Dur dur d’avoir de l’influence : les secrets des 5 piliers de l’influence!

Si je recevais 1 $ chaque fois qu’un participant aux formations ou un client me demande : «combien de temps faut-il pour obtenir des résultats dans les médias sociaux? », je serais partie réfléchir à la réponse au chaud sur une plage dorée depuis longtemps. C’est comme notre « Joe the plumber » québécoise, Muguette Paillé. Pourquoi sa question l’a-t-elle élevé au rang de vedette instantanée du débat des chefs pour l’élection fédérale canadienne? Les experts rivalisent d’imagination pour vous dire ce qu’ils ne savent pas. C’est comme ça. La flammèche qui allume l’explosion virale est tout, sauf facile à expliquer. Remarquez ici que le mélange médias traditionnels et réseaux viraux a été un gros baril de poudre, mais l’étincelle qui l’a allumée reste encore un mystère. Je souris à imaginer les stratèges des chefs se gratter le ciboulot en cherchant comment pourraient-ils avoir autant de succès avec leur impopulaire chef.

Les 5 ingrédients de la sauce secrète de l’influence

Les difféles 5 piliers de l'influencerents experts convergent tous vers la même conclusion. Les ingrédients ou les piliers de l’influence sont basés sur les aspects suivants : l’audience, la proximité, l’expertise reconnue, pertinence ou légitimité et crédibilité ou confiance. Arrêtons-nous sur le cas de Muguette. Sans avoir détaillé les différents ingrédients, convenons que l’audience était présente. Il y avait une masse critique de gens rassemblés autour du débat des chefs. La proximité explique définitivement une grande part de l’effet viral. En effet, la sympathie et même de l’empathie que les « twitteux » ont éprouvé pour elle, a permis de partager leurs propres préoccupations. Madame Paillé a reçu le titre honorifique de chômeuse expérimentée, mais de là à dire qu’elle est une experte reconnue, est une quasi hérésie. Il reste la pertinence et la crédibilité. Sa question a été perçue comme pertinente certes, mais pas plus que toutes les autres questions posées ce soir là. Sa crédibilité a été immédiate, mais encore une fois pas de manière si différente des autres. Selon l’influence des 5 piliers, le cas « Muguette Paillé » reste un phénomène imprévisible.

À quoi ressemble l’avenir des médias sociaux pour l’influence?

Plus le temps avance et plus il devient difficile de planifier un succès viral. Les auditoires se fragmentent un peu plus chaque jour et une lassitude s’installe aussi devant le phénomène de la recommandation. Imaginez que Facebook est maintenant le deuxième moteur de recherche derrière Google et devant Bing et Yahoo. Plus de gens fréquentent Facebook que leurs courriels. Les habitudes changent vite et tout devient difficile à planifier. Google +1 ajoute une couche de complexité dans la course aux influenceurs. Les moteurs de recherche veulent être des réseaux sociaux et les réseaux sociaux veulent être des moteurs de recherche. Mais au final, tout le monde veut des auditoires incluant les médias traditionnels qui reculent de trimestre en trimestre sur les cotes d’écoute. Gare à ceux qui n’ont pas leur place dans le Net et qui ne savent pas créer de l’affluence sous influence ou de l’influence pour leur affluence.

La revanche des experts « influents »

Le règne des experts, les vrais, semblent promettre de meilleurs jours devant la prolifération de pseudos experts qui s’essoufflent à la tâche. Même si le succès des meilleurs blogueurs est dorénavant impossible à répliquer, ceux qui recherchent la pertinence demeurent encore des auditoires à conquérir pour les plus futés. Avec les 5 piliers, nous constatons donc que 3 de ces derniers sont basés sur des critères de crédibilité, légitimité et expertise reconnue. Disons que cela élimine un grand nombre d’amateurs sur l’autoroute de l’influence. On voit d’ailleurs que les journalistes récupèrent un peu de lustre avec leur approche résolument plus contemporaine et branchée. Si nous ajoutons l’audience, les journalistes ont tout pour réussir. Vraiment? Pas tout à fait, car il reste la proximité. Pas un seul journaliste a la Présence d’une « Muguette Paillé » et cette qualité est si essentielle à l’influence. Du monde vrai… du vrai monde de chez nous en qui on peut se reconnaître! Il faudra voir comment le phénomène de l’influence, qui permet aux effets viraux de contaminer la planète, évoluera dans le temps. Mais avoir les 5 piliers ce n’est pas chose facile croyez-moi! Y’a toujours un ingrédient qui manque à la sauce…

Parlez-moi de vos succès viraux ou comment vous expliquez le succès du cas « Muguette Paillé » ?

Votre fidèle blogueuse!

2 réflexions sur “Dur dur d’avoir de l’influence : les secrets des 5 piliers de l’influence!

  1. Pingback: Le marketing d’affiliation se fait attendre dans les entreprises d’ici! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

  2. Pingback: Le marketing d’affiliation se fait attendre dans les entreprises d’ici! | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s