Révisez vos croyances écologiques avec l’utilisation des courriels, les engins de recherche et les factures électroniques!

Ça y est, je suis déjà en mode de culpabilité après la lecture des résultats d’une recherche concernant les émissions de CO2 produites par les ordinateurs. Vous êtes donc sur le point de changer votre perception, tout comme je l’ai fait au cours des derniers jours. Pendant que je vous écris, il semble que je pollue. Je me doutais tout de même, mais à ce point? Franchement non!

Écohérence : des choix intelligents à faire

Ce n’est pas la première, ni la dernière fois que j’aborde le thème de l’écohérence. Mais mon ami, Yves Lusignan, le prospectiviste et initiateur du concept de l’écohérence, maintenant propagée par l’Institut québécois en prospective et en innovation sociale pour la promotion de l’écohérence : Prospexia, sera lui-même très surpris par les résultats de cette recherche. Selon ma compréhension, lire un courriel en comparaison avec l’impression d’un courriel a été toujours été plus écologique. Il semble que non! Enfin, soyons plus précis. Si vous devez lire plus de 4 pages ou prendre plus de 15 minutes pour lire sur votre ordinateur, l’impression serait moins dommageable pour l’environnement. Ne me demandez pas de vous expliquer la rationnelle, mais les émissions de CO2 ont été mesurées scientifiquement par l’Agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie (Ademe). Donc, un ordinateur allumé émet plus de CO2 que l’impression de plus de 4 pages après 15 minutes. Je n’en reviens pas!

Attention à vos CC et CCI dans vos courriels

Il y a encore pire. Il semble que les personnes mises en copie dans vos courriels contribuent, elles aussi, à l’émission de CO2. À un point tel, Lire la suite

Les réseaux sociaux : êtes-vous un poisson ou un troll?

La semaine qui vient de se terminer aura fait naître le 1er Pape « tweet » de l’histoire sainte. La foi 2.0 qui se met à l’heure digitale sans peur ni reproches, juste sur le petit Jésus branché sur l’au-delà via un nouveau portail « www.news.va ». Oui l’amour que les réseaux sociaux propagent à grands coups de « j’aime », aura finalement gagné ses lettres de noblesses dans le territoire sacré du Vatican. Il fallait s’y attendre n’est-ce pas? J’imagine la gang de « Zouaves » à la recherche d’interdictions potentielles dans les écrits et règlements du plus petit pays du monde allant à l’encontre de la diffusion de messages « Saints » via les plateformes sociales. Faut-il croire que les avantages étaient finalement plus grands que les dangers? Le pouvoir de propagation virale de la foi, bafouée sur tous les flancs, est une douce revanche. Mais cet amour interpelle un nouveau phénomène.

Les dangers de l’amour viral

Je ne ferai pas une dissertation sur les « MTS », mais bien sur les effets pervers du bouton « j’aime ». Un article paru dans Cyberpresse le 2 juillet dernier sous la plume d’Alain McKenna, me rappelait à quel point mes appréhensions sont fondées concernant le biais affectif des réseaux sociaux. En donnant seulement la permission d’aimer une page, Facebook, Google et cie, nous forcent à aimer sans nuance et à détester en silence. Cet article relate les réflexions du professeur de sociologie, André Mondoux, de l’UQAM. Il compare le phénomène viral en temps réel, aux bancs de poissons qui suivent le premier sans se poser de question. Comme une danse, les poissons se suivent et réagissent aux mouvements dans une parfaite synchronicité. Donc du point de vue individuel, les réseaux sociaux permettent une émancipation individuelle. Toutefois, du point de vue collectif, c’est le nivellement vers le bas. Pourquoi? Lire la suite

Conseil InterAction : un groupe sélect surprenant et inquiétant!

Je vous ai déjà parlé de la théorie des conformistes et des changeurs? Une théorie élaborée par Yves Lusignan, prospectiviste et fondateur de Prospexia qui se résume essentiellement comme suit :

Conformistes : relancer le système!

Il y a essentiellement deux types de force en mouvement dans notre société actuellement. Les conformistes qui souhaitent le statu quo qui leur convient très bien. Pour eux, nous devons juste améliorer les légères imperfections qui nuisent à leur enrichissement et au mal fonctionnement du système qu’ils ont érigé. Notre croissance effrénée est assurée, car la pénurie de ressources est une hérésie de l’esprit imaginatif d’une poignée de combattants « verts » qui ne comprennent rien à l’économie et qui déforment la réalité. N’a qu’à voir les lobbys des sables bitumineux pour le pipeline de 3200 km (de l’Alberta aux ports du Golfe du Mexique) pour comprendre que nous ne vivons pas tous dans la même réalité. Donc, ils souhaitent relancer le système!

