La bataille de la 1ère place : le nouveau mixte « réseaux sociaux et moteurs de recherche »

Je donne depuis plus de 2 ans de la formation sur le référencement naturel et de la consultation. Je n’ai jamais vu sujet faire couler autant d’encre… de pixels devrais-je dire. Je vous avais parlé lors d’un article, intitulé : Le poids de l’expression affective dans les réseaux sociaux : je t’aime, je te suis ou je te partage! , que nous serions davantage confrontés à la difficulté de convoiter la 1ère page des moteurs de recherche. Voilà que Bing en rajoute et va dans la même direction en élevant le concept d’un cran.

Tel que relaté dans la presse techno et dans Cyberpresse, Facebook et Bing font un mariage qui donnera un nouvel élan à Bing. Facebook quant à lui vient faire un autre pas dans le fief des moteurs de recherche menaçant ainsi la quiétude des ingénieurs de Google. Je devrais aussi dire la quiétude des professionnels du référencement qui devront redoubler d’ardeur dans cette course à l’affection collective.

Je sais que tout ce charabia donne de l’urticaire, mais pouvez-vous tourner le dos à tout cela si vous êtes en affaires… pour y rester? Voulez-vous donner la 1ère place à votre compétiteur sans broncher? Je vous assure que les efforts en valent la chandelle. D’autant que payer des dollars publicitaires via Adwords ou autre est une certitude de payer éternellement et de plus en plus cher d’ailleurs pour un taux de succès plus faible.

Si vous êtes un professionnel du marketing, vous avez aussi intérêt à en connaître un peu plus que vos clients. Parce que je vous le certifie, les balivernes concernant le référencement naturel sont monnaie courante. À un point tel, que la presque totalité des clients et participants à la formation sont unanimes : leur fournisseur Web ne savait pas de quoi il parlait en matière de référencement. Encore pire, plusieurs d’entre eux avaient la nette impression de s’être fait berner. Pourquoi? Lire la suite

Perdu dans la jungle Internet?

Jungle Internet et le SEO

La jungle Internet et le SEO

Cela fait un bon moment que je travaille sur une meilleure compréhension des enjeux relatifs au référencement naturel dans les moteurs de recherche. Je vous garantie que ce n’est pas une mince tâche de travailler pour apparaître dans la 1ère page de Google ou de Bing. La nouvelle expertise dont il est question s’appelle « SEO » (Search Engine Optimazation) et se définit par toutes les activités relatives au positionnement de première page, hors liens commerciaux. Le positionnement avec les liens commerciaux s’appelle « SEM »  (Search Engine Marketing).

Si ces deux expertises se complètent bien, il faut bien comprendre qu’elles sont très différentes. Avec le « SEO » nous travaillons  à fournir une réponse pertinente aux internautes qui questionnent les Google de ce monde et avec le « SEM » nous payons pour apparaître dans les pages qui apparaissent en fonction d’expressions recherchées ici appelées « Adwords ». Ainsi, si vous tapez « bandes dessinées pour adulte », Archambault apparaîtra aux côtés des sites vidéo pornographiques. Pourquoi? C’est simple, leur expert « SEM » ont fait des choix élargis ou sur des mots exacts qui visaient essentiellement à apparaître en 1ère page lors du choix « bandes dessinées » ou « bandes dessinées pour adultes ». Tout ce fric se dépense de deux façons : payez par clic selon une enchère programmée ou par impression soit un coût (par enchère aussi) par mille apparitions  dans une page x ou y. Google génère des revenus publicitaires qui expliquent en partie la chute des médias traditionnels (voir billet: Leçon d’e-conomie ou faire des omelettes sans casser des oeufs). Lire la suite