Le courage de se parler les yeux dans les yeux : une invitation à votre Présence !

Poignée de mainsAvec le billet sur la spiritualité 2.0, je crois avoir établi clairement que les réseaux sociaux sont dorénavant une certaine forme de religion pour la partie de la population née après 1985. En marge du phénomène « Mange – Réseaute – Aime » est né avec lui une nouvelle carence : le courage de se parler les yeux dans les yeux.

Le regard anti-virtuel

Le regard est souvent comparé à une fenêtre sur l’âme. Plus l’authenticité est au rendez-vous et plus il est facile de soutenir le regard des autres, mais surtout de regarder les autres dans les yeux. Avez-vous déjà senti que vous parliez à quelqu’un et qu’il vous regardait partout sauf dans les yeux? Comme une chanteuse l’avait si bien dit : « Regarde-moi droit dans les yeux! », voudrions-nous crier dans ces moments là. Mais à chaque fois que l’on dialogue avec quelqu’un qui ne nous regarde pas dans les yeux, nous avons cette étrange impression que quelque chose sonne faux. Danger! S’écrie notre système de protection activé par notre intuition. Peu importe les explications d’une telle distance, le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas net ou peut-être maintenant un peu trop « Net ».

Une présence sans Présence?

Comment fait-on dans les réseaux sociaux pour avoir accès à la fenêtre sur l’âme si nous n’avons jamais accès aux regards des autres? Comment savoir la différence entre Présence avec un grand « P » et présence tout court? Être dans un carnet d’adresse c’est être présent, mais toucher le cœur ou l’esprit de quelqu’un c’est être Présent. Il n’y aura jamais de véritables relations entre deux personnes qui en restent au stade virtuel, je n’y crois pas. La communication non verbale correspond à plus de 90 % du message, c’est impossible de le nier.

Avec les outils de communication virtuels, la capacité à communiquer par écrit prend alors tout le poids dans nos relations en ligne. La même phrase mal ponctuée ou avec une faute d’orthographe peut conduire à une foule d’imbroglios. Transmettre des émotions par écrit, n’est donc pas donné à tout le monde. Même avec des outils comme Skype, nous ajoutons des éléments de rapprochement certes, mais je n’ai pas encore réussi à voir dans la fenêtre de l’âme via un écran et encore moins via un téléphone.

Pour une toute nouvelle génération, nous assistons même aux ruptures par iPhone ou par courriel après la recrudescence des ruptures sur « Post-it »  pour les générations précédentes. Oui tout pour éviter le regard de l’autre au moment de dire la vérité. La lâcheté des temps modernes s’écrit en 140 caractères! Une présence sans Présence quoi!

Rendons au réseautage traditionnel ses lettres de noblesse Lire la suite