Changeurs : repenser le système!

De l’autre côté, il y a les changeurs qui veulent transformer le monde tel que nous l’avons connu pour quelque chose de plus équitable, plus écologique et plus viable à long terme. Tout ce mouvement de fond accentué par les réseaux sociaux et qui donnent lieu à des révolutions sociales un peu partout sur la planète. Juste le cas du Moyen-Orient vous en dit assez long sur la précarité des forces en place. Mais vers où allons-nous ? Ceci est une autre question que l’écohérence propose. Les changeurs veulent repenser le système, car il est impossible que nous puissions continuer la cadence de l’érosion des ressources actuelles sans qu’une pénurie des ressources irréversible n’advienne. Tout converge vers ce triste constat et ce n’est pas l’hérésie de l’esprit imaginatif de quelques « verts » en puissance.

Conformiste- Changeur - Droits Ciblexpert

Des conformistes qui se rencontrent en secret Lire la suite

La bataille de la 1ère place : le nouveau mixte « réseaux sociaux et moteurs de recherche »

Je donne depuis plus de 2 ans de la formation sur le référencement naturel et de la consultation. Je n’ai jamais vu sujet faire couler autant d’encre… de pixels devrais-je dire. Je vous avais parlé lors d’un article, intitulé : Le poids de l’expression affective dans les réseaux sociaux : je t’aime, je te suis ou je te partage! , que nous serions davantage confrontés à la difficulté de convoiter la 1ère page des moteurs de recherche. Voilà que Bing en rajoute et va dans la même direction en élevant le concept d’un cran.

Tel que relaté dans la presse techno et dans Cyberpresse, Facebook et Bing font un mariage qui donnera un nouvel élan à Bing. Facebook quant à lui vient faire un autre pas dans le fief des moteurs de recherche menaçant ainsi la quiétude des ingénieurs de Google. Je devrais aussi dire la quiétude des professionnels du référencement qui devront redoubler d’ardeur dans cette course à l’affection collective.

Je sais que tout ce charabia donne de l’urticaire, mais pouvez-vous tourner le dos à tout cela si vous êtes en affaires… pour y rester? Voulez-vous donner la 1ère place à votre compétiteur sans broncher? Je vous assure que les efforts en valent la chandelle. D’autant que payer des dollars publicitaires via Adwords ou autre est une certitude de payer éternellement et de plus en plus cher d’ailleurs pour un taux de succès plus faible.

Si vous êtes un professionnel du marketing, vous avez aussi intérêt à en connaître un peu plus que vos clients. Parce que je vous le certifie, les balivernes concernant le référencement naturel sont monnaie courante. À un point tel, que la presque totalité des clients et participants à la formation sont unanimes : leur fournisseur Web ne savait pas de quoi il parlait en matière de référencement. Encore pire, plusieurs d’entre eux avaient la nette impression de s’être fait berner. Pourquoi? Lire la suite

La 8ème plaie d’Égypte : l’intelligence collective au service de la démocratie!

Pyramides inverséesDes appels à la démocratie qui inversent les pyramides!

J’ai toujours été fasciné par l’histoire de l’Égypte. Peuple d’esclaves qui ont accompli une des 7 merveilles du monde après avoir traversé les 7 plaies d’Égypte, il semble aujourd’hui que Cléopâtre se tournerait dans son sarcophage avec la révolte du peuple. Ce qui me fascine au-delà des momies, des pyramides et de l’histoire sainte, c’est à quel point l’histoire s’écrit une fois de plus dans un pays où les yeux du monde entier sont rivés. Une histoire sur fond d’intelligence collective qui marquera la démocratie à l’heure des médias sociaux. Surveillez les pyramides, car elles sont définitivement renversées depuis quelques jours!

Les « tweets » symboles de la démocratie

Imaginez que tous les fournisseurs canadiens de services cellulaires soient soudainement obligés d’interrompre leurs services sur ordre de sa majesté Stephen Harper? J’aime mieux ne pas imaginer une telle situation, même si des milliers d’égyptiens vivent exactement avec cette aberration depuis des jours (voir l’article de Cyberpresse). Mais voilà que devant un tel affront aux droits et libertés, l’intelligence collective se mobilise avec les plus grands cerveaux et portefeuilles de notre nouveau millénaire Lire la suite