Lorsque la communication déraille: savoir gérer son image à l’ère des médias sociaux!

Bris de communicationVous me voyez venir, comme un train qui file à toute allure… oui je parlerai de la communication défaillante de la tragédie du Lac-Mégantic, mais ce billet était à l’agenda bien avant. Cet événement donne tout simplement un angle plus percutant à mon propos. La communication a toujours été l’arme la plus redoutable pour démarrer des conflits, mais aussi pour les régler. La communication est essentielle à la vie, dans tout! Nous parlons avec nos paroles, nos actes et nos silences. La mauvaise communication est 100% responsable de tous les conflits et probablement de trop d’accidents ou d’incidents. Tout le monde se rappellera le désormais tristement célèbre épisode apocalyptique de la bombe atomique qui a explosé à Hiroshima à cause d’une simple question de traduction mal rapportée. Le verbe mokusatsu, prononcé par le 1er ministre japonais Suzuki, a été interprété par les téléscripteurs dans un sens négatif, alors que ce ne l’était pas… on connaît la suite. Imaginez cet événement à l’ère des médias sociaux, croyez-vous que les journalistes imprégnés de patriotisme américain auraient été les seuls à pouvoir influencer la décision avec leur mauvaise traduction? Poser la question, c’est y répondre!

Une image qui vaut mille maux!

Loin de moi l’idée de prétendre être spécialiste de la relation publique (j’ai quand même un peu de crédibilité j’espère, ;)), mais vous avez certainement été aussi étonné que moi de l’attitude de la compagnie MMA et de la manière désastreuse avec laquelle les dirigeants ont géré (ou pas géré) la catastrophe. Un président arrogant, absent et franchement malhabile a tout simplement ajouté à la colère des citoyens et des Québécois. Un article sous la plume de Pierre Duhamel parle de ce fiasco communicationnel avec une copie du communiqué de presse émis par la MMA. Vous ne pourrez pas croire qu’une entreprise laisse passer un communiqué aussi horriblement écrit… il faut le lire pour le croire! Un futur cas universitaire en gestion de crise à analyser par les étudiants en relations publiques. Un président gestionnaire, sans apparentes qualités de leader et de communicateur, qui croit qu’une personne aux communications est un gaspillage d’argent, n’étonne personne avec le cumul des bévues opérationnelles sur sa fiche de délinquant criminel à col blanc. Oui, c’est fort peut-être, Lire la suite

Y a-t-il quelqu’un au bout du fil?

Chers fidèles blogophiles, vous pardonnerez si je ne vous parle pas tel que promis de mon outil de conférence virtuelle, mais j’y reviendrai c’est promis. Ce qui m’inspire le plus aujourd’hui, c’est les cris du cœur d’un bon ami à moi qui vit l’enfer entre ses retours d’appels ou de courriels laissés sans réponse et ses reports de rendez-vous. Il m’avoue être épuisé de relancer continuellement pour avoir une réponse ou un rendez-vous. Quand ce n’est pas un message froid et impersonnel du genre : Non merci, nous avons tout ce qu’il nous faut. Vous aurez deviné qu’il fait du développement d’affaires. Il faut en faire ou en avoir fait pour savoir que si l’enfer existe c’est bien dans les 9 « non » qu’on doit affronter pour un seul « oui » dans les « cold call » ou appels de démarchage.

J’ai moi-même cette pression du développement d’affaires, mais heureusement que je suis mon propre patron, je m’excuse plus facilement. N’empêche que l’angoisse du non est la trame de fond de tous ceux et celles qui doivent vendre pour se nourrir. Je ne souhaite pas aborder la dure réalité des développeurs d’affaires, mais la discussion m’a amené sur une réflexion en complément de mon article sur La synchronicité des communications. Lire la suite

Coming out!

Bon, je me lance. Après avoir fait l’apologie du web, il faut bien que je prêche par l’exemple. Ce jour est donc inscrit dans mon calendrier personnel comme mon "coming out" officiel. Je sors de l’ombre et je m’affirme. Dorénavant, je me servirai de cette plateforme pour exprimer mes vues et mon opinion sur les diverses nouveautés ou tendances sur le web. Surtout, je me permettrai d’exprimer ma vision du web. Je pourrai ainsi devenir une actrice de la toile. Un petit morceau de ce que j’imagine et ce à quoi je rêve…introduire l’humain dans le web. Une véritable communication qui sort de l’anonymat et qui permet au monde de vraiment se connecter entre eux. En d’autres mots, valoriser la force d’un contact humain en la couplant avec la puissance du web.

N’hésitez pas à me partager vos commentaires. En attendant, je vais faire le tour de tout ce que je souhaite partager avec vous. Vous pouvez commencer par "Qui suis-je", vous pourrez prendre connaissance de mon offre de service. Grâce à mes partenaires et mon expérience, je peux vous aider à introduire l’humain dans votre expérience web.

PS L’image choisie me représente bien. Je suis un "bleuet" du Saguenay, j’adore les framboises avec la crème et les fraises…avec le champagne! Mais surtout, cette image c’est l’évocation de ma saison préférée…l’été!

Sylvie

Joyeuses Fêtes et à l’an prochain!