Attention accroc du Web : iPhone drogue dure !

Ça y est, je suis maintenant propriétaire d’un iPhone qui ne me quitte plus. Franchement, mon cellulaire ne me quittait pas plus, mais il était ouvert pour parler au téléphone, un point c’est tout! Je résistais à faire le saut avec les téléphones intelligents, vu ma propension naturelle à m’occuper et à échapper mon cellulaire à l’eau, mais le travail oblige. À choisir entre un Blackberry et un I-Phone, mon cœur a craqué pour le iPhone. Je dois dire que je comprends pourquoi. En moins de 3 jours, j’étais déjà accroc et chaque jour, un peu plus.

Mon objectif n’est pas de vous mettre en garde contre les effets nocifs du Web dans votre vie, mais bien de nous faire réaliser à quel point, notre besoin d’être branché est maintenant à son paroxysme. Le Washington Post avait bien senti cette dépendance au Net lorsqu’il a commandé un dossier spécial sur les conséquences d’être débranché pendant une semaine. Ainsi, 8 journalistes se sont prêtés au jeu, non pas sans craintes ou doutes, mais pour le travail. Une semaine complète sans accéder au Web, et ce, peu importe le mode de connexion. Les journalistes ont vécu des expériences fort traumatisantes et révélatrices. Lire la suite

La synchronicité des communications

Il m’arrive depuis un certains temps de constater que communiquer est plus difficile qu’auparavant. Pourtant, je n’ai jamais eu autant de moyens de communication à ma disposition. En réfléchissant à la question, j’ai réalisé que quantité n’était certainement pas synonyme de qualité. Avec les tonnes de courriels que nous recevons (pour ma part, je ne cesse de m’étonner du nombre croissant), la messagerie instantanée, les « crackberries », les téléphones cellulaires, les messages textes, les téléphones analogiques du bureau et de la maison, le courrier ordinaire du bureau et de la maison etc., garder le fil est un réel défi. Nous développons des trucs pour prendre des raccourcis, parfois heureux, parfois un peu moins, afin d’être « efficace ». Lire la suite