communauté : une audience séduite à reconquérir chaque jour

Qui dit communauté, dit une base solide de clientèle actuelle ou potentielle. C’est le concept de la fidélité revu et corrigé à l’ère numérique. La différence tient dans le fait qu’elle se construit en temps réel, de manière continue, mais surtout de manière transparente. J’aime bien le « P » de la Présence, il inclut le « P » pour Personne dans le sens de la performance sociale, car tout le succès réside là. Vouloir commencer un projet dans le Web sans une audience qui se rassemble en une communauté, c’est partir de zéro et moins zéro. Ce qui a de la valeur aujourd’hui ce sont les audiences.

Ce que les compagnies technologiques ont comme précieuses ressources pour « booster » leur valeur : des usagers, des clients, des « followers » et j’en passe. Dis-moi combien de clients fidèles tu possèdes, je te dirai combien tu vaux. Une équation simple, mais un défi colossal. Si le sujet vous intéresse, j’ai un article sur la valeur d’un client à vie.

C’est tellement la recette du succès que des gens se spécialisent à vendre des communautés (louer leur tribu), c’est ce qu’on appelle l’affiliation notamment. Alors, si tu n’as pas de communauté, tu n’as rien. Tu dois tout construire. Heureusement qu’il existe des méthodes pour en acquérir moyennant des investissements qui ne cessent d’augmenter malheureusement.

Même les médias sociaux sont devenus quasi stériles sans y ajouter des dollars en amplification. Moins dispendieux que la publicité, mais tout de même choquant sachant que ce sont vos fans à qui vous parler. D’ailleurs, si tu veux savoir ce qu’est l’affiliation, j’ai une entreprise spécialisée dans le domaine : Jaffili. Un petit coup d’œil vous fera un portrait juste de la situation. Peut-être avez-vous le profil d’un affilié ou d’un marchand, à vous de voir… peut-être les deux?

Voici d’ailleurs où Dell est tombé de son élan. Contrairement à des entreprises comme Apple, ils n’ont pas été en mesure de fidéliser leur clientèle au fil du temps. Apple a définitivement compris ce que construire une communauté voulait dire et combien sa valeur était incommensurable. Michael Dell n’a pas su appliquer sa propre méthode prouvant ainsi que les trois « C » sont indissociables!

Mais que reste-t-il comme opportunité?

À voir la quantité de gens qui cherchent des opportunités d’affaires dans le Web, il est normal de se gratter la tête en cherchant la vôtre. Rappelez-vous simplement que les formules magiques n’existent pas. Je vois chaque jour des tonnes de gourous qui veulent nous vendre leurs secrets, leurs recettes magiques, nous donner les lois du succès sur le Web et les « hacks » (entourloupettes) parfois gratuitement pour mieux vous étourdir par la suite.

Méfiez-vous de grâce! J’en connais plusieurs qui ont acheté des formules magiques récemment. Ils ont perdu beaucoup d’argent qu’ils auraient pu investir sur un plan média ou un plan de médias sociaux. Des « drop out » cassés comme des clous recyclés en gourou marketing et j’arrête ici. Je me dis que c’est peut-être moi qui n’ai rien compris. Tant mieux si certains réussissent, cela prouve que c’est possible. Le message est simplement de ne pas oublier que votre argent est précieux et que les seuls qui font de l’argent dans ces promesses, ce sont eux! Soyez vigilants!

Mais une chose est certaine, la recette du succès est simple : travailler, travailler et travailler. Une fois terminé, rincez et répétez. C’est ça la recette du succès. L’idée est simplement de travailler sur les bonnes choses, de mettre son argent au bon endroit et surtout de voir quelques pas d’avance. Le Web c’est organique, vous ne savez jamais ce qui viendra dans votre angle mort. C’est accessible pour tous. Une arme à deux tranchants.

Alors, j’ai encore l’idée d’aider ceux et celles qui veulent réussir. J’avais offert au printemps une offre de consultation gratuite de 30 minutes pour poser vos questions. Cette offre tient toujours. Il suffit de réserver votre place. Je n’ai rien à vous vendre dans le sens que ce n’est pas un piège. Vous ne serez pas sur une liste de sollicitation non plus, sauf si vous le souhaitez. C’est ma manière à moi d’aider les entrepreneurs en herbe comme je le fais depuis des décennies. Parfois, une graine d’entrepreneur a besoin d’eau et de lumière pour grandir… j’espère être la lumière!

En ces temps de réflexion anxiogène, il est normal de regarder les options pour devenir autonome. Je vous encourage. Mais si je peux vous éviter de pelleter des nuages en vous guidant dans la bonne direction, je le ferai avec grand plaisir! Vous pouvez aussi planifier un plan de formation avec moi pour apprendre cet univers.

Les trois « C » sont clairs. Je peux vous aider avec le Contenu, le Commerce et la Communauté.

Bonne réflexion et surtout gardons le moral!

Blogue La Présence des idées

Un commentaire sur « RÉUSSIR AVEC UN PROJET D’AFFAIRES WEB: UNE HISTOIRE DE « C »! »

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.