Commentaires négatifs ou même anonymes ? La contre-attaque antisociale des marques!

Je ne vous apprends rien en vous disant que les médias sociaux sont, pour plusieurs entreprises, un nouveau cauchemar qui s’ajoute à la longue liste des défis reliés à notre monde branché. Il n’est donc pas étonnant que des compagnies rivalisent d’imagination afin de contrer le phénomène de l’expression publique qui échappe à leur contrôle.

Un nouveau service antisocial pour marques antisociales qui aiment contrôler

Ainsi a-t-on vu naître au cours des derniers mois, un nouveau service antisocial qui s’appelle « Skweal » qui a pour but de permettre aux compagnies de solliciter du « feed back » (rétroaction) de manière privée. Une façon proactive de gérer et contrôler le « buzz » négatif. Les commerçants et détaillants affichent donc des autocollants dans leurs vitrines invitant les clients à soumettre leurs commentaires en ligne. Ainsi, croient-ils, que les consommateurs auront moins le réflexe de diffuser leurs émotions dans les médias sociaux traditionnels ou les sites du genre « Yelp » ou « Weblocal ». D’ailleurs, leur slogan se traduit : « Garder les commentaires négatifs hors ligne », mais tout cela en utilisant Internet et les mobiles.

Combat contre l’anonymat mené par Facebook

Même Facebook joint la guerre anti « buzz » négatif en améliorant l’outil de commentaires à insérer dans un site. En effet, les commerçants en ligne peuvent dorénavant obliger les internautes Lire la suite