Révisez vos croyances écologiques avec l’utilisation des courriels, les engins de recherche et les factures électroniques!

Ça y est, je suis déjà en mode de culpabilité après la lecture des résultats d’une recherche concernant les émissions de CO2 produites par les ordinateurs. Vous êtes donc sur le point de changer votre perception, tout comme je l’ai fait au cours des derniers jours. Pendant que je vous écris, il semble que je pollue. Je me doutais tout de même, mais à ce point? Franchement non!

Écohérence : des choix intelligents à faire

Ce n’est pas la première, ni la dernière fois que j’aborde le thème de l’écohérence. Mais mon ami, Yves Lusignan, le prospectiviste et initiateur du concept de l’écohérence, maintenant propagée par l’Institut québécois en prospective et en innovation sociale pour la promotion de l’écohérence : Prospexia, sera lui-même très surpris par les résultats de cette recherche. Selon ma compréhension, lire un courriel en comparaison avec l’impression d’un courriel a été toujours été plus écologique. Il semble que non! Enfin, soyons plus précis. Si vous devez lire plus de 4 pages ou prendre plus de 15 minutes pour lire sur votre ordinateur, l’impression serait moins dommageable pour l’environnement. Ne me demandez pas de vous expliquer la rationnelle, mais les émissions de CO2 ont été mesurées scientifiquement par l’Agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie (Ademe). Donc, un ordinateur allumé émet plus de CO2 que l’impression de plus de 4 pages après 15 minutes. Je n’en reviens pas!

Attention à vos CC et CCI dans vos courriels

Il y a encore pire. Il semble que les personnes mises en copie dans vos courriels contribuent, elles aussi, à l’émission de CO2. À un point tel, que si nous réduisions de 10% le nombre de courriels, nous pourrions économiser 1 tonne de CO2 par année dans une entreprise de 100 employés . Il a été estimé que chaque groupe de 10 destinataires multiplie par 4 l’émission de CO2. Alors, j’imagine déjà la belle excuse à venir : « Désolé, je ne t’ai pas mis en copie, car c’était non écohérent! » Vous me voyez venir… Qu’en ait-il des envois massifs par courriels maintenant? Je suis inondée à tous les jours par ces courriels de sollicitation. Chacun d’entre nous fait un peu la même chose lorsque nous sommes en affaires. Quelle est la solution? Revenir à Poste Canada? Juste l’idée me donne la chair de poule. J’attends encore les chèques de mes clients, imaginez la sollicitation ou autre tactique de marketing direct! En tout cas, je vais tout de même réfléchir à la liste de mes destinataires dorénavant et vous?

La recherche par mots clés devient cruciale

Il y a plus encore dans cette folie du Web pollueur. Ademe a mesuré l’émission de CO2 des recherches pour des informations pour un voyage et en vient à la conclusion que les « Français » à eux seuls émettraient 288 000 tonnes de CO2 pour des consultations de 5 minutes soit 1 minute pour 5 pages en moyenne. Elle suggère donc de faire plus d’efforts dans la précision des mots clés utilisés pour les recherches. Le problème, c’est que tout le monde veut la 1ère place sur certains mots clés convoités. D’où l’importance de bien réfléchir aux ensembles de mots clés qui ajoutent de la précision.

Factures électroniques : discours écologique ou mascarade écologique?

Enfin une recherche qui prouve ce que mon intuition me dictait. Plusieurs de mes factures doivent être imprimées pour mes impôts d’entreprise. Je préfère donc que certains fournisseurs m’envoient leurs factures par voie terrestre. L’Ademe a donc confirmé pendant ses recherches que l’émission de CO2 de toutes les petites imprimantes est nettement moins écologique que l’émission provoquée par l’impression des imprimantes commerciales. Ce qui fait dire à l’Ademe que le discours pseudo écologique est en fait un « discours financier » et rien d’autre. Même chose pour les sacs réutilisables qui sont la plus grande farce écologique de l’histoire. Mais j’arrête ici, car si vous êtes comme moi, vous ne savez plus trop comment agir pour être écohérent. Il faut arrêter de consommer pour arrêter de polluer… c’est comme arrêter de vivre! Bon je retourne à mon BBQ écohérent… hum! Hum!

Bon été!

Voir l’article de Cyberpresse pour les détails

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s