À l’heure des réseaux sociaux et de la dénonciation à la quebecleaks : avez-vous les « bobettes » propres?

Je vois votre visage affichant un air un peu surpris par un tel titre. J’imagine que c’est déjà bien d’avoir attiré votre attention. Ceux qui ont des parents d’un âge certain, se souviendront sûrement que nous étions encouragés dès notre jeune âge à toujours porter des sous-vêtements propres au cas où nous irions à l’hôpital en toute urgence. Le summum de la honte pour une génération entière : avoir un accident puis arriver en ambulance à l’urgence et comble de malheur subir l’humliation à cause de nos « bobettes » trouées ou même de nos bas troués. Oui, nous avons le sens de l’honneur dans notre beau pays. Toujours prêt à faire face à un drame ou une fatalité, mais toujours survivre ou mourir avec les « bobettes » propres. Une belle entrée pour vous introduire un nouveau chasseur de la « bobette » indigne : Québec Leaks.

Québec LeaksAprès Wikileaks, Québecleaks : mais lequel ?
Ceux qui ne connaissent pas Wikileaks ont sûrement cessé leurs communications avec le monde extérieur depuis plus de 2 mois. J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet avant la désormais célèbre saga de Julian Assange. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le but de lever le voile sur les secrets d’intérêt public a été largement atteint par le fondateur. Malheureusement, les conséquences actuelles semblent dépassées même l’imagination la plus fertile. À l’heure de la transparence, il n’est pas étonnant que nous soyons nous aussi au Québec dans le mouvement des dénonciations anonymes au nom de la vérité et de la transparence. Un confessionnal public qui a l’avantage du pouvoir de diffusion sans baîllon. Imaginez maintenant la responsabilité du détenteur de l’information : la transmettre ou pas? Est-elle véridique ou mensongère voire calomnieuse? Qui prend une décision de cette importance? Sont-ils crédibles? Digne de confiance? Déjà, le site www.quebecleaks.org est copié par www.quebecleaks.com qui prétend faire la même chose que l’original ou est-ce l’inverse?  Un premier débat à finir d’abord : à qui transmettre les informations?

La Présence commande la transparence

Je prône la transparence depuis aussi longtemps que je me souvienne. D’ailleurs la Présence interpelle l’intégrité et la transparence ce qui m’a d’ailleurs inspiré un livre complet sur le sujet. La déconfiture du capital de confiance, qui se traduit par le cynisme des consommateurs et particulièrement de chaque citoyen en nous, nous le démontre à chaque jour. La mobilisation des peuples accélérée et accentuée par l’impact des réseaux sociaux fait chavirer la sacro-sainte notion de « confidentialité » au nom de la démocratie. Les dictateurs chavirent les uns après les autres (du moins le mouvement est irréversible), les politiciens véreux ne savent plus comment tricher à l’abri des tempêtes médiatiques, bref tout le monde marche avec suspicion dans notre nouvelle réalité. Vraiment?

Soignez vos collaborateurs et vos arrières… décors!

Trop d’entreprises ont encore les « bobettes » et les bas troués et croient qu’elles peuvent nous séduire avec une façade parfaite alors que tout fonctionne à l’envers dans l’arrière boutique. Comment une entreprise croit-elle réussir en 2011 en manipulant les apparences? Sachant que les employés sont les premiers ambassadeurs de la marque et que la majorité d’entre eux sont les premiers acteurs des réseaux sociaux. On peut conclure que la première source de fuite est très certainement à l’interne comme ce fut le cas avec le soldat américain et la source du conflit de Wikileaks. Un traître selon le haut commandement qui fait face à la peine de mort, rien de moins. Comment traitez-vous vos employés? Est-ce que le prochain traître sera le fruit de votre manque de Présence?

Les réseaux sociaux : une fenêtre ouverte!

Les entreprises n’hésitent pas à confier leur image à des spécialistes, mais hésitent à investir sur une véritable politique de transparence avec tous les publics qui gravitent autour d’eux. Pourtant, c’est là le défi de notre ère : gérer à portes ouvertes avec les réseaux sociaux comme une fenêtre dans notre entreprise! Êtes-vous prêt à montrer ce qui se cache sous vos apparences? Êtes-vous aussi beau de l’intérieur que de l’extérieur? Pensez-vous que vous pourriez être victime d’une fuite interne? La pression monte et la transparence n’aura jamais signifié autant de remises en question dans notre société.

Parlez-nous de vos expériences avec des entreprises qui jettent de la poudre aux yeux sans prendre soin des vraies choses!

5 réflexions sur “À l’heure des réseaux sociaux et de la dénonciation à la quebecleaks : avez-vous les « bobettes » propres?

  1. Une chose est certaine de nos jours au delà de la vente il faut fournir de l’expertise pertinente aux lecteurs.

  2. Oui et cette tendance n’est pas prête de diminuer. Les clients sont exigeants et tout le monde en veut toujours plus pour toujours moins. Est-ce que les entreprises peuvent suivre la cadence ou doivent-elles abdiquer et se croiser les bras?

    • une chose est certaine c’est que tu peut pas mentir très longtemps car les traces restent longtemps sur intenet.

      toute mes félicitations pour vos blogs très pertinent

  3. Une chose est certaine c’est que tu peut pas mentir très longtemps sur internet car les traces durent longtemps.

    toutes mes félicitations pour vos blogs très pertinent.

    bien à vous!!!

    ghislain guay

  4. Pingback: Les technologies prêt-à-porter : Big Data vs Micro Data | Sylvie Bédard - La vie 2.0

Partager votre opinion permet d'élever la discussion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